Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 16:31

L'excellente revue anglaise de cinéma "EMPIRE", a recensé dans son numéro de novembre 2008, les 500 meilleurs films de l'Histoire du 7ème Art. "LA PRISONNIERE DU DESERT" faisait heureusement partie du lot (en 164ème position), et un article était consacré à l'occasion à John Wayne.
L'auteur de l'article en question posait là une question, ma foi, très pertinente, en écrivant :
"Pour certains, il était une icône. Pour d'autre, un vieux con belliqueux avec une moumoute".
Alors, l'un ou l'autre, le "Duke" ? Ou les deux à la fois ?
That is the question...

Repost 0
Published by Fred Jay - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 15:29

Ancien sportif olympique, à la musculature statuesque, Woody Strode a débuté dans de tout petits rôles dans "LES DIX COMMANDEMENTS" et divers "TARZAN", avant d'être repéré par John Ford. Curieusement, celui-ci lui donna des rôles de chefs Indiens ("LES DEUX CAVALIERS") voire de bandits chinois ("FRONTIERE CHINOISE"), mais lui offrit surtout le rôle de sa vie, avec "LE SERGENT NOIR", dans lequel Strode campe un "buffalo soldier", soldat noir de la Cavalerie U.S., injustement soupçonné de viol et jugé. Généralement utilisé pour son physique, Strode y révélait lors du procès, un talent et une émotion insoupçonnés. Il retrouvera d'ailleurs un personnage très similaire dans un remarquable épisode de "RAWHIDE".
Ford le ré-utilise dans le rôle plus secondaire de Pompey, le garde du corps dévoué de John Wayne dans "L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE", et Woody Strode connaîtra son rôle sinon le plus important, du moins le plus mémorable, en incarnant Sharp, un des quatre "PROFESSIONNELS", où il fait jeu égal avec Lee Marvin, Burt Lancaster et Robert Ryan. Sa première apparition dans le film, en chasseur de primes musculeux traînant un prisonnier au bout d'une chaîne, est encore gravé dans toutes les mémoires.
A la suite d'une courte apparition au début de "IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST", où il attend Harmonica à la gare en compagnie de Jack Elam et Al Mulock, Strode reste en Italie, et devient une figure familière du "spaghetti western". On le voit ainsi en acrobate dans "LA COLLINE DES BOTTES", puis dans quelques films valables comme "KEOMA". Il reparaît en Indien dans "SHALAKO", dans le rôle d'un des prisonniers envoyés en mission dans "LES DYNAMITEROS" ou "LA POURSUITE SAUVAGE".
On reverra Woody Strode, vieilli et chenu dans de très courtes apparitions-hommages dans des post-westerns comme "MORT OU VIF" ou "POSSE".
Acteur monolithique, quasiment inexpressif,  Woody Strode fut un des premiers acteurs de couleur à pénétrer l'univers du western, dans des rôles valorisants, qui ne devaient rien à l'imagerie "Oncle Tom" en vigueur jusque dans les années 70.
WOODY STRODE suite 

Repost 0
Published by Fred Jay - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens