Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 19:01

LA PEUR AU VENTRE (4)En 1941, John Huston adapte le roman de W.R. Burnett pour « HIGH SIERRA » signé Raoul Walsh. Le même réalisateur en signera sept ans plus tard un premier remake resitué dans l’univers du western avec « LA FILLE DU DÉSERT ».

LA PEUR AU VENTRE (1)En 1955, profitant du nouveau format CinémaScope et de la couleur, Stuart Heisler reprend le scénario d’origine pour faire « LA PEUR AU VENTRE » avec Jack Palance, révélé deux ans plus tôt par « L'HOMME DES VALLÉES PERDUES » dans leLA PEUR AU VENTRE (3) rôle créé par Bogart.

S’il n’était nullement indispensable – le film de Walsh n’ayant pas pris une ride – ce second remake vaut pour l’utilisation de l’écran large, la façon de filmer les magnifiques paysages montagneux et pour son casting étincelant.

Palance ne cherche pas à imiter Bogart qui apportait un romantisme amer à Roy Earle, mais recrée ce personnage de gangster déphasé et au bout du rouleau en l’incarnant comme un fauve blessé au calme trompeur, capable de terribles accès de violence. Le visage émacié, comme un masque d’angoisse, l’air constamment traqué, Palance donne une vraie LA PEUR AU VENTRE (2)épaisseur humaine à Earle, sans jamais cesser de faire peur. À ses côtés, Shelley Winters est très bien distribuée en « pauvre fille » irritante et émouvante, qui accepte de n’être qu’un pis-aller pour l'homme qu'elle vénère. Rien à voir avec l'inteprétation originelle d'Ida Lupino. Lee Marvin endosse un rôle ingrat de brute imbécile aimant tabasser les femmes et subissant une humiliante raclée de la part de Earle. On aperçoit un tout jeune Dennis Hopper dans une de ses premières apparitions à l’écran, en « djeuns » des fifties dansant le rock en costard-cravate.

Sans être un chef-d’œuvre du film noir, par la faute d’une réalisation trop sage et surtout de la comparaison inévitable avec « HIGH SIERRA », « LA PEUR AU VENTRE » est un film intéressant et un des grands rôles de Jack Palance qui ces années-là, enchaînait les films en vedette, avant son inexplicable exil européen et une carrière en dents de scie.

LA PEUR AU VENTRE 

À NOTER : le film qui figure déjà dans notre rubrique « LES RÉCLAMATIONS ! » est récemment sorti aux U.S.A. dans la collection Warner Archives, sans aucun sous-titre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE JACK PALANCE
commenter cet article

commentaires

larde 09/01/2016 07:12

super film

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens