Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 18:59

Il est connu pour avoir été un des soldats les plus décorés de la WW2. À son retour au pays, Neville Brand a immédiatement accroché les casting directors, grâce à un étonnant physique de « terreur », une silhouette trapue et un visage grêlé, vieilli avant l’âge, pour tout dire assez bestial, qui le rendaient parfaitement inquiétant. Il a accumulé les rôles de brutes épaisses, d’hommes de main, dans le western et le film de guerre et s’est parfois essayé à la comédie avec un certain flair. Brand est surtout connu pour avoir joué un Al Capone d’anthologie dans la série TV « LES INCORRPUTIBLES » et pour son rôle d’hôtelier halluciné dans « LE CROCODILE DE LA MORT ».

Dans le domaine du western, Neville Brand a joué un sergent dans « FORT INVINCIBLE », un lieutenant dans « MONTAGNE ROUGE », un simple soldat dans « LA CHARGE SUR LA RIVIÈRE ROUGE », un pilleur dans « LE DÉSERTEUR DE FORT ALAMO », un hors-la-loi dans « BATAILLE SANS MERCI ». Il campe un Butch Cassidy sans grand rapport avec celui de Paul Newman, dans « THE THREE OUTLAWS » puis dans « BADMAN’S COUNTRY », joue un voyou dans « LE CAVALIER DU CRÉPUSCULE », l’ennemi juré de Jack Palance dans « JICOP LE PROSCRIT », la brute qui terrorise une petite ville dans « DU SANG DANS LE DÉSERT », il a un petit rôle de cowboy dans « EL PERDIDO », apparaît dans plusieurs épisodes de « RAWHIDE » et « LA GRANDE CARAVANE ».

C'est la série « LAREDO », dont il tourne 56 épisodes dans un rôle semi-comique de ranger qui le rend enfin populaire auprès du public. On le revoit en marshal dans « LA HAINE DES DESPERADOS », il apparaît dans trois « BONANZA », joue le pisteur métis ami de John Wayne dans « LES CORDES DE LA POTENCE », un de ses rares rôles sympathiques au cinéma. Il est déroutant en hors-la-loi givré dont la main est remplacée par un… tronçon de rail dans le très mauvais « LE SHÉRIF NE PARDONNE PAS », qui clôt de façon navrante son parcours au Far West.

Si Neville Brand n’a jamais trouvé le rôle qui devait l’immortaliser dans les annales cinématographiques, il a tout de même créé une galerie de salopards, dont certains font encore froid dans le dos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens