Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 13:40

R.RYAN (1)Omniprésent dans le ‘film noir’ et le western entre les années 40 et 60, Robert Ryan ne fut jamais une énorme vedette populaire, mais ses rôles de méchants sont toujours plus R.RYAN (3)fouillés que la moyenne et ses personnages positifs ont des fêlures inhabituelles, stigmatisées par le visage tourmenté de l’acteur, son sourire en rictus et son regard intelligent mais angoissé, créant un beau contraste avec un physique athlétique d’ex-boxeur.

S’il débute en quasi-figurant dans « LES TUNIQUES ÉCARLATES » Ryan se fait une place au soleil à partir de « FEUX CROISÉS »R.RYAN (4) où il est exceptionnel en militaire antisémite. Parmi ses grands rôles, retenons le Sundance Kid dans « FAR-WEST 89 », le psychologue pour enfants dans « LE GARÇON AUX CHEVEUX VERTS », l’ex-prisonnier de guerre vengeur dans « ACTE DE VIOLENCE », le milliardaire fou furieux dans « PRIS AU PIÈGE », le boxeur usé de « NOUS AVONS GAGNÉ, CE SOIR », le pilote dans « LES DIABLES DE GUADALCANAL », le caïd dans « RACKET », le projectionniste aigri dans « LE DÉMON R.RYAN (5)S’ÉVEILLE LA NUIT ».

L’acteur se spécialise dans les rôles complexes et ambigus : le gangster implicitement homosexuel de « MAISON DE BAMBOU », le hors-la-loi pervers de « L’APPÂT », le lyncheur fasciste de « UN HOMME EST PASSÉ »,  le raté raciste dans « LE COUP DE L’ESCALIER » (superbe création !), le capitaine sadique de « BILLY BUDD », le colonel pointilleux de « 12 SALOPARDS », le méchant Ike Clanton de « 7 SECONDES EN ENFER ».

Il trouve heureusement quelques emplois plus sympathiques : le paysan dans « LE PETIT ARPENT DU BON DIEU », l’officier trop humain de « CÔTE 465 », le rôle-titre dans « LE SHÉRIF », Jean-le-Baptiste dans « LE ROI DES ROIS », l’ami des chevaux dans « LES PROFESSIONNELS ».

On l’a hélas, trop souvent relégué aux rôles d’officiers en ‘guest star’ dans desR.RYAN (2) superproductions du style « LE JOUR LE PLUS LONG », « LA BATAILLE DES ARDENNES » ou « GUERRE SECRÈTE ».

Robert Ryan trouve encore de beaux rôles vers la fin de sa carrière : Deke Thornton, forcé de traquer son meilleur ami dans « LA HORDE SAUVAGE », le patriarche violent de « UNE FILLE NOMMÉE LOLLY MADONNA », un des piliers de bar de « THE ICEMAN COMETH », le gangster mondain de « ÉCHEC À L’ORGANISATION », le comploteur dans « EXECUTIVE ACTION », le shérif lessivé de « L’HOMME DE LA LOI » où il est franchement magistral.

Peu avant sa mort, Ryan apparaît en Europe en gouverneur dans le ‘spaghetti western’ « UNE MINUTE POUR PRIER, UNE SECONDE POUR MOURIR » et dans le curieux polar français « LA COURSE DU LIÈVRE À TRAVERS LES CHAMPS » où il est émouvant en malfrat au bout du rouleau.

R.RYAN

À la TV, Ryan tient des rôles de répertoire comme Abraham Lincoln ou Jay Gatsby, il joue le capitaine du bateau dans « MAN WITHOUT A COUNTRY ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

Dino Barran 19/05/2011 22:30


Cher Fred, merci pour cette superbe photo de Ryan et Trintignant !
A souligner le partenariat privilégié avec Burt Lancaster au travers d'au moins trois bons films : LES PROFESSIONNELS, L'HOMME DE LA LOI et EXECUTIVE ACTION.


Fred Jay Walk 20/05/2011 08:15



Ryan a également tourné 4 films avec Lee Marvin : "UN HOMME EST PASSE", "LES
PROFESSIONNELS", "12 SALOPARDS" et "THE ICEMAN
COMETH".



Julien Morvan 15/05/2011 01:59


Un de mes acteurs américains préférés. Il ne m'a jamais déçu, même dans des films mineurs comme LES DIABLES DE GUADALCANAL, et m'a éblouit dans des grands films comme LA CHEVAUCHEE DES BANNIS, LE
PETIT ARPENT DU BON DIEU ou UN HOMME EST PASSE. Je ne fais pas partie des afficionados de LA HORDE SAUVAGE personnellement ...


Fred Jay Walk 15/05/2011 07:20



Peckinpah a toujours divisé les cinéphiles. C'est vraiment une question de sensibilité personnelle. Et "LA HORDE SAUVAGE" tout
particulièrement.


Personnellement, j'y vois une certaine forme de poésie.



claude klbert 14/05/2011 15:11


Merci pour ce belle article sur "Bob" Ryan. Il existe peu d'ouvrage sur le Monsieur, un livre en paru aux USA chez "Mac farlan" au début des années 2000, je crois? Un article dans un "Avant scène
cinéma" consacré à au Grand "Bob" et à Robert Wise et à son très beau filme "Nous avons gagnés ce soir" datant de 1978!
Il existe un cite sur la toile aussi, assez bien fait, avec des témoignages de sa famille et ses amis exemple Ernest Borgnine qui parle de la grande timidité de Robert Ryan et de son
professionnalisme reconnu par tous!


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens