Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 13:39

STROTHER MARTINVisage incontournable du western U.S., Strother Martin, ancien champion de natation, a tourné un nombre colossal de films et téléfilms, parfois dans de simples figurations, parfois dans des seconds rôles pittoresques. Sa petite taille, ses yeux bleus pâle, sa voix aiguë, l’ont cantonné dans des personnages souvent caricaturaux, des simplets ou des nabots vicieux, mais il n’est jamais passé inaperçu. Il trouvera le rôle de sa vie en ’67 dans « LUKE LA MAIN FROIDE », en directeur du bagne. Sa phrase : « Ce que nous avons là, est un problème de communication », est entré dans la culture américaine aussi sûrement qu’une citation littéraire.

Au cinéma, on reconnaît Strother Martin en caporal dans « LA CHARGE VICTORIEUSE », un soldat émotif dans « L’AIGLE SOLITAIRE », il est mordu par un serpent à sonnette dans « COWBOY », joue un déserteur dans « LES CAVALIERS », un des deux sbires de Lee Marvin dans « L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE ».

Sa route croise celle de Sam Peckinpah, dont on dit que Strother avait une trouille bleue, dont le réalisateur savait profiter : il joue un prédicateur dans « NEW MEXICO », il forme un couple de chasseur de primes « gay » avec L.Q. Jones dans « LA HORDE SAUVAGE » et « UN NOMMÉ CABLE HOGUE ».

On l’aperçoit en villageois dans « JOHNNY CONCHO » et « LE MERCENAIRE DE MINUIT », il conduit un train dans « LES PRAIRIES DE L’HONNEUR », il engage les hors-la-loi pour transporter son or dans « BUTCH CASSIDY & LE KID », et apparaît dans « 100 DOLLARS POUR UN SHERIF » et sa sequel « UNE BIBLE ET UN FUSIL », dans des rôles différents. Il ne fait que passer, non-mentionné au générique dans « NEVADA SMITH », dans une baignoire, et se nomme… Strother.

Il n’a jamais été plus hallucinant que dans le rôle d’un des trois frères de « UN COLT POUR 3 SALOPARDS », le plus débile, le plus dégénéré : un vrai festival ! Son dernier western sera « CACTUS JACK », dans lequel il se nomme Parody Jones.

Strother Martin, qui était un stakhanoviste, apparut dans à peu près toutes les séries TV western, le record étant atteint par « GUNSMOKE », où il joua les « guest » pas moins de onze fois. Un personnage, comme on dit…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens