Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 06:42

« LE MAÎTRE DU MONDE », adaptation à petit budget de deux romans de Jules Verne est un cas à part dans la filmo de Charles Bronson. Tourné alors qu'il n’était pas encore vedette, il y tient le premier rôle devant Vincent Price.

MASTER posters

Mais en 1961, la publicité s’est entièrement axée sur le nom plus vendeur de Price, reléguant Bronson aux petits caractères et à une silhouette minuscule sur l’affiche. Donc, quand dix ans plus tard, il fut mis en avant – en excluant cette fois Price ! – ce n’était pas vraiment une escroquerie. Presque un juste retour des choses.

On notera parmi ces visuels, une constante dans le bariolé sympathique et la présence du vaisseau volant. On s’aperçoit que seuls les Allemands lui ont collé une moustache, que les Italiens le montrent la main menaçant le globe terrestre comme s’il était le fameux « maître du monde » (c'est Price) ou lui allongent les cheveux pour lui donner un visage plus familier.

MASTER posters (1) 

 

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 06:27

« C'EST ARRIVÉ… ENTRE MIDI ET TROIS HEURES » a toujours été un film à problèmes. Atypique dans la carrière exclusivement « commerciale » de Bronson, ce n’est ni tout à fait un western, ni vraiment une comédie sentimentale. Autrement dit, un produit compliqué à promouvoir et à vendre.

FROM NOON posters

Ce malaise se traduit dans les diverses affiches et jaquettes du film : certaines jouent l’aspect comique avec un dessin très « cartoon », la française montre les visages des deux vedettes sur un fond de… de bois. Comme des têtes de cerfs empaillées (?). D’autres montrent le couple au lit avec en arrière-plan des pendus ou des scènes d’action. 

La plus juste est encore l’américaine à fond jaune-canari montrant Jill Ireland confrontée aux divers déguisements de Bronson. Mais c'est aussi la plus vilaine !

FROM NOON posters (1)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 06:31

Pour célébrer comme chaque année, l’anniversaire de l’autre mascotte du blog, le grand Lee Marvin, « WWW » saisit l’occasion d’annoncer la sortie très prochaine (début mars) d’un livre – en anglais uniquement – qui lui est consacré : « LEE MARVIN : POINT BLANK », signé Dwayne Epstein aux éditions Schaffner Press.

LEE book

Apparemment basé sur de nombreuses interviews de proches et de collaborateurs, il se pourrait que ce soit le livre qu’attendaient les fans depuis longtemps. On vous tiendra au courant ! Et… Happy birthday Lee, pour ce qui aurait été ta 89ème année.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 06:26

Suivant la suggestion de notre amie ‘Val’, « WWW » poursuit son exploration des thématiques récurrentes dans la filmo de sa mascotte Charley Bronson : aujourd'hui, le rasage.

CB shave (1)

Car pour moustachu qu'il soit, Bronson a rarement été mal rasé, il laisse cela à ses collègues du ‘spaghetti western’. Il se fait propre dans son épisode de « TWILIGHT ZONE » (pour Elizabeth Montgomery, on peut le comprendre), il se rase quelques heures avant de se crasher dans « X-15 », pendant que le petit Kurt Russell prend son bain dans « LE CALIFORNIEN », pour ne pas se faire repérer dans « ADIEU L’AMI » (au coupe-chou et à sec !).

CB shave

Dans « COSA NOSTRA » il essaie le rasoir électrique en jouant les « balances », dans « LE BAGARREUR » c'est en présence de son soigneur. Et finalement dans « LA LOI DE MURPHY », Bronson se rase sous les yeux moqueurs de Kathleen Wilhoite, pour une séquence fort appréciée des fans.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 07:04

Franchement, à la place du – par exemple – gentil mais moyen « L’ÉVADÉ » quel fan n’aurait pas préféré voir figurer dans la filmographie de Charles Bronson en 1975, un western intitulé « THE UNGODLY » (« L’IMPIE ») ?

Écrit par Oliver Stone, jeune auteur fraîchement rentré du Vietnam et qui idolâtrait Bronson depuis « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST », ce scénario écrit sur-mesure pour l’acteur, lui offrait le rôle de ‘Cogan’ un aventurier mystérieux traînant au Mexique. L'homme avait beaucoup voyagé, il dévorait des livres et fumait de la marijuana locale. Il se propose pour être guide d’un convoi de colons, comme dans la série « LES VOYAGES DE JAMIE McPHEETERS », car il sait qu'il pourra ainsi atteindre un territoire indien où se trouvent des gisements d’or.

UNGODLY

Un antihéros influencé par le ‘spaghetti western’, un quasi « No Name » qui entre de bonnes mains, aurait pu, juste après le succès de « UN JUSTICIER DANS LA VILLE » donner une toute autre orientation à la carrière américaine de Bronson.

Mais hélas, aucun studio ne voulut acheter le projet et ‘Cogan’ ne vit jamais le jour… Dommage !

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 06:44

CB key (1)Dans des carrières d’acteurs qui tournent beaucoup, il y a parfois des coïncidences troublantes, des situations qui se répètent. Nous avions déjà évoqué l’étrange trio formé par Charles Bronson, Frank DeKova et un grand fauve dans « MITRAILLETTE KELLY » puis des années plus tard dans « LE FLINGUEUR ».

Aujourd'hui, c'est une image récurrente qui nous surprend : Bronson agitant les clés de voiture de Marlène Jobert avec un sourire narquois dans « LE PASSAGER DE LA PLUIE ». Et cinq ans plus tard, le même Charley qui refait très exactement le même geste, toujours avec des clés de voiture (celles de Paul Koslo, cette fois), mais de l’autre main dans « MISTER MAJESTYK ». Et en affichant le même sourire !

Hasard ? Clin d’œil ? Who knows ?

CB key

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 06:05

JUGEMENT postersDans la rétrospective « WWW » des films de Charles Bronson via leurs posters internationaux, il est un film qui tient une place à part dans l’évolution dont les choses sont présentées. Il s’agit du western de Sam Fuller « LE JUGEMENT DES FLÈCHES » où dans un rôle de chef Sioux, Bronson ne fait que des apparitions très sporadiques.

De fait, il n’apparaît pas du tout sur l’affiche U.S. d’époque qui s’appuie surtout – comme pas mal d’autres, d'ailleurs – sur la silhouette sexy mais belliqueuse d’une squaw déchaînée, dont on ne trouve évidemment pas trace dans le film.

À peine si on aperçoit Bronson à l’arrière-plan sur le poster français. Par contre, sur la jaquette (française également) d’une VHS, il est promu covedette de Rod Steiger et son profil orne l’illustration au premier plan. Le summum est atteint avec la toute récente réédition allemande en DVD, où le visage de Bronson (une photo de « SOLEIL ROUGE », soit dit en passant) remplit l’image et son nom écrase littéralement ceux de ses partenaires !

JUGEMENT posters (1)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 06:19

« AVEC LES COMPLIMENTS DE... CHARLIE » est un navet. Ceci, nul ne songera jamais à le contester. C'est sans doute même le plus mauvais film qu’ait tourné Charles Bronson dans les années 70.

Ceci étant établi et paradoxalement, ce n’est pas le film qui ait eu à pâtir des plus vilaines affiches ou jaquettes, bien au contraire. Ainsi, en France on eut droit à un poster dessiné par le grand caricaturiste Mulatier (qui avait déjà croqué Bronson dans « PILOTE »), l’affiche italienne plus banale est plutôt incitative sous le titre « TIR CROISÉ », l’américaine est en revanche assez laide. Un portrait de Bronson tiré d’un film plus ancien, avec une pin-up (Jill ???) couchée sur un pistolet. Les autres sont des photo-montages plus ou moins heureux.

LOVE BULLETS posters (1)

LOVE BULLETS posters

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 06:44

COLD VHS« WWW » avait jadis exploré l’immense, la pharaonique laideur des diverses affiches et jaquettes d’un des films qui firent le succès de sa mascotte historique Charles Bronson en France : « DE LA PART DES COPAINS ». Mais l’une d'elles lui avait échappé et pas des moindres : la pire, donc la meilleure.

Il s’agit vraisemblablement de la jaquette d’une édition VHS américaine qui a resurgi au hasard du Web et que nous nous faisons un plaisir de vous offrir.

Étudions cette merveille par le menu : tout y est monstrueux. Un véritable exploit !

La tête de Charley est bouffie, ridée, bien plus âgée qu'il n’est dans le film et… tirée à l’envers ! Elle est collée sur un corps vaguement musculeux portant un débardeur blanc (alors qu'il ne porte qu’un seul et unique vêtement dans le film : un T-shirt noir !) et des gants. Pourquoi des gants ? Pas idée. Peut-être à cause de la voiture de sport rouge à l’arrière-plan ?

Et que dire de ce fusil à double canon évidemment introuvable dans le film, à la perspective totalement fausse. Le tout sur un fond de crépuscule étoilé du plus charmant effet.

Si avec ça on n’a pas envie d’acheter immédiatement le film !

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 06:25

DIABLO posters (2)« LE CALIFORNIEN », vrai-faux western avec Charles Bronson, extrapolé à partir d’un DIABLO posters (1)épisode de la série TV « LES VOYAGES DE JAMIE McPHEETERS » allongé d’un flash-back de 30 minutes tourné expressément, est ce qu’on appelle un film « libre de droits ». Et donc exploité en vidéo par qui le désire.

Cela donne évidemment lieu à des affiches et jaquettes délirantes, comme « WWW » les aime tant. Quelques-unes sont à peu près « honnêtes », utilisent les photos du film. D’autres n’hésitent pas à ressortir des photos de Bronson moustachu dans ses films des seventies et même de Kurt Russell adulte, alors qu'il a 12 ans dans le film. C'est de bonne guerre !

En revanche, on commence à s’amuser avec cette illustration espagnole utilisant une image de « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST » mais sur laquelle les cheveux de Bronson ont été ratiboisés ! Quel souci du détail ! L’affiche polonaise montre un pistolero en noir appuyé à une porte de saloon. Très bien ! Si ce n’est que là, pour le coup, ce n’est pas du tout Bronson. Notre préférée est évidemment la dernière : un Bronson non seulement moustachu, mais en gilet de jeans et portant un bandana rouge, fusil sur l’épaule. Un pur chef-d’œuvre de finesse et de bon goût.

DIABLO posters

DIABLO posters (3)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens