Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 12:51

SORTIES DVD MAI JUINPlusieurs westerns U.S. et italiens sont annoncés pour les semaines à venir en zone 2. Quasiment un déluge !

D’abord (et enfin !) « RIO CONCHOS ». Puis «  CHEVAUCHÉE AVEC LE DIABLE » avec le petit Audie Murphy, la piquante Susan Cabot et l’inévitable Jack Elam, « L’ATTAQUE DE LA MALLE-POSTE » de Hathaway avec Tyrone Power et un des meilleurs – et plus longs – rôles de ‘bad guy’ de la carrière d’Elam, « LES CAVALIERS DE L’ENFER » encore avec Murphy, mais aussi la belle Zohra Lampert et John Saxon, Vic Morrow et Lee Van Cleef, « LA DERNIÈRE CARAVANE » avec Richard Widmark en Comanche blond et « LES FORBANS » avec Jeff Chandler et Anne Baxter.

Pour ce qui est des ‘spaghetti western’ parus chez Seven7, hormis « CIAK MULL » de E.B. Clücher, intrigant par la présence de Woody Strode, on attend « DJANGO LE BÂTARD », « DJANGO DÉFIE SARTANA » et « LES VENGEURS DE L’AVE MARIA » avec une impatience toute contenue. Si quelque visiteur a un avis sur ces films, il est le bienvenu…

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 14:26

Inspirée du film « SMITH LE TACITURNE » (1948) avec Alan Ladd, la série TVWHISPERING SMITH « WHISPERING SMITH » fut tournée entre 1959 et ’61 et ne compta que 26 épisodes. La vedette en était Audie Murphy grand héros de la WW2 et comédien routinier (au mieux), qui campa ce détective travaillant pour une compagnie de chemins de fer, en utilisant des méthodes d’investigations avant-gardistes.

Apparemment très malheureux de tourner pour la TV, Murphy ne sut pas attirer le public devant son poste. Un demi-siècle plus tard, les éditions « TIMELESS » s'apprêtent à sortir la série en DVD en zone 1.

Parmi les ‘guests’ : Robert Redford, Clu Gulager, Harry Carey, Jr., Marc Lawrence, James Best, Henry Brandon, Forrest Tucker, Marie Windsor ou Audrey Dalton.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 12:26

CHAPARRAL allemandEn mai prochain va sortir en Allemagne la 1ère saison de la série « CHAPARRAL » (également connue sous le titre « LE GRAND CHAPARRAL ») dont nous parlions récemment sur « WWW ». Une bonne série western 'familiale', qui a laissé de lointains mais agréables souvenirs à l’amateur du genre, dans la lignée de « BONANZA » (en moins lénifiant) ou « LA GRANDE VALLÉE » (avec Barbara Stanwyck en moins, mais Linda Cristal en plus).

D'ailleurs, nos amis d’outre-Rhin éditent également ces deux séries-culte dans de jolis coffrets « intégraux » et comprenant une version anglaise. Aucun sous-titre français, par contre. Mais d’ici à ce qu'ils soient édités chez nous…

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 12:16

Annoncée pour le 1er juin prochain, la sortie aux U.S.A. « THE MAN WITH NO NAME TRILOGY » en Blu-ray, comprenant les deux premiers westerns de Sergio Leone encore inédits sur le support (sauf en Italie), ainsi que « LE BON, LA BRUTE, LE TRUAND » déjà disponible en solo. On s’en frotte les mains à l’avance !

À noter que la plupart des films interprétés et/ou réalisés par Clint Eastwood sont également sur le point de ressortir en HD.

Si on peut rester à peu près indifférents à l’idée de revoir « HAUT LES FLINGUES ! » ou « FIREFOX » avec une image plus piquée, on trépigne par contre de redécouvrir « CHASSEUR BLANC, CŒUR NOIR » et « JOSEY WALES, HORS-LA-LOI ». Bref, que des bonnes nouvelles…

TRILOGY BRDPour Pour avoir une idée du visuel de la  jaquette :

 

http://www.thedigitalbits.com/#040110

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 13:05

Les éditions « LES FILMS DU COLLECTIONNEUR » viennent de sortir « LE ROMAN D’UN VOLEUR DE CHEVAUX », un film bien étrange sorti en 1971.

« Le duo Birkin-Gainsbourg fait merveille dans ce western au casting international ! » nous invective une phrase entre guillemets sur la jaquette. Bien sûr, le fait que l’action se déroule à la frontière germano-polonaise au début du 20ème siècle, n’est en rien gênant ! Ça ne peut être qu’un western.

Il faut dire que les têtes d’affiche peuvent prêter à confusion : Yul Brynner et Eli Wallach, réunis onze ans après « LES 7 MERCENAIRES ». À leurs côtés, outre le couple déjà cité plus haut, un autre chanteur : Mort Shuman (également auteur de la BO). Et puis aussi l’Italienne Marilù Tolo, le bellâtre anglais Oliver Tobias, le second rôle américain David Opatoshu (également scénariste du film, d'après un roman de son père). Ajoutons que c'est réalisé par Abraham Polonsky scénariste blacklisté, réalisateur trois ans plus tôt de « WILLIE BOY ».

C'est donc cet OVNI qui est aujourd'hui disponible dans une copie 16/9 présentée en v.f. uniquement. Nous y reviendrons…

HORSE THIEF (1)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 12:33

7 BLURAYExcellente nouvelle ! La Warner annonce pour le 11 mai, la sortie d’un coffret « THE MAGNIFICENT 7 COLLECTION » en Blu-ray au prix de 69,99 $.

À ce prix-là, il semble évident qu'il contiendra les quatre longs-métrages sortis pendant les sixties et seventies. Les deux saisons de la série TV semblent moins sûres… Même si les sequels n’ont jamais fait oublier l’original et qu'elles demeurent très dispensables, l’idée de revoir le quasi chef-d’œuvre de John Sturges en HD est plutôt réjouissante. Et qui sait ? Les autres prendront peut-être un petit coup de jeune dans l’opération…

À la même date sortira également « PENDEZ-LES HAUT ET COURT » qu’on sera heureux de revoir dans de bonnes conditions image-son.

Pour se faire une petite idée des jaquettes, un petit coup d’œil sur ce lien :
http://www.thedigitalbits.com/#mytwocents

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 14:04

VCI Entertainment sort ces jours-ci un coffret DVD en zone 1, comprenantSW COLLECTION quatre classiques mineurs du ‘spaghetti western’, remastérisés en 16/9 pour la première fois.

C'est ainsi que le bon public américain et le fan européen anglophone amateur d’imports pourra (re)découvrir : « THE STRANGERS GUNDOWN » (« LA HORDE DES SALOPARDS » en v.f.) réalisé en 1969 par Sergio Garrone, avec Anthony Steffen dans le rôle de Django et Rada Rassimov. « TODAY WE KILL… TOMORROW WE DIE ! » (« 5 GÂCHETTES D’OR » en v.f.) dont nous parlons dans une rubrique de « WWW ». « A BULLET FOR SANDOVAL » (« LES 4 DESPERADOS » en v.f.) réalisé en 1969 par Julio Buchs, avec George Hilton, Annabella Incontrera, Alberto de Mendoza et aussi Ernest Borgnine dans un rôle d’infâme rancher. Apparemment le plus intéressant du lot. « ANY GUN CAN PLAY » (« JE VAIS, JE TIRE ET JE REVIENS » en v.f.) tourné en 1967 par Enzo G. Castellari le réalisateur récemment remis au goût du jour par Tarantino, avec Edd Byrnes (dans un rôle écrit pour Charles Bronson), Gilbert Roland et George Hilton.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 09:08

PIPPA LEE (1)Il existe une catégorie de films sur lesquels on ne sait trop que dire, dont on ne sait trop quoi penser.

« LES VIES PRIVÉES DE PIPPA LEE » est une jolie chronique qui se déroule à son rythmePIPPA LEE tranquille entre présent et flash-back sans accroc, mais dont la finalité échappe peu à peu. Portrait d’une « femme au bord de la crise de nerfs » ? Un peu… Mais la singularité des situations rend le scénario extrêmement anecdotique, sans vraie résonnance universelle. De plus, le jeu lisse et consensuel d’une Robin Wright mûre et rayonnante, ne traduit pas complètement les facettes de ce personnage borderline, comme l’aurait fait naturellement une Julianne Moore qui se contente ici d’un petit rôle de lesbienne pornographe.

Le film n’est pas désagréable, mais le défilé de vedettes dans de courtes participations finit par nuire à la cohérence du récit. Que vient faire là Monica Bellucci, par exemple ? Pourquoi exhumer Keanu Reeves, qui est manifestement trop âgé pour ce rôle de paumé bizarroïde qu'il a déjà joué bien souvent par le passé ?

« LES VIES PRIVÉES DE PIPPA LEE » contient quelques moments surprenants comme les crises de somnambulisme de l’héroïne très bien imaginées ou la réaction inattendue de celle-ci devant l’infidélité de son vieux mari. Mais par son manque de colonne vertébrale, son absence d’interaction entre passé et présent (on a un mal fou à accepter que Blake Lively et Robin Wright incarnent le même personnage à 25 ans d’écart), le film s’effiloche et laisse sur une sensation d’inconsistance.

Dans la colonne des points positifs : Alan Arkin remarquable dans son rôle d’homme vieillissant au bord du gouffre et Maria Bello étonnante en mère bipolaire dopée au coupe-faim.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 09:03

PRESUME INNOCENT (1)Produit par Sydney Pollack (bien !), réalisé par Alan J. Pakula (très bien !), tiré d’un best-seller et interprété par des piliers de la liste « A » de l’époque, « PRÉSUMÉ INNOCENT » avait tout pour devenir un classique du film de prétoire, dans la lignée de « À DOUBLEPRESUME INNOCENT TRANCHANT ». Hélas, le traitement terriblement mécanique du scénario, la surabondance de dialogue explicatif, l’intégration discutable de flash-backs, et l’interprétation coincée et hagarde de Harrison Ford dans un rôle qui aurait certainement mieux convenu à un Michael Douglas, rendent le film froid et laborieux. En réalité, il ressemble davantage aux films ratés de la fin de carrière de Pollack, qu’à un Pakula.

De plus, à le revoir aujourd'hui, « PRÉSUMÉ INNOCENT » (qui a tout de même plus de vingt ans) souffre de la comparaison avec des séries TV comme « NEW YORK – UNITÉ SPÉCIALE » qui traitent chaque semaine des histoires similaires en 52 minutes, autrement plus efficaces.

Reste qu’on a plaisir à retrouver Brian Dennehy, Raul Julia (excellent en avocat discret et retors), Bonnie Bedelia et à reconnaître de futures stars de séries télé vues plus tard dans « OZ » ou « À LA MAISON BLANCHE ». Mais en restant trop scotché à ses origines littéraires, le film ne parvient jamais à décoller, à prendre une vraie dimension cinématographique.

 

À NOTER : « PRÉSUMÉ INNOCENT » vient de ressortir en Blu-Ray aux U.S.A. en double-programme avec un autre film de Harrison Ford, le très inégal mais finalement plus attachant « FRANTIC » de Polanski.
Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 18:32

DEMINEURS« AUX FRONTIÈRES DE L’AUBE », « BLUE STEEL » et « STRANGE DAYS » auguraient d’une carrière phénoménale pour la réalisatrice Kathryn Bigelow, mais la suite ne fit que décevoir. Jusqu'à l’oubli quasi-total. Aussi est-on extrêmement heureux que DEMINEURS (1)« DÉMINEURS » l’ait remise sur le devant de la scène et dans la course aux Oscars.

Si ce n’est pas son œuvre la plus personnelle, Bigelow chassant sur les terres de « FULL METAL JACKET » et « JARHEAD », signe une sorte de modèle du film de guerre moderne. Oubliées les règles des classiques des années 50, dépassé Oliver Stone : « DÉMINEURS » est un reportage déstructuré, un ‘trip’ intoxiquant et surtout le portrait sans concession d’un chien de guerre, dopé à l’adrénaline, qui préfère une bonne vieille bombe prête à lui péter à la gueule, à sa propre famille qui l’ennuie à mourir. Sorte de mix entre Sean Penn et Jim Belushi, Jeremy Renner est étonnant dans ce personnage opaque, hanté par la folie qui le guette à chaque mission. Tout le cast d’inconnus est d'ailleurs impeccable, et les rares comédiens connus comme Ralph Fiennes (héros de « STRANGE DAYS »), David Morse ou Guy Pearce n’apparaissent que quelques minutes sans aucun traitement de faveur.

Bigelow retranscrit parfaitement la violence extrême du terrain, capte la trouille et la paranoïa comme personne, et parvient par instants à plonger le spectateur dans la réalité des combats et l’imminence de la mort.

Enfin parvenue à la place qu'elle mérite à Hollywood, on espère que la réalisatrice saura imposer son style propre. Mais ce film-carte de visite est un superbe achèvement en soi.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens