Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 09:25

À ses débuts, Ernest Borgnine avait pour fâcheuse habitude de se faire systématiquement casser la figure par les stars de ses films, qui le faisaient ensuite passer à travers la porte des saloons. C'est ainsi qu’en deux ans, « Ernie » subit ce funeste sort de la part de Sterling Hayden (« JOHNNY GUITARE »), Spencer Tracy (« UN HOMME EST PASSÉ ») et Gary Cooper (« VERA CRUZ ») ! L’Oscar qu'il obtint en ’55 pour son rôle de vieux garçon sensible dans « MARTY » vient heureusement améliorer le quotidien.

Borgnine est un ex-marine, arrivé tard dans le métier, avec le handicap d’un physique inhabituel de gros garçon rieur, au visage de batracien, capable de virer en une fraction de seconde à la pure menace bestiale. La sympathie naturelle de l'homme l’a souvent dirigé vers la comédie, voire le cabotinage, mais Borgnine a créé quelques personnages de western magnifiques.

« LES MASSACREURS DU KANSAS » lui fait rencontrer Lee Marvin, qui deviendra son meilleur ami. C'est un film en 3-D et Ernie passe le film à tirer sur l’objectif de la caméra. Il est shérif dans « À L’OMBRE DES POTENCES », se bat à nouveau avec Sterling Hayden dans « QUAND LE CLAIRON SONNERA », mais au couteau cette fois. Il joue un fermier jovial mais férocement jaloux d’une femme trop belle pour lui dans « L'HOMME DE NULLE PART », sorte de « Othello » du Far West.

Dans les années 60, Borgnine apparaît dans plusieurs épisodes de la série « LA GRANDE CARAVANE », dans des rôles différents. Dans « CHUKA LE REDOUTABLE » (fabuleux titre français !), il est un sergent de cavalerie dévoué à son capitaine, et il trouve peut-être le rôle de sa vie dans « LA HORDE SAUVAGE », celui de Dutch Engstrom, un des gringos de la bande de William Holden, perdus dans un monde qui a évolué sans eux. Quand à la fin, son ami lui dit « Let’s go ! », pour une dernière action-suicide, le sourire de Borgnine est tout simplement indescriptible : il accueille la mort comme un gamin, la promesse d’une friandise !

« LES 4 DESPERADOS » est un « spaghetti » sans éclat, lui offrant un rôle de riche ranchero détestable, « UN COLT POUR 3 SALOPARDS », mêle son humour débridé à une méchanceté totale, « LA POURSUITE SAUVAGE » lui fait retrouver Holden, mais hélas, pas Peckinpah.

À la TV, il joue un raciste s’associant à Sammy Davis, Jr. le temps d’une poursuite dans « THE TRACKERS », puis apparaît en gentil montagnard dans « LA PETITE MAISON DANS LA PRAIRIE ». Il apparaît même en shérif paralysé dans le western français « BLUEBERRY – L’EXPÉRIENCE SECRÈTE », à l’âge respectable de 87 ans.

En 2009, Ernie qui a toujours bon pied, bon œil, publie ses mémoires intitulées « Je ne voulais pas mettre le monde à feu et à sang, juste garder mes burnes au chaud ». Sage philosophie, qui l’a mené jusque là.
BORGNINE suite 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

lemmy 09/07/2012 01:04

Quelle tristesse à la nouvelle de sa disparition :-(

Fred Jay Walk 09/07/2012 07:17



Bloody sunday...



lemmy 20/11/2010 17:05


J'ai vu son apparition savoureuse et assez énergique dans "Red". Dans leur scène commune, Bruce Willis semble fortement apprécier leur confrontation. A part ça, bon petit film improbable qui n'a
strictement aucun rapport même lointain avec le comic book dont il est l'adaptation.


lemmy 12/10/2010 20:55


Quel acteur et quelle nature !

Un long nouvel entretien, passionnant et passionné, de Borgnine est disponible ici :

http://www.aintitcool.com/node/46980

Il y évoque sa carrière (quelle mémoire !) avec moults anecdotes, spécialement avec Peckinpah, son acolyte Lee Marvin et une petite note sur Lancaster producteur. A ne pas louper.


Fred Jay Walk 13/10/2010 08:33



Ses mémoires étaient déjà délectables. Je vais aller jeter un oeil...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens