Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 08:18

JILL IRELANDStarlette anglaise sous contrat avec les studios Rank, Jill Ireland fut fiancée à Michael Winner, avant de succomber au charme du jeune premier David McCallum, son partenaire JILL IRELAND (2)dans plusieurs films. Elle le suivra aux U.S.A. où il comptait faire carrière. C'est pendant le tournage de « LA GRANDE ÉVASION » qu'elle tombe amoureuse de Charles Bronson, une des vedettes du film aux côtés de McCallum avec qui elle formera un couple des plus contrastés jusqu'à la fin de sa vie.JILL IRELAND (1)

Jill Ireland est essentiellement connue pour sa vie privée et pour avoir été la très « people » Mme Bronson. Son unique vrai succès personnel viendra de l’édition de ses livres, consécutifs au cancer qui finira par l’emporter.

Comédienne ravissante mais dénuée de profondeur, Jill tourna une quinzaine de films aux côtés de Bronson et fut systématiquement critiquée. Il faut dire qu'elle était souvent à côté de la plaque : que ce soit en vierge sicilienne (« COSA NOSTRA ») ou en hippie fumeuse de joints (« DE LA PART DES COPAINS »), en femme fatale de film noir (« CITÉ DE LA VIOLENCE ») ou en poule à gangster bébête dans « AVEC LES COMPLIMENTS DE... CHARLIE ». C'est dans le western qu'elle donna curieusement ses meilleures prestations : la sœur d’un riche rancher dans le méconnu « CHINO » et surtout la jeune veuve sensuelle et mythomane dans « C'EST ARRIVÉ… ENTRE MIDI ET TROIS HEURES » où pour une fois, elle jouait jeu égal avec Bronson.

Dans le genre qui nous intéresse, elle apparaît brièvement en mondaine à la fin de « PANCHO VILLA » et reprit le rôle créé par Jean Arthur dans la série TV « SHANE », aux côtés de David Carradine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTRICES WESTERN
commenter cet article

commentaires

VAL 01/11/2011 20:11


Oui, tu as raison, Daniel, et puisque c'est moi qui ai ouvert les hostilités, je dirait pour conclure que cette femme, quoi qu'on puisse dire d'elle, a été la compagne aimante et aimée de Charles
Bronson, et que je me doit, par respect pour deux personnes qui ne sont plus là, de garder mes reflexions pour moi-même.


daniel 01/11/2011 17:26


Quoi qu il en soit,Bronson devait etre heureux avec cette femme et c est bien la l essentiel!!


VAL 31/10/2011 23:56


Il y a un passage du livre d'Harriett qui est significatif : alors qu'elle se rend au nouveau domicile de son ex-mari pour lui rendre ses peintures, elle est insultée par Jill sans raison. S'en
suit une veritable bagarre entre les deux femmes. Le plus dérangeant dans ce passage est l'attitude de Bronson : alors qu'Harriett est sérieusement bléssée au visage, il va chercher une serviette
pour éponger le tapis éclaboussé de sang...
Dans le livre de Whitney, Jill y est décrite comme une piètre actrice plus intéressée par ses costumes que par ses rôles.


lemmy 31/10/2011 22:30


Et comme elle est placée sous les feux des projecteurs et les feux des critiques, son caractère complexe n'est en que plus visible. Il faudrait faire un petit topo de ce qui est dit dans ces deux
bouquins. Ca m'interesserait. je gage que Mme Bronson, première du nom, n'est pas forcément tendre...


VAL 31/10/2011 22:24


Oui, je sais que je suis dure avec Mme Bronson, mais après avoir lu les bouquins d'Harriett Tendler et de Steven Whitney, j'ai quasiment changé d'avis à propos de Jill.

Lemmy, comme toi j'aime beaucoup "From noon till three", et je pense que Jill y a trouvé son meilleur rôle.

Je suis également admirative de son combat contre le cancer. J'avais aimé son premier livre quand je l'ai lu la première fois, mais le temps passant, je lui ai trouvé des défauts, sans doute à
cause de sa traduction maladroite. Son deuxième livre, "la brisure", où elle parle principalement de son fils Jason, est bien meilleur à mon avis.

Pour adoucir un peu mon précèdent message, je dirait que Jill, comme tout un chacun, avait certainement un caractère complexe.


lemmy 31/10/2011 21:29


Eh beh... Pour moi, son meilleur rôle est dans un épisode de la première série de "Star Trek"... Mais dans "From noon till three", je la trouvais très bien (je n'ai pas revu le film depuis une
éternité).Il n'en reste pa smoins que son livre (lu il y a 20 ans) sur son combat contre le cancer ("Life wish" en américain; je crois) m'avait marqué.


VAL 31/10/2011 19:22


Ce que je vais dire est sans doute dur, voir cruel, mais le meilleur rôle de Jill Ireland est celui de "Madame Bronson"...Je suis en partie d'accord avec Daniel, mais je pense que l'ambition de
Jill l'aurait toujours poussée à épouser un homme de cinéma (acteur ou réalisateur) pour mener à bien sa carrière. Seulement, son ambition était inversement proportionnelle à son talent. Ceci dit,
elle a certainement aimé ses époux successif, tout en se servant d'eux...


daniel 31/10/2011 17:10


Autant etre clair!Actrice de complément qui aurait certainement changé de métier si Bronson ne l avait pas imposé dans ses fims vu qu elle avait un talent d actrice au niveau du petit orteil de
Baccall.Je me demande si Bronson n avait pas du avoir de sérieux problèmes avec certains réalisateurs qui ont du vite s apercevoir que la dame en question était une piètre comédienne voire refuser
des grands roles parce qu on ne voulait pas d elle??Imaginez Ireland a la place de Cardinale dans "Il était une fois dans l Ouest"..ca fait peur et ca change tout.Comme quoi....a quoi ca tient un
chef d oeuvre!!!!


VAL 31/10/2011 11:38


J'ai pour Jill Ireland un curieux mélange d'admiration et de rejet : pendant longtemps, j'ai lu "Ciné-Revue" qui se montrait souvent très flagorneur envers le couple Bronson (à se demander s'ils
n'avaient pas des parts dans ce magazine !), mais aujourd'hui, en lisant d'autres documents, d'autres sources, je me rends compte que Jill avait une façe moin agréable...mais tout cela ne concerne
que la rubrique "people".
Pour ce qui est de ses "qualités" d'actrice, je n'ai jamais pû la supporter dans certains films ; elle est proprement horrippilante dans "De la part des copains" (j'aurait aimer que Bronson lui
fiche un bonne trempe et la laisse pour de bon dans sa cabanne...)mais dans "Chino" elle est plutôt amusante...son plus grand rôle reste celui d'Amanda dans "C'est arrivé..."
Ceci dit, j'ai lu ses deux livres (son deuxième est meilleurs que le premier) et j'admire son courage façe à la maladie.


FJW 31/10/2011 18:42



Ce qui est drôle, c'est qu'elle était déjà imposée par son premier mari David McCallum dans la série "DES AGENTS TRES SPECIAUX"
dont elle a tourné plusieurs épisodes dans des rôles différents à chaque fois !



lemmy 27/04/2010 00:09


J'aime beaucoup Jill Ireland (j'ai même son bouleversant livre), mais je ne la comparerai pas à Lauren Bacall. Pour moi, on est pas dans la même catégorie d'actrices

Elle est formidable dans "From noon till three", où elle trouve le rôle de sa carrière. Elle a également un rôle très intéressant dans "Le flingueur", car le film est intéressant. Elle n'a pas eu
la chance de tourner dans des chefs d'oeuvre (à part dans "Le bagarreur", mais ce n'est que mon avis). Mais j'ai de la tendresse pour son "Protection rapprochée". Je me souviens également d'elle
dans un épisode de la première série "Star Trek" où elle est superbe.


Corey 26/04/2010 23:45


Je te trouve très dur avec Jill ireland. Je l'ai toujours trouvé très juste, en plus d'être diablement séduisante. Que cela soit dans "de la part des copains" que j'ai revu samedi, ou dans un rôle
totalement opposé dans "Protection rapproché" par exemple. Certes, on n'a un peu de mal à voir en elle autre chose que la femme de Bronson, mais ce fut aussi le cas de Bacall…


Fred Jay Walk 27/04/2010 07:50



Chacun ses goûts. Je ne pense pas être dur avec Mrs. Bronson. Elle était formidable (ou formidablement utilisée ?) dans "FROM NOON TILL
THREE", mais dans la plupart de ses autres rôles, il est évident qu'une actrice plus confirmée aurait été meilleure.


Quand on voit Lee Remick dans "TELEFON", Marlène Jobert dans "LE PASSAGER DE LA
PLUIE" ou même Hope Lange dans son petit rôle dans "DEATH WISH", on regrette un peu que Bronson n'ait pas eu
davantage de partenaires féminines de son niveau. Mais c'est un avis tout personnel !



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens