Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 20:15
On dira ce qu'on voudra des acteurs issus de l'Actors Studio, mais malgré toutes leurs qualités, ils sont rarement drôles, et le sens de l'humour n'a jamais été leur fort. De James Dean à Rod Steiger, en passant par Paul Newman ou Susan Strasberg et bien sûr Marlon Brando, leurs rares tentatives de comédie se sont soldées par des échecs lamentables. Le seul qui ait su suivre les préceptes de Lee Strasberg, et préserver sa joie de vivre et son oeil qui pétille, restera Eli Wallach.
Issu du théâtre yiddisch, cet acteur volubile et éminemment sympathique, était le plus improbable westerner imaginable. C'est pourtant lui qui remplaça Anthony Quinn, pour jouer Calvera, l'affreux bandido des "7 MERCENAIRES". Qui d'autre, mieux que Wallach, aurait pu prononcer l'immortelle réplique : "Si Dieu ne voulait pas qu'on les tonde, pourquoi en a-t-il fait des moutons ?". Il revint au genre, pour jouer un chef de bande cabotin dans l'épique "LA CONQUÊTE DE L'OUEST", où Sergio Leone remarqua son grain de folie.
Après ces succès, on revit donc Eli Wallach, toujours en Mexicain dans "LE BON, LA BRUTE, LE TRUAND", où il incarnait la fripouille Tuco, voleur de poules agité et âpre au gain. Se signant à la va-vite, mais tuant sans la moindre pitié, Tuco est un des plus beaux personnages du western italien, un des plus monstrueux, et des plus humains, surtout. La séquence avec son frère devenu prêtre, est une pure merveille, et les changements d'humeur de Wallach sont d'une maestria inouïe.
Entré de plain-pied dans le panthéon du genre, Wallach tourna quelques autres "spaghetti" de moindre envergure, comme "LES QUATRE DE L'AVE MARIA" ou "LE BLANC, LE JAUNE ET LE NOIR", sans jamais retrouver sa verve. On l'aperçut brièvement dans "L'OR DE MACKENNA".
En souvenir de leur tandem mythique dans le film de Leone, Clint Eastwood offrit un petit rôle de marchand de vin à Wallach, dans son splendide "MYSTIC RIVER". Trois décennie avaient passé, depuis les aventures de Blondin et Tuco. "Je peux dormir tranquille", lui avait dit le blond.
"Je sais que mon pire ennemi veille sur moi".

A NOTER : Eli Wallach a publié il y a peu ses mémoires. Agréables, mais hélas trop succinctes. La meilleure anecdote : alors qu'âgé de 80 ans, il râlait en apprenant le salaire qu'avait touché Arnold Schwarzenegger pour le rôle de Mr. Freeze, que Wallach avait créé à la télé, il se vit donner un bon conseil par sa femme : "Tu n'as qu'à faire du culturisme"...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens