Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 07:32

Écrit par Clifford Odets d'après sa pièce, « LE DÉMON S’ÉVEILLE LA NUIT » utilise les mêmes ressorts dramatiques qu’un autre film que Fritz Lang tournera deux ans plus tard :CLASH BY NIGHT « DÉSIRS HUMAINS ».

Ce ‘film noir’ troque l’habituel décor d’une grande métropole pour un petit port de pêche où l’héroïne revient vivre, après de nombreux échecs. Idéalement castée, Barbara Stanwyck est vraiment l’incarnation de la ‘bad girl’ : amère, désabusée, sans aucune illusion, elle épouse un brave pêcheur local (Paul Douglas), lui fait même un enfant, mais le trompe dès qu'elle peut avec son meilleur ami. La description de caractères est plutôt réaliste et sans mièvrerie, mais le film ne va pas au bout de sa logique en proposant un dénouement étonnamment heureux et pour tout dire, peu logique.

Le plus fouillé est encore le personnage de l’amant. Robert Ryan en donne un portrait finement ciselé. Projectionniste dans le cinéma du coin, c'est un frimeur, un poseur, un faux-dur qui passe tout son temps à pleurnicher sur son sort, à radoter sur sa femme comédienne (qu’on ne verra jamais) et à trahir son seul ami. C'est un individu méprisable et nocif, auquel l’apparence virile de Ryan donne un beau relief. Il n’est d'ailleurs pas le seul « mauvais génie » du film, puisque Paul Douglas a un oncle pique-assiette (J. Carroll Naish) présenté comme un ‘comic relief’ pittoresque, mais qui sera le premier à le pousser au crime, dans le seul but d’éloigner l’épouse qui a pris sa place à la maison.

CLASH BY NIGHT (1)

Parmi les seconds rôles, Marilyn Monroe, étonnamment fraîche et naturelle, est très mignonne en ouvrière joyeuse au caractère bien trempé.

Mais en icône d’un genre qu'elle a fini par symboliser, Stanwyck occupe une bonne partie de l’espace et crée un personnage toxique malgré elle, incapable de résister à ses vieux démons, attirée par le mal et la fange. Quand elle regarde par la fenêtre, Lang insère des plans de tempête, traduisant ses tourments intérieurs.

À cause de sa fin décevante et un peu trop expédiée, « LE DÉMON S’ÉVEILLE LA NUIT » peine à s’inscrire dans les chefs-d’œuvre du ‘noir’, mais il contient quelques moments très forts et l’attirance malsaine entre Stanwyck et Ryan est très osée pour l’époque.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lemmy 14/09/2012 18:17

Sortie du dvd français le 20 novembre 2012 !

lemmy 10/05/2011 10:52


Plus Ryan et Stanwick, des "chouchous" des cinéphiles. Sans compter que Lang...Wild side va probablement sortir 2 films noir de Lang en 2011 ou 2012, mais ceux on aimerait les voir dans une belle
édition. Mais qui est ce "on" ? Il est sans doute moins fourni que je l'imagine.


Fred Jay Walk 10/05/2011 10:53



Le zone 1 est très bien et sous-titré français...



lemmy 10/05/2011 10:36


Un Fritz Lang non publié en France ! Vivement une édition dvd ! Que font Carlotta ou Wild side ? Sans oublier "Cape et poignard" avec Gary Cooper.


Fred Jay Walk 10/05/2011 10:40



Oui, c'est bizarre cette absence. D'autant qu'il y a Marilyn...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens