Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 06:18

Si les bios de Charles Bronson ne manquent jamais de mentionner qu'il fit de la prison dans sa jeunesse en Pennsylvanie, il semble que cela tienne davantage du fantasme d’attaché de presse que de la réalité.

CB JAIL (2)

Par contre Charley passa un temps considérable derrière les barreaux dans ses films, sans compter les films ou téléfilms où il s’est évadé de prison avant le début de l’action (trop nombreux pour être comptabilisés ici !).

CB JAIL

Il est taulard dans « MES SIX FORCATS », « BIG HOUSE U.S.A. », il est jeté en prison dans « L’AIGLE SOLITAIRE » et « WHEN HELL BROKE LOOSE », se retrouve carrément dans un camp de prisonniers dans « LA GRANDE ÉVASION » et « 12 SALOPARDS », purge de courtes peines dans « MISTER MAJESTYK », « LE JUSTICIER DE NEW YORK », « L’ANGE ET LE DÉMON », « CITÉ DE LA VIOLENCE » et « C'EST ARRIVÉ… ENTRE MIDI ET TROIS HEURES » (où il est vêtu comme les Dalton !). Enfin, il est condamné à perpète dans « COSA NOSTRA ».

CB JAIL (1)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 11:46

Tout le monde connaît l’asociabilité de Bronson, son peu de goût pour les séances de photo. Aussi les images sont-elles rares aujourd'hui de l’acteur sur un plateau de tournage, discutant avec ses réalisateurs, s’amusant entre les prises, etc.

CB DIRECTORS (3)

Il a tourné avec de nombreux talents et non-talents, à Hollywood et en Europe, mais ces noms souvent célèbres demeurent la plupart du temps sans visage. Aussi « WWW » a-t-il décidé de réparer cette injustice en alignant quelques-uns des réalisateurs qui ont compté dans le parcours de sa mascotte.

CB DIRECTORS (2)

CB DIRECTORS (1)

CB DIRECTORS

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 06:40

Dans la « vraie vie », Charles Bronson fut marié trois fois. Ce qui n’est pas une mauvaise moyenne à Hollywood. À l’écran et malgré ses rôles de ‘tough guys’ et sa propension à tourner des « films d’hommes », il fut assez souvent l’époux de femmes ravissantes.

CB WIFE (4)

Dans « 10 HOMMES POUR L’ENFER », on apprend qu’une femme et des enfants l’attendent au pays, dans diverses séries télé il est l’heureux époux de Norma Crane, Coleen Gray, Chana Eden ou Lois Nettleton. Au cinéma, il est un bon père de famille dans « X-15 » avec l’anglaise Patricia Owens pour femme, il a épousé Liv Ullmann dans « DE LA PART DES COPAINS », Jill Ireland dans « COSA NOSTRA » (on assiste même à la noce !) et la mineure Susan George dans « L’ANGE ET LE DÉMON ». Sa femme est tuée dans « GANG WAR » et « UN JUSTICIER DANS LA VILLE », violée dans « LES COLLINES DE LA TERREUR ». Il est divorcé dans « LE CERCLE NOIR », on apprend qu'il a été largué sans autre forme de procès dans « LA LOI DE MURPHY » (son ex est même devenue strip-teaseuse…), il est veuf dans « INDIAN RUNNER », « FAMILY OF COPS » et « LE MESSAGER DE LA MORT ». Il est marié à des femmes de son âge dans « DONATO & DAUGHTER » et « ACT OF VENGEANCE » (à Ellen Burstyn, qu'il avait déjà épousée dans un épisode de série télé).

CB WIFE

CB WIFE (3)

À noter que la série « HAVE GUN – WILL TRAVEL » lui a offert plusieurs rôles de mariés un peu bizarres : dans l’un, il épouse une femme par correspondance mais ne sait pas la garder, dans un autre, il veut tuer sa douce moitié qui le dénonça à la police.

CB WIFE (1)

CB WIFE (2)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 13:16

« WWW » a récemment exploré bien des facettes de sa mascotte n°1 Charles Bronson, à travers son amour des animaux, des enfants, des ice creams, de la dive bouteille, de la boxe, etc. Au point de devoir admettre qu'il arrivait à bout de ressources… Mais c'est gravement sous-estimer l’ami Charley que de croire qu’on en vient si facilement à bout !

TSHIRT CB

Aujourd'hui donc, nouveau dossier brûlant : Bronson et les T-shirts. Le plus célèbre est bien sûr le noir qui constitue son seul vêtement dans « DE LA PART DES COPAINS » et a révélé au public européen ses biceps de légende. Mais ce n’était ni la première, ni la dernière fois qu'il portait un « maillot de corps » pour mettre en valeur ses atouts.

Il boxe en T-shirt dans « LES DÉGOURDIS DE LA MP », décharge des caisses en T-shirt (noir !) dans « DANS LA GUEULE DU LOUP », se tourne plutôt vers le blanc dans « LA BELLE DU PACIFIQUE » et « CHASSE AU GANG ».

TSHIRT CB (1)

Il sculpte en T-shirt dans « LE CHEVALIER DES SABLES » et s’enhardit à tenter le débardeur sans manches dans « LA PROIE DES VAUTOURS » et « L’ÉVADÉ ».

À noter qu’après 1977, le public n’eut plus droit au spectacle des célèbres bras de Charley à l’écran. Ils prirent donc leur retraite à 55 ans, alors que ceux de Sly ou Schwarzie qui ont une bonne dizaine d’années de plus, sont toujours en activité.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 05:45

CB HAT2Suite à la suggestion de notre ami ‘Lemmy’, « WWW » se lance dans une nouvelle exploration de l’univers inépuisable de sa mascotte n°1 : Charles Bronson. Aujourd'hui, les couvre-chefs de Charley. Vu le nombre de westerns qu'il tourna, il est évident qu'il en porta beaucoup. Énormément, même.

CB HAT

On notera qu'entre « LES 7 MERCENAIRES » et « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST » et quelques téléfilms, il eut souvent le même, gris, légèrement abimé devant. Le sien propre ? Il en eut des plus moches (« CHINO »), il porta des hauts-de-forme (« LE MAÎTRE DU MONDE » et « C'EST ARRIVÉ… ENTRE MIDI ET TROIS HEURES »), des calots militaires et des casques à foison, des toques en fourrure et pas mal de casquettes dont la plus mémorable est celle de « MISTER MAJESTYK ». Sans oublier son chapeau de paille dans « L’ÉVADÉ ». Et bien sûr le bonnet de laine de Paul Kersey, censé le métamorphoser à lui seul en SDF dans les rues de L.A.

CB HAT (1)

CB HAT (2)

CB HAT (3)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 13:49

Pendant des années, les services de presse des studios ont fait circuler des « bios » bidon sur leurs acteurs pour titiller les journalistes et fabriquer des légendes à partir de souvent pas grand-chose.

Charles Bronson n’a pas échappé à la règle et on a pu lire çà et là qu'il fit de la prison, qu'il fut boxeur professionnel et même catcheur à cagoule ! S’il n’en est évidemment rien, l’acteur a CB BOXIN (1)par contre joué un nombre respectable de pugilistes à l’écran et surtout à la TV.

Au cinéma, il a été boxeur dans « LA MARINE EST DANS LE LAC » (amateur), « TENNESSEE CHAMP », ex-champion devenu coach dans « UN DIRECT AU CŒUR » et boxeur clandestin à poings nus dans « LE BAGARREUR ». Il affirme avoir pratiqué le Noble Art dans sa jeunesse dans « YES VIRGINIA,  THERE IS A SANTA CLAUS ».

Parmi ses personnages de boxeurs au petit écran : le soldat dans « MEMORY IN WHITE », le benêt dans « PUBLIC DEFENDER », le novice dans « THE JOE PALOOKA STORY », l’émigré dans « THE CRUSADER », le sentimental dans « PLAYHOUSE 90 », le vieillissant superstitieux dans « ONE STEP BEYOND », le menacé dans « M-SQUAD ». Dans sa série « MAN WITH A CAMERA » on apprend qu'il pratiqua la boxe en pro et on le voit renfiler les gants dans deux ou trois épisodes.

Curieusement, hormis dans le film de Walter Hill, Bronson sortait rarement vainqueur de ces combats sur le ring. Il était même mis KO par… le cowboy chantant Roy Rogers !

CB BOXIN (2)

CB BOXIN

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 09:56

Le livre de souvenirs d’Harriet Tendler, la première épouse de Charles Bronson, nous apprend que l'homme était un maniaque de la propreté et du rangement. Mais qu’en est-il du Charley de celluloïd ? Aimait-il l'eau, lui aussi ?

CB WATER (1)

Il est à noter qu'il se douche joyeusement dès son premier film « LA MARINE EST DANS LE LAC » et plonge depuis le pont du navire. Il se baigne dans l’océan dans « LA BELLE DU PACIFIQUE », s’évade en nageant sous l’eau dans « BIG HOUSE U.S.A. », il se castagne dans des rivières dans "L'AIGLE SOLITAIRE", « LA BATAILLE DE SAN SEBASTIAN » et « SOLEIL ROUGE », est dérangé pendant son bain dans un baquet dans « CHINO », fait le joli cœur dans la flotte dans « PROPRIÉTÉ INTERDITE », « CITÉ DE LA VIOLENCE » et « C'EST ARRIVÉ… ENTRE MIDI ET TROIS HEURES ».

CB WATER (2)

Mais sa relation à l’eau est la plus signifiante dans une séquence de « PANCHO VILLA », où Bronson se lave les mains dans un abreuvoir, après avoir massacré des dizaines de prisonniers. Cela suffira-t-il à laver le sang qu'il a sur les mains ?

CB WATER

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 08:08

CB GLASS (1)Son regard de chat ayant toujours été un de ses grands atouts à l’écran, Charles Bronson a rarement porté de lunettes dans ses films. À force, cela lui causa de vrais problèmes dans la vie, puisqu’il connut de sérieux soucis oculaires à la fin des années 70, à cause d’une trop longue exposition aux lumières des projecteurs !

CB GLASS

Il porte des lunettes de plongée dans « BIG HOUSE U.S.A. », puis plus tard des verres teintés dans quelques films, des lunettes de vue dans « UN JUSTICIER DANS LA VILLE », des petites binocles rondes dans « C'EST ARRIVÉ… ENTRE MIDI ET TROIS HEURES » en guise de déguisement avec une barbe postiche, des verres foncés pour protéger ses yeux rendus sensibles par la syphillis dans « LE BISON BLANC ».

Mais les plus magnifiques on les trouve dans la photo du haut : ces énormes hublots disgracieux dans « LE JUSTICIER BRAQUE LES DEALERS ».

CB GLASS2

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 10:38

Aujourd'hui, un nouveau dossier brûlant de « WWW » : après avoir exploré l’addiction avérée de Charley Bronson pour les ice creams (ou glaces, en v.f. pour certains puristes !), il nous faut élargir la recherche à son rapport à la nourriture en général.

Dans ses mémoires, le réalisateur Don Siegel raconte qu’arrivant dans une nouvelle ville pour tourner des scènes de « UN ESPION DE TROP », il vanta à Bronson les excellents restaurants du coin. Bronson se contenta de frapper son estomac et dit simplement : « Je ne mange pas ». Convivialité moyenne, donc.

EAT CB (1)

Par la suite, invité à dîner par sa nouvelle petite amie dans « LE JUSTICIER DE NEW YORK », un Bronson nettement plus ventru s’exclamera une réplique devenue culte : « Chicken’s good ! I like chicken ». Des progrès, en quelque sorte.

On le voit manger de la soupe dans « LE PEUPLE ACCUSE O’HARA », bâfrer salement du poulet justement, dans « CHASSE AU GANG », « VERA CRUZ » et « TWILIGHT ZONE ». Il dévore des sandwiches dans « 4 DU TEXAS » et « ADIEU L’AMI » et s’essaie à la cuisine japonaise dans « SOLEIL ROUGE ». Oublions qu'il déjeune de serpent à sonnette dans « LES COLLINES DE LA TERREUR ».

Sa gourmandise ira même jusqu'à lui coûter la vie dans un épisode de « ALFRED HITCHCOCK PRÉSENTE » !

EAT CB (2)

EAT CB

EAT CB2 

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 08:39

CB ANNIV2

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens