Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 17:06

OUTFIT (3)Un braqueur qui affronte seul (ou presque) la mafia pour récupérer une dérisoire somme d’argent. Ça vous évoque quelque chose ? « LE POINT DE-NON RETOUR », par exemple ? OUTFIT (2)Normal, « ÉCHEC À L’ORGANISATION » est inspiré d’unOUTFIT (4) roman du même Donald Westlake. Et le « héros » (entre guillemets !) est un frère jumeau de Walker dans le film de John Boorman.

Signé par le peu prolifique John Flynn, « ÉCHEC À L’ORGANISATION » est un formidable condensé de ‘film noir’ relooké seventies. D’une sècheresse saharienne, dénué du moindre début de sentiment humain, d’une violence aride et pas même cathartique, ce petit bijou porte en lui tous les germes du polar moderne. À l’extrême opposé de Boorman, Flynn ne stylise absolument pas son approche du genre : il avanceOUTFIT (5) impavide, de façon linéaire, avec une sobriété telle qu'elle en devient un véritable style. Ni héros, ni antihéros, les personnages sont des voyous courant après la vengeance, l’argent et l’honneur avec un jusqu'auboutisme et un nihilisme effrayants. Quand la veuve d’un homme qu'il vient de tuer demande à Earl Macklin : « Étiez-vous obligé de le tuer ? », celui-ci répond : « Il me devait de l’argent ». Et quand les deux acolytes prennent la fuite, OUTFITla dernière réplique du film – ô combien ironique ! – est : « Les gentils gagnent toujours à la fin ! ».

Loin du romantisme désabusé d’un Bogart ou de la violence animale d’un Lee Marvin, Robert Duvall est idéalement casté en Macklin : avec son physique passe-murailles de petit fonctionnaire, son visage inexpressif, son œil vide de toute émotion, il n’est qu’une machine à tuer sans état d’âme. Seule sa relation avec Karen Black le rapproche encore un peu de l’espèce humaine. Face à lui, Joe Don Baker est un ‘sidekick’ extraordinaire, que la souffrance – la sienne ou celle des autres – fait rigoler de bon cœur et qui n’hésite pas à mettre une secrétaire zélée KO d’un uppercut à la mâchoire. Du jamais vu ! Le réalisateur a réuni quelques grands anciens en hommage au ‘film noir’ des années 40, comme Robert Ryan en caïd glacial, Jane Greer, Marie Windsor, Elisha Cook, Jr., etc. Ils apportent des bouffées de nostalgie d’une époque où la saloperie humaine était encore teintée de sentiments, voire de sentimentalité.

OUTFIT (1)

Rapide, superbement dialogué, « ÉCHEC À L’ORGANISATION » se permet des digressions narratives inouïes, comme cette longue séquence où Duvall et Baker vont acheter une voiture chez un garagiste (Richard Jaeckel) et son frère (Bill McKinney) et que la vente tourne vinaigre. Inutile à l’histoire, peut-être, mais un des grands morceaux de bravoure du film…

Un film très peu connu et encore moins célébré, qui mérite pourtant sa place aux côtés de « TUEZ CHARLEY VARRICK ! » et « ROLLING THUNDER » (du même Flynn) parmi les petits classiques indémodables du polar ‘hard boiled’.

 

À NOTER : le film vient de sortir aux U.S.A. dans la collection « Warner Archives », dans une copie immaculée, mais dénuée de sous-titre. Sortira-t-il un jour en zone 2 ? Pas sûr…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS-CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

lemmy 11/03/2015 01:57

Excellent film ! Le duo Duvall/Don Baker est formidable ; je le ressens moins froid que toi, les personnages laissent passer leur sentiments certes avec retenue, mais avec pas mal de finesses. ce sont des professionnels, pas des tueurs. Je crois que je suis chastement tombé amoureux de Joe Don Baker, brute d'honneur pensant à ses vieux jours.

Fred Jay Walk 11/03/2015 08:08

Formidable personnage que ce Joe ! Il avait un tout petit rôle, mais très marquant dans « MUD », récemment...

KInskiklaus 18/03/2013 15:54

Sortie en DVD zone 2 le 5 juin prochain avec de nombreux suppléments.

Fred Jay Walk 20/03/2013 08:30



Merci pour la (bonne) nouvelle.



Dino Barran 05/02/2011 11:57


Robert Duvall (Macklin) "frère jumeau" de Lee Marvin (Walker) ? Encore mieux que ça : ils incarnent tous deux le même personnage.
Il s'agit de Parker, technocrate du hold-up, gangster au sang froid voire glacé, dont Westlake alias Richard Stark a narré les exploits dans seize romans de 1962 à 1974, avant de le faire
réapparaître vingt-huit ans plus tard sans une ride dans une série de huit supplémentaires. Tous ayant pour point commun l'absence d'émotion et la présence de grains de sable qui font capoter les
plus remarquables planifications de casse, braquage et autre joyeusetés...
(Westlake avait choisi ce pseudo par admiration pour Richard Widmark.) Quatre de ses bouquins ont fait l'objet d'adaptations sérieuses, ce qui a permis à Parker d'être incarné successivement par
Marvin, Jim Brown (LE CRIME, C'EST NOTRE BUSINESS), Michel Constantin (MISE A SAC) et Duvall, puis Mel Gibson. Ne parlons pas d'une plaisanterie signée Godard où Parker avait les traits... d'Anna
Karina (MADE IN USA).
Ces multiples transfigurations ont d'ailleurs valu à Westlake la remarque d'une de ses confrères : "ton personnage manque d'unité". L'incarnation de Marvin avait tellement impressionné Westlake
qu'il a donné à Parker son apparence physique après avoir vu le film.
Fred, il te reste à chroniquer (enfin !) le film de Boorman, puis à faire une entorse à tes principes pour t'attaquer à celui d'Alain Cavalier (assez sympa dans mon souvenir).


Fred Jay Walk 05/02/2011 15:13



Salut, Dino. Et merci pour les érudites précisions sur Mr Walker/Parker/Macklin.


Pour "LE POINT DE NON-RETOUR", c'est un film que j'ai tellement vu et revu, qu'il me faut attendre le moment propice pour m'y
replonger encore. Histoire d'avoir un regard (à peu près) frais. Mais je reconnais que ça devient une anomalie qu'il ne soit pas chroniqué ici !


"MISE A SAC" m'intrigue (malgré mes "principes" !) et j'attends une édition DVD.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens