Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 15:40

WILD BUNCH (2)Encore aujourd'hui, « LA HORDE SAUVAGE » est le film de référence sur la violence au cinéma. Des ouvrages entiers lui ont été consacrés aux U.S.A. et en Angleterre, le film WILD BUNCH (1)considéré (ce ne fut pas toujours le cas) comme un des quelques indiscutables chefs-d’œuvre du western est ressorti en Blu-ray dans une copie immaculée. Et malgré les années, les re-visions, les milliers d’analyses qu’on a pu lire sur son style et son contenu, une chose saute aux yeux. « LA HORDE SAUVAGE » est un film sur l’enfance ! WILD BUNCH (3)

Le film s’ouvre sur des gamins mexicains qui jettent un scorpion en pâture à des fourmis voraces. On comprend vite que le scorpion symbolise les hors-la-loi qui arrivent en ville au même moment, pour commettre un hold-up. Mais on a trop peu dit que les enfants aussi, sont une ombre portée de ces ‘misfits’.

Le paradoxe vient de l’aspect physique de ces hommes : des quinquagénaires ventrus, au visage abimé par le soleil et la tequila, des has-beens qui seront bientôt balayés par le WILD BUNCHprogrès et qui n’ont plus leur place nulle part. Alors on s’imagine que « LA HORDE SAUVAGE » est un film sur la vieillesse. Pourtant, Peckinpah donne pas mal d’indices : ce vieillard mexicain qui dit en regardant Warren Oates faire l’imbécile : « Nous rêvons tous de redevenir des enfants. Même les pires d’entre nous. Surtout les pires d’entre nous ». Les fous rires que partagent les « gringos » sont ceux d’une bande de potaches trop vite grandis prêts à toutes les blagues. À part que leurs blagues finissent souvent par des morts d’hommes ! Même Mapache, l’horrible officier, l’égorgeur sans foi ni loi, aime à s’amuser avec un gamin admiratif qui le suit partout.

Le suicide collectif de la horde à la fin du film ressemble à une mutinerie de cancres. La récré est finie ? Ils n’ont pas envie de retourner en classe. Autant foutre le bordel une dernière fois. Nul héroïsme là-dedans. Juste le geste fou et irréfléchi d’un « gang » d’insoumis incapable d’entrer dans le rang.

WILD BUNCH (4)

Que ces gamins portent les rides et les yeux bouffis de William Holden, la bedaine d’Ernest Borgnine, la silhouette voûtée de Robert Ryan, les trognes de brutes de L.Q. Jones ou Ben Johnson ne change rien à l’affaire. Lors du générique de fin, Peckinpah repasse les images de leur plus beau fou-rire. Un moment « hustonien » où toute la bande  partage une bouteille, après l’échec sanglant d’un hold-up, et prive Oates de sa part. La violence, la mort de leurs copains, leur avenir plus qu’incertain… Tout est oublié pendant quelques secondes. Le temps d’une farce idiote et puérile.

C'est certainement ce niveau de lecture qui rend « LA HORDE SAUVAGE » si émouvant et nostalgique, alors que certains s'arrêtent à sa brutalité et ses effets de style.

« LA COURSE DU LIÈVRE À TRAVERS LES CHAMPS » (avec aussi Robert Ryan, tiens !) mettait en exergue une citation de Lewis Carroll : « Nous ne sommes que des enfants vieillis qui s’agitent avant de trouver le sommeil ». Elle aurait parfaitement pu ouvrir « LA HORDE SAUVAGE ».

Le genre de film qu’on reverra indéfiniment pour en découvrir toutes les couches successives.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Evy 14/12/2014 12:18

J'espère que BlogduWest2 va célébrer les 30 ans de la disparition de Peckinpah ;)

nez-cassé 10/04/2013 17:20

Aaah Peckinpah... tout un programme ! Mon film préféré, tout genre confondu : "La horde sauvage", son chef-d'œuvre il est vrai, même si "Croix de fer" le talonne de près !... Un thème récurrent du
grand Sam, que l'on retrouve dans quelques films majeurs, est le passé - rien ne sera plus comme avant - et que nous réserve le futur ? De toutes les façons je n'y serai pas à ma place !... Je ne
vais pas vous les citer tous mais souvenez-vous de "La ballade de Cable Hogue" (qu'il a tourné après "La horde" pour prouvez qu'il pouvait faire des films poétiques) qui se termine... youp là !!!
j'allais vendre la mèche... pour ceux qui ne connaissent pas je tairai la fin... et "Junior Bonner"... Bien sur "La Horde" fait parti du lot.)
A part ça, je n'ai pas vu si vous citiez "Major Dundee" avec Charlton-regardez-comment-je-serre-les-dents-Heston ? Ce film je l'ai vu en version longue (lors de sa sortie, le film avait été
"raboté-censuré" de 20 mn ! Enfin que je dis "censuré" ...
Allez raconte-nous cette anecdote ! Bon okay okay okay : Après le tournage, Sam était parti en vacances loin loin loiiiiiiiinnnnn... Le producteur trouvant le film trop long avait décidé de couper
quelques scènes qu'il jugeait sans intérêt à la compréhension de l'histoire... mais sans avertir Sam ! C'est là que ça coince ! Quand il a su cela il était très
fâché-contrarié-trahi wouiiiiinnnn ! Purée Sam reprend-toi bordel !!!
Donc notre grand Sam est rentré en conflit avec le producteur Jerry Bresler et quand celui-ci parti en Angleterre il le fut de nouveau avec ses successeurs... cela dit, si vous voyez le film
"nouvelle version" elle est montée comme l'aurait souhaité Peckinpah... ce n'est pas moi qui le dit se sont les voix off qui analysent le film dans les bonus... c'est bonnard les bonus c'est même
plus intéressant que les films eux-même des fois !

VAL 19/11/2011 22:42

La béotienne que je suis continue, lentement mais sûrement, son parcours dans l'univers Peckinpah ! Ce soir, ce fût "Croix de fer", et encore une fois, j'ai aimé. Un film de guerre qui montre la
guerre telle qu'elle est en réalité ne pouvait que me plaire ! Superbe !

VAL 31/10/2011 10:58


N'est pas Leone qui veut...
On reconnait les grands réalisateurs à ce qu'ils sont souvent copiés mais jamais égalés (et encore moins surpassés).


daniel 30/10/2011 17:14


C est exactement ca!!Les deux films que tu cites,Val,ne m avait pas plu la première fois que je les ais vus tout comme pas mal d autres qui sont devenus des chefs d oeuvres!"Il était une fois dans
l Ouest" est plutot bien percu par les jeunes parce qu il n ont que peu de références par rapport aux westerns mais quand on a été élevé a la sauce John Wayne le cru Leone est difficile a avaler
jusqu au jour ou...Mais grace ou a cause du cinéma actuel bourré de références sur certains classiques il y a des gamins qui cherchent la source...heureusement parce que ce que papa regarde...c est
nul!!!


Fred Jay Walk 30/10/2011 17:25



Exact. Le nombre de jeunes réals qui se réclament de Leone, copient ses tics les plus voyants, sans chercher à savoir d'où vient l'univers de Leone, son parcours, sa cinéphilie à lui et ses
références.



VAL 30/10/2011 07:36


Pour apprecier Peckinpah, je pense qu'il faut une certaine maturité, un certain "recul". Si j'avais vu "La horde sauvage" à, mettons, 20 ans, je n'en aurait retiré que la notion de violence, et il
est fort probable que cela ne m'aurait pas plus. Ce film, comme "Il était une fois dans l'Ouest" de Leone, est un plaisir de gourmet.


daniel 29/10/2011 21:30


Peckinpah disait que "Junior Bonner" était le plus beau role de Steve McQueen;ce n est pas mon avis mais il faut avouer que la sobriété naturelle de l acteur coincide parfaitement avec l univers
désenchanté du réalisateur.Et n oublions pas la formidable Ida Lupano et l excellent Robert Preston dans des roles nostalgiques aussi d un certain cinéma.


VAL 29/10/2011 17:55


Je suis en train de me repasser la chanson de Marvin.Sacré Lee, il était capable de nous émouvoir rien qu'en marchant sous la pluie dans un décors de Far West...Foutu "salopard" !!!


VAL 29/10/2011 17:31


Ah, oui, cette chanson est donc tirée de ce film ? Je l'avait entendue une fois à la radio, il y a longtemps.
Voir Marvin la chanter doit être un moment d'anthologie...Je me demande si je ne vais pas tout de suite me faire ce petit plaisir ;-D


VAL 29/10/2011 16:40


"La kermesse de l'Ouest"...encore un DVD que j'ai chez moi et que je n'ai pas encore vu. Mais apparement, pour celui-là, rien ne presse...


Fred Jay Walk 29/10/2011 17:06



Non. Tu peux aller directement à la scène où Marvin chante "I was born under a wanderin' star" vers la fin et qui vaut à elle seule d'avoir le DVD.


Le reste est... Comment dire... Un gros pudding indigeste ?



Zach 29/10/2011 15:39


"Junior Bonner" est intéressant à voir en complément de "Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia", quand on connait les westerns de Peckinpah.
Les "héros" du far-west d'antan sont devenus des anachronismes répondant à des codes en total décalage avec le monde qui les entoure.
Et "Junior Bonner" m'a passionné parce que l'on retrouve tout les tics du réalisateur dans un univers non-violent, ce qui provoque une sorte de recul sur les autres oeuvres du réalisateur.

Personnellement, même si tout ses films ne sont pas parfaits, je trouve que justement les personnages de Peckinpah sont tellement humains dans leurs défauts que les films qu'ils habitent en restent
très intéressants.
Et Junior Bonner, magnifiquement campé par Steve McQueen, est un personnage particulièrement touchant, je regrette qu'il soit si méconnu.

Concernant "la percée d'avranche", j'aime bien les films d'andrew MacLaglen, même si bien sûr tous ne sont pas du même tonneau.
Il représente une sorte d'école hollywoodienne et dispose justement d'un casting de poids comparé à "Croix de fer" puisque Richard Burton remplace Coburn, on voit également Mitchum, Steiger,
Jurgëns, etc...
Du coup, je pensais que comme "la loi de la haine" on allait avoir un film singeant la violence de Peckinpah. Mais MacLaglen s'était rendu compte que "Croix de fer" était un film poignant, du coup
certaines scènes "d'émotions" sont filmés floutées comme un roman-photo, le dialogue est aussi abondant que plat et la musique envahissante que sirupeuse.
Je n'ai pas pu dépasser la première demi-heure du film, ce qui pour moi est très très rare, intrépide comme je suis.
Mais il faut quand même essayer de le voir rien que pour le décalage avec la puissance que pouvait dégager "Croix de fer". Je serais curieux de savoir ce que Peckinpah et Coburn pouvaient penser,
eux, de cette suite. Sans doute pas grand chose, ou ceal a juste dû leur inspirer une solide cuite...


daniel 29/10/2011 14:36


D accord avec Zack pour "Junior Bonner" film peu souvent cité par les fans de Peckinpah mais qui mérite le détour pour peu que l on arrive a entrer dans l histoire sans en attendre de trop..Quand a
"Tueur d élite" c est a se demander si le grand Sam n était pas sous (saoul)médocs pour réaliser ce que j ose appeller un vrai navet!Un fourre tout sans nom malgré la présence de James Caan!


Fred Jay Walk 29/10/2011 14:38



J'aime bien "JUNIOR BONNER" mais je dois avouer que la veine "tendre" de Peckinpah n'est pas celle que je préfère.



VAL 29/10/2011 14:31


Tien, je ne savait pas que Bronson et Marvin avaient été préssentis pour "La horde sauvage"...


Fred Jay Walk 29/10/2011 14:35



Il devait être tourné dans la foulée de "12 SALOPARDS" avec le même producteur et avec, effectivement, nos deux compères. Mais
Marvin a préféré opter pour "LA KERMESSE DE L'OUEST".


No comment...



lemmy 29/10/2011 14:13


Marvin avait signé pour le rôle finalement interprété par Holden. Et le rôle tenu par Borgnine avait été proposé à Bronson...


lemmy 29/10/2011 14:06


Des hommes qui savent que leur monde a disparu et qui sont des sacrés salopards ! Pas de romantisme dans la description de leur monde.

Pour Zach : il y a eu une suite à "Croix de fer" ?!

C'est vrai qu'avec WWW, quand on apprécie ce genre de ciné (et Bronson en particulier) et ça sans pédantisme, on se sent entouré. Et oui, avec WWW, j'ai pris conscience qu'il y avait des pépites à
découvrir.


FJWalk 29/10/2011 14:23



Zach va sûrement te répondre. Mais pour te donner une idée de la nullité de "LA PERCEE D'AVRANCHES", sache que "WWW" ne l'a même pas mis dans ses réclamations.


Cela donne une idée du gouffre...



VAL 29/10/2011 10:46


Whahhh tous ces films qu'il me reste à découvrir...merci à tous pour vos conseils éclairés, dès que j'en aurait l'occasion, je verait avec plaisir les oeuvres de Peckinpah.
Aujourd'hui, ce sera "Pat Garrett".
Vraiment, avec WWW j'ai l'impression d'être devenue adulte (oui, je sais, c'est étrange de dire ça alors que j'ai la quarantaine...)et d'être en famille, de partager énormément de choses avec des
amis, de découvrir des pépites, et je dirait pour conclure que J'AIME WWW.


Fred Jay Walk 29/10/2011 11:15



Eh bien... ça fait plaisir !



valcogne.over-blog.com 28/10/2011 22:43


Comment parler de la Horde sauvage sans trémolo dans la voix. Le suicide le plus esthétique jamais tourné, avec des hommes qui savent que leur monde a disparu et qu'ils n'ont plus rien à perdre. Un
monde où Pike, survivant, rejoint un homme plus âgé, qui s'écoute depuis toujours et continue l'aventure. Ode à l'amitié, à la fidélité et au courage,"La Horde sauvage" est habitée par les choix de
Sam Peckinpah et la violence ne s'explique que par le fait qu'au monde cruel ne peut répondre qu'une identique ou supérieure fermeté.


Zach 28/10/2011 22:36


"Croix de fer" est un pur et authentique chef-d'oeuvre trop méconnu. Il connut pourtant une suite réalisé par MacLaglen qu'il faut avoir vu pour mesurer le génie de Peckinpah.

Mais si "le convoi" n'est pas complétement convaincant, "Tueur d'élite" est tout de même un film vraiment bancal. Il y a de bons numéros d'acteurs, une peckinpah's touch certaine dans les scènes
d'action et un charme 70's indéniable... Mais certaines scènes apportent un second degré curieux et la fin où Caan et Burt Young tuent à la chaîne les tueurs manque totalement de dramaturgie pour
laisser la place à un déballage de violence gratuite pas très sympathique.


Fred Jay Walk 29/10/2011 06:20



Je suis d'accord. Tout Peckinpah est à voir. Mais pour une initiation, et s'il ne fallait en garder que trois, j'ai choisi ceux que je conseille à
Val.


Oui, "CROIX DE FER" est un très beau film de guerre. Coburn y est génial. C'est le 4ème !



Dino Barran 28/10/2011 22:09


N'oublions pas l'étonnant CROIX DE FER et le méconnu OSTERMAN WEEK-END qui est presque un exercice de style.
Ainsi peut-on souligner la maîtrise de Peckinpah dans des genres aussi différents que le western, le thriller ou le film de guerre.
A l'inverse, LE CONVOI me paraît son oeuvre la plus faible.


Zach 28/10/2011 21:38


... et quand on a vu ces films, les plus connus de "bloody Sam", il faut voir "Junior Bonner" qui est une réussite extraordinaire à l'opposé de ses oeuvres sanglantes.

Mais de toute façon, même si certains ont des passages à vides, tout les films de Peckinpah sont intéressants.


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens