Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 08:58

En 1971, Charles Bronson était la star montante en Europe et Michael Winner, réalisateur de comédies anglaises, venait de se faire remarquer internationalement avec deux films passionnants interprétés par des stars américaines : « LE CORRUPTEUR » avec Brando et « L'HOMME DE LA LOI » avec Lancaster. Les deux hommes se rencontrent pour le western « LES COLLINES DE LA TERREUR » que Bronson tourne en même temps que « SOLEIL ROUGE » à Almeria. L’acteur admire l’efficacité et l’humour du britannique. Celui-ci avait jadis été fiancé à Jill Ireland, l’épouse de Bronson, mais se garda bien de lui en parler !

Bronson réclame Winner pour son film suivant, le polar « LE FLINGUEUR », petit bijou de perversion. Connaissant maintenant son bonhomme, le réalisateur fait gommer les aspects nettement homosexuels du scénario, ce qui n’empêchera pas la thématique de surnager malgré tout. Un an après, c'est le polar « LE CERCLE NOIR » tourné aux U.S.A., de moindre qualité, mais à qui les années ont été bénéfiques. C'est aussi le premier rôle de flic de Bronson.

WINNER CB (1)

« UN JUSTICIER DANS LA VILLE » est un triomphe en 1974 et fait une star U.S. de Bronson. Pourtant, les deux hommes ne se retrouveront que huit ans après pour une sequel « trash » de leur succès, produite par la Cannon. Le résultat navrant fonctionna très bien au box-office, mais la production devra attendre trois ans pour une seconde sequel « LE JUSTICIER DE NEW YORK », Bronson s’étant retiré des écrans pour s’occuper de son épouse atteinte du cancer. Winner a alors 50 ans et sa vedette 64.

Apparemment, leur complicité des débuts finit de s’évaporer pendant ce tournage : Bronson rechigne à effectuer des cascades, se plaint du bruit des armes à feu. Winner ironise sur son vieil ami et mettra à mal son image de ‘tough guy’ dans ses mémoires. À la projection du film, Bronson se montrera indigné par l’extrême violence des images et refusera toute collaboration future avec Winner. Il dira même ce qu'il pense réellement du film dans la presse. La fâcherie est consommée.

WINNER CB

Pourtant, dans ses mémoires, Winner dira qu'ils ont continué à se voir par la suite et que lui, Bronson et Jill restèrent amis jusqu'au bout.

Aujourd'hui, tout cela n’a plus grande importance. Reste seulement 15 années de collaboration professionnelle et six films dont au moins quatre méritent qu’on s’en souvienne. Chapeau, donc !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LA MYTHOLOGIE DU WEST
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens