Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 10:21

Il fut peut-être le plus étrange des hommes de l'Ouest, le héros du Far West le plus exotique. Cet ancien trapéziste suisse d’origines russes, s’est rendu célèbre à Broadway en jouant un monarque chinois dans « LE ROI ET MOI », et confirma l’essai avec le rôle du pharaon dans « LES DIX COMMANDEMENTS ». Là, le physique athlétique de Yul Brynner, son crâne complètement chauve, son accent indéfinissable, et ses poses avantageuses, semblaient parfaitement à leur place. Ses séjours dans le western ont davantage posé problème au puriste.

C'est lui qui mit en chantier « LES 7 MERCENAIRES », s’octroyant le rôle de Chris, le leader tout vêtu de noir. Son accent était plus ou moins justifié par des origines cajuns, mais son look de croque-morts et sa démarche d’automate juraient terriblement dans les décors mexicains, et aux côtés de partenaires beaucoup plus crédibles. Pourtant, l’excentricité de sa silhouette, sa voix de baryton, et ses postures « viriles », si elles frôlaient bien souvent le ridicule qui tue, créèrent tout de même un personnage unique et inédit, qui finit contre toute attente, par emporter le morceau. Brynner reprit le rôle pour une sequel très inférieure, « LE RETOUR DES 7 », tournée en Espagne six ans plus tard.

« LE MERCENAIRE DE MINUIT » est un curieux western « en chambre », dans lequel Yul vêtu en dandy de l'Ouest, incarne un pistolero nommé Jules Gaspard-D’Estaing (sic !), et passe le temps à jouer du clavecin. Un curieux personnage, mais plus dans ses cordes que le rôle-titre de « PANCHO VILLA », où affublé d’une perruque et de moustaches postiche de carnaval, Brynner offrit une des pires prestations de sa carrière.

Il s’essaie au « spaghetti », avec « ADIOS SABATA », où retrouvant son allure sombre des « 7 MERCENAIRES », il joue un aventurier âpre au gain, nommé Indio Black. Il fut rebaptisé Sabata pour profiter du succès du film avec Lee Van Cleef. Sa tentative de comédie échoue lamentablement dans « CATLOW » : la fantaisie sautillante n’était vraiment pas son fort !

Physiquement égal à lui-même, Yul Brynner endosse son « uniforme » noir, pour jouer sa propre parodie dans « MONDWEST », où il est un robot, programmé pour défier les touristes d’un parc d’attraction, et se laisser tuer par eux lors de duels « pour rire ». Jusqu'au moment où la machine se révolte. Cela peut sembler paradoxal, mais il semble bien que Brynner n’ait jamais été meilleur que dans ce film ! Il reprendra d'ailleurs le rôle pour une brève apparition dans la sequel « LES RESCAPÉS DU FUTUR ». Arnold Schwarzenegger rendit hommage à Brynner en affirmant s'être inspiré de son jeu, pour créer son "Terminator". Alors...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens