Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 19:11

Réclamé par Charles Bronson qui n’arrivait pas à se décider pour un réalisateur italien, John Sturges commença « CHINO » à Almeria en 1973 avant de déclarer forfait pour cause de maladie. Il fut remplacé par le producteur Diulio Coletti qui assura l’essentiel de la mise en scène, même si Sturges est souvent crédité seul au générique. Celui-ci ne fut d'ailleurs pas le seul à déserter, puisque Lino Ventura qui devait jouer Maral, partit également, jugeant son rôle trop en retrait.

« CHINO » fait partie de ces projets mal emmanchés qui ne donnent souvent que des résultats désastreux. C'est pourtant loin d’être un mauvais film et même s’il fut négligé à sa sortie et qu'il est rarement mentionné par les amateurs de westerns, c'est un film tout à fait estimable, d’une douceur surprenante, d’une maturité inattendue dans un film italo-français avec Bronson et madame en vedettes.

Éleveur de mustangs, le métis Chino Valdez est un des personnages les plus subtils incarnés par l’acteur américain. Solitaire et taiseux, couturé de cicatrices, Chino vit éloigné de la ville et préfère manifestement les animaux aux humains. Quand le jeune fugueur débarque chez lui, il accepte pourtant de l’héberger, et une belle amitié va se développer entre l’ado sensible et le bourru. Les choses se gâteront avec l’arrivée du rancher Maral et surtout de sa sœur Catherine, dont Chino va tomber amoureux.

Alors qu’on s’attend à un final en revanche explosive de la part de notre héros humilié par l'homme blanc, « CHINO » propose une conclusion totalement inédite : submergé par le nombre, Chino brûle sa maison, rend sa liberté à ses chevaux et s'en va, vaincu mais indompté vers le soleil couchant, sous l’œil embué du gamin.

C'est le français Marcel Bozzuffi, excellent comédien révélé par « FRENCH CONNECTION » (et qui doubla souvent Bronson dans les v.f. de ses films !), qui joue Maral, avec toute la dureté dont il était capable. Jill Ireland fait ce qu'elle peut, mais a du mal à exister dans un rôle bêtement décoratif. La scène où Bronson la séduit après avoir vu la saillie d’un étalon, fut citée dans toutes les critiques de l’époque pour son audace.

« CHINO » manque visiblement de moyens, les seconds rôles locaux ou italiens sont faibles, les décors tristounets, mais la musique des inégaux frères De Angelis est une de leurs plus réussies et quelques séquences ne manquent pas d’humour, comme celle où Catherine surprend Chino dans son bain, se grattant contre un mur tel un mustang. Mais la tonalité est triste, nostalgique même et c'est tout à l’honneur de Charles Bronson d’avoir pris le contre-pied de son emploi habituel, pour composer un personnage faillible, sentimental et vulnérable.
 

 

À NOTER : jamais édité en DVD en France, « CHINO » est sorti d’innombrables fois aux U.S.A. dans des copies infâmes, floues et inaudibles. La copie à se procurer est l’Anglaise, en tous points satisfaisante.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Evy 15/12/2014 16:52

J'ai bien aimé l'atmosphère. C'est un bon petit film qui aurait pu devenir un vrai chef d’œuvre avec un meilleur montage. La thématique du racisme est très bien. Les paysages sont trop ternes, mais
participent au côté mélancolique du film. Le gamin est très bien et ne surjoue pas (je me méfie toujours des gamins et des ados dans les films). Bronson est impérial dans un rôle taillé pour lui,
en métis taiseux plus proche des chevaux que des hommes. La scène où il se fait fouetter est un spectacle bien pervers ^^ Et la scène où l'accouplement des chevaux lui donne des idées est
inénarrable !!
J'aime bien les indiens, bien campés. La scène du cauchemar du gamin était inutile. Tu es un peu injuste je trouve avec Jill Ireland, qui joue (comme dans 'C'est arrivé entre midi et 3h") de sa
beauté blonde aristocratique, et du coup le gouffre entre les deux amoureux, infranchissable aux yeux du frère de Jill qui ne le tolère pas, est bien vu. Contrairement à toi, je trouve que l'acteur
qui joue le frère de Jill n'est pas génial. J'aurais voulu plus de rage de sa part. Mais le tout a vraiment un certain charme, dû en grande partie à la fin qui évite totalement le happy-end (au
fait, d'où Bronson tire-t-il son baril d'essence ?)
Et puis... Pauvre poulain !

Fred Jay Walk 15/12/2014 17:49



Je n'ai pas dit que Marcel Bozzuffi était génial dans ce film particulièrement. Il fait ce qu'il peut d'un rôle sous-écrit. Mais c'est un superbe comédien qui, lorsqu'il a un personnage bien
développé comme dans "Z" ou "FRENCH CONNECTION" est digne des
meilleurs seconds rôles U.S.



GRENIER 08/11/2014 10:45

Pour le DVD Chino comment reconnaît-on la version anglaise de meilleure qualité?

Fred Jay Walk 08/11/2014 13:23



Celle d'Optimum est valable : 


http://www.amazon.co.uk/Valdez-Horses-DVD-Charles-Bronson/dp/B0039LAQ6K/ref=sr_1_2?s=dvd&ie=UTF8&qid=1415449282&sr=1-2&keywords=valdez



lemmy 16/10/2014 19:02

Sortie du dvd français en janvier 2015, comme l'annonce Fred sur le blog du west 2 !

tontonfunk81 20/11/2011 10:13

bonjour je recherche une version sous titré francais merci a vous et bravo pour votre site super bon dimanche :)

Fred Jay Walk 20/11/2011 11:16



Merci.


Hélas "CHINO" n'existe pas (encore) en version sous-titrée français. Patience...



lemmy 26/10/2011 23:33


Ca donne envie...


VAL 26/10/2011 22:47


Tu a magnifiquement bien résumé le film, Fred. (rires)


lemmy 26/10/2011 20:33


Eh beh, il va falloir que je le voie un jour ce "Chino"... J'ai honte en tant que bronsophile.


Fred Jay Walk 26/10/2011 21:20



Tu peux !


C'est un des films où Bronson se fait casser la gueule, fouetter, humilier et... perd à la fin. Inouï !



VAL 26/10/2011 17:19


C'est le DVD anglais ! Il y a de temps en temps des griffures qui apparaissent à l'écran, mais c'est juste un peu gênant, rien de plus. Et puis, je suis si heureuse de l'avoir revu...l'impression
d'avoir retrouvé un vieil ami perdu de vue (ben oui, je suis lyrique, aujourd'hui ! J'ai reçu les 4 DVD d'un coup, ce matin).
En me relisant, je réalise à quel point je suis fan( hum, fanatique ?)...


Fred Jay Walk 26/10/2011 19:23



Alors autant pour moi. C'est peut-être le DVD allemand que j'ai. Impossible de vérifier, je commence un gros déménagement... Qui va avoir des répercussions sur la productivité de "WWW" bientôt. Mais pas tout de suite, tout de suite...


A suivre.



VAL 26/10/2011 15:39


Je viens de revoir "Chino" que je n'avais plus revu depuis ce lointain jour de mon adolescence où Charles Bronson est entré dans ma vie. Le DVD est en v.o., l'image parfois abimée, mais j'ai
retrouvé intacte l'émotion que j'avais ressenti : la beauté des chevaux, et la relation qui se noue entre Chino et le jeune Jimmy m'ont de nouveau charmée (la phrase "si tu brûle la grange, je te
rotis dans les cendres" m'avait beaucoup marquée, à l'époque).
D'accord, ce n'est pas un chef-d'oeuvre, mais maintenant j'en suis sûre : "Chino" est mon film-culte.


Fred Jay Walk 26/10/2011 16:22



Si tu veux une belle copie, offre-toi le DVD anglais.



lemmy 24/10/2011 15:02


Personnellement, il m'a fallu du temps pour m'habituer à la vraie voix de Bronson, comparativement à sa (ses) voix VF.


VAL 24/10/2011 14:50


J'allais justement demander à Fred s'il connaissait les doubleurs de Bronson...merci, Corey, pour l'info. Souvent, on découvre un acteur étranger d'abord avec la vf et dans l'ensemble, la "voix" de
Bronson est plutôt pas mal. Bozzuffi avait un timbre qui collait bien, mais évidement, rien ne vaut Bronson en vo, surtout qu'il n'était pas causant...


Fred Jay Walk 24/10/2011 16:22



Je suis assez allergique au doublage en général, donc hormis Bozzuffi que j'aime bien comme acteur, je ne suis pas une encyclopédie sur les v.f. !



Dino Barran 23/10/2010 08:42


Fred, tu devrais faire un article consacré aux rôles refusés par Ventura : je me souviens également d'APOCALYPSE NOW, des TROIS JOURS DU CONDOR du TÉLÉPHONE ROSE et d'un film de Veber (LA CHÈVRE
?)... Il doit y en avoir quelques autres.


Fred Jay Walk 23/10/2010 09:27



Le cinéma français, je l'admets, n'est pas dans ma "zone d'expertise". Mais je me souviens que Ventura devait jouer le rôle de Cremer dans "LE
CONVOI DE LA PEUR", celui de Noiret dans "LE VIEUX FUSIL".



tontonfunky81 13/05/2010 11:19


merci de m'avoir informé sur Chino bonne journée a vous ;)


tontonfunk 12/05/2010 18:25


bonjour
je recherche Chino en VHS ou dvd en version francaise ou soutitré frencais je ne le trouve pas savez vous s'il esciste c'est pour un
cadeaux a un amis. merci a vous et bravo pour votre site super sympa ;) bonne soirée .


Fred Jay Walk 12/05/2010 18:50



"CHINO" est introuvable en France.


Par contre, un peu de patience : nombreux sont les films sortis en Angleterre genre "BARQUERO" ou "UN HOMME EN FUITE" qui ont ensuite été édités chez nous. Qui sait ?



Corey 09/05/2010 15:25


Je ne savais pas que Bozzuffi avait doublé Bronson… Dans quels films ? Je lui connais surtout ses deux doubleurs attitrés, Claude Bertrand et Edmond Bernard.


Fred Jay Walk 09/05/2010 17:25



Bozzuffi a souvent doublé Bronson.


Me reviennent en mémoire "12 SALOPARDS", "MITRAILLETTE KELLY",
"C'EST ARRIVE ENTRE MIDI ET 3 HEURES", mais il y en a d'autres.



Zach 09/05/2010 15:14


Espérons qu'un éditeur de DVD français finira par s'intéresser à ce film.
Je viens de revoir "Avec les compliments de Charlie", film incroyablement frustrant quand on constate le résultat piteux de l'association Bronson/Rosenberg, qui pouvait laisser augurer beaucoup
mieux ! Savez-vous pourquoi John Huston est parfois associé à ce "love and bullets" ?


Fred Jay Walk 09/05/2010 17:26



Ce film est passé de mains en mains pendant plusieurs années. D'abord Huston qui est tombé malade, puis Jules Dassin et enfin Rosenberg.



Zach 09/05/2010 14:24


Voilà des années que je rêve de voir ce film, espérant qu'il surnage un peu du travail de Sturges, même si j'ai été un peu déçu d'apprendre qu'il ait été tourné en 1.37 : 1 (aaaah la maitrise du
cinémascope des westerns de John Sturges, même si le Vistavision de "Réglements de compte à OK Corral" et "le dernier train de Gun Hill" n'ont rien à lui envier).
Bronson croisant Marcel Bozzuffi ici, qui le double en VF ? Claude Bertrand ? Serge Sauvion ?


Fred Jay Walk 09/05/2010 14:47



A mon avis, il ne reste pas grand chose de Sturges (rien ?) tant la réalisation est anonyme. Mais "CHINO" est tout de même un
joli western et Bronson y est très différent de son image.


J'ignore qui double Bronson. Peut-être que "Claude" pourrait répondre, s'il passe dans le coin ?



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens