Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 18:29

HARDER (1)Surtout connu pour être l’ultime film d’Humphrey Bogart, « PLUS DURE SERA LA CHUTE » revu aujourd'hui, semble être une œuvre grandement sous-évaluée. Passant pour un film sur la boxe, c'est en fait beaucoup plus que cela. Et si les séquences sur le ring HARDERsont admirablement filmées (elles ont clairement influencé Martin Scorsese, jusqu'aux giclures de sueur à chaque coup porté à la face), le propos desHARDER (4) auteurs va bien au-delà de la dénonciation des magouilles des gangsters et profiteurs faisant leur beurre autour de pauvres pugilistes-esclaves.

Le film parle d’un homme à l’automne de sa vie, qui vend son âme au Diable, après avoir résisté pendant plusieurs décennies à la tentation. Se retrouvant chômeur, sans un sou, rejeté par son milieu, il va plonger tête la première dans la corruption et la saloperie humaine, jusqu'à ce qu'elles le submergent.

Le film est lourd de symboles, chaque personnage est ‘bigger than life’ : le bon géant venu d’Argentine, incapable de se battre mais propulsé champion représente l’innocence et la jeunesse envolées de Bogie, le manager n’est autre qu’un Satan rondouillard et vorace HARDER (2)étranger à tout sentiment humain. L’épouse du héros est bien sûr sa mauvaise conscience qu'il fera taire jusqu'au bout. Enfin – pas tout à fait.

C'est un film âpre, brutal, sans faux-fuyants ni folklore, au moins aussi dur que le fut « NOUS AVONS GAGNÉ CE SOIR » avant lui, mais encore plus incisif et désabusé. C'est avec stupeur que nous voyons Bogart s’enferrer dans la fange et le déni de lui-même et avec un réel soulagement qu’on le verra racheter son âme pour 26.000 $. On n’aime pas voir les légendes foulées au pied ! L’acteur visiblement fatigué et usé, offre une prestation sobre, dénuée de tics, très émouvante. Face à lui, Rod Steiger dans un de ses meilleurs rôles, crève l’écran en pourri d’anthologie. Enjôleur, gueulard, cannibale, il compose un méchant qu’on n’est pas près d’oublier. Jan Sterling apparaît assez peu, mais se montre très crédible en épouse stoïque et digne. Tous les seconds rôles sont parfaitement à leur place.

HARDER (3)

Le démontage manifestement très documenté des rouages du milieu de la boxe est déjà fascinant en soi, et suffirait à faire de « PLUS DURE SERA LA CHUTE » un grand film. Mais c'est le portrait d’un homme au bord du gouffre qui touche le plus. Le fait que ce soit la dernière apparition de Bogart n’est pas pour rien dans l’émotion que génère cet ultime plan devant sa machine à écrire rédemptrice. Très beau film.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans POLAR - FILM NOIR ET ACTION
commenter cet article

commentaires

Dino Barran 24/11/2012 14:31

A noter - mais je ne t'apprends rien, cher Fred - que le personnage de Toro Moreno est inspiré du "grand" (197 cms) boxeur italien Primo Carnera. Celui-ci sévit sur les rings entre 1928 et
1944.
Il y a de lourdes suspicions autour de la carrière de Carnera. Dès ses débuts en France, les observateurs eurent le sentiment que ses victoires étaient arrangées. Peu après son arrivée aux USA, il
fut semble-t-il pris en main par la Mafia qui paya certains de ses adversaires pour qu'ils se couchent et le spolia de ses gains. Carnera fut néanmoins battu à la régulière par Baer et Joe Louis.
Quand il mit fin à sa carrière, il était pratiquement ruiné du fait des agissements de son manager-gangster.

Marc Provencher 21/11/2012 23:11

« Face à lui, Rod Steiger dans un de ses meilleurs rôles, crève l’écran... »

Et voilà, le mystère Steiger se poursuit ! Il est vraiment curieux qu'un acteur ait pu être aussi bon dans certains rôles et aussi mauvais dans d'autres. Mais je crois avoir trouvé une formule
satisfaisante :

Ci-gît Rod Steiger, comédien. Magnifique ou horrible, jamais il ne fut médiocre.

Fred Jay Walk 22/11/2012 08:47



Bien vu. C'est tout à fait ça.


Dans ce film, il "bouffe" littéralement Bogart, certes un peu diminué, mais quand même !



Burt 21/11/2012 22:22

Tu ne seras pas déçu,Valcogne,c'est un grand et beau film.

valcogne.over-blog.com 21/11/2012 08:51

Jamais vu, une carence que je comblerai dès que possible.

Burt 20/11/2012 00:45

Une belle critique pour un film un peu oublié et pourtant excellent, Fred! L'histoire est prenante, les acteurs très bons(j'ignorais que c'était le dernier film de Bogart), je l'ai vu récemment et
j'en suis sorti un peu groggy. C'est vraiment un film à voir ou à revoir.

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens