Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 19:05

JOE DAKOTA (2)Inutile d’être un grand spécialiste pour s’apercevoir au bout de quelques minutes de projection, que « JOE DAKOTA » est un démarquage – presque un décalque, en fait – du classique de John Sturges « UN HOMME EST PASSÉ », resitué dans l’univers du western et JOE DAKOTA (1)auquel les auteurs ont ajouté une sous-intrigue autour d’un gisement pétrolier.

Le déroulement de l’histoire est donc très familier et sans surprise et hélas, Jock Mahoney n’est pas Spencer Tracy. ActeurJOE DAKOTA (3) fade et incolore, la vedette de séries B oscille selon les scènes et les situations entre le ‘Man with no name’ mystérieux et vengeur et le cowboy chantant à la Roy Rogers. Seul son étrange comportement fuyant et pacifique intrigue suffisamment pour qu’on s’intéresse à lui. Mais il manque clairement de charisme et de présence à l’écran.

On sent le tout petit budget dans de nombreux détails : la ville semble n’être habitée que par une douzaine de personnes (mais c'était déjà le cas chez Sturges !), et le scénario tourne rapidement court, tant on en comprend vite les tenants et aboutissants. Surtout si on connaît l’original !

Alors, l’amateur se distraira de retrouver de vieilles connaissances : Charles McGraw qui reprend plus ou moins le rôle de Robert Ryan, en ‘bad guy’ prêt à toutes les bassesses pour JOE DAKOTAdu pétrole (heureusement, pareille chose n’arriverait jamais, de nos jours !). Claude Akins et Lee Van Cleef quant à eux, jouent une variante semi-comique et inoffensive des personnages tenus par Marvin et Borgnine. Frangins querelleurs, ils ont une scène amusante de concours de coups de poings dans la figure au saloon.

« JOE DAKOTA » par son indécision entre la tragédie (on a quand même lynché un homme innocent) et la comédie légère, est un western déconcertant. Il se laisse regarder sans ennui, mais à cause de la faiblesse de son casting et la pauvreté de ses péripéties, ne laissera pas grand souvenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE LEE VAN CLEEF
commenter cet article

commentaires

Claude Mercutio 13/06/2013 05:04

Vu le film en DVD seulement car invisible depuis longtemps au cinéma. Je trouve que la mise en scène de Richard Bartlett est très élégante par sa nonchalance voulue. Le scénario démarque, bien sˆur
"Un homme est passé" de John Sturges, remarquable thriller en scope somptueux et sous une chaleur écrasante. Rare pour un suspense! L'enquète des deux films est smblabel: un militaire vient
apporter une médaille à un "sous-homme"! (Japonais chez l'un, Indien chez l'autre). Toute la ville a peur, les "étrangers" enquéteurs sont mal reçus, menacés, puis agressés. Jock Mahoney n'est pas
Tracy, bien sˆur! Mais le film comporte de bonnes scènes, les personnages de femmes sont bien observés, Claude Akins et Lee Van Cleef parodient Lee Marvin et Ernest Borgnine, le film a quand mˆeme
une morale(inquiétante): le village était sans histoire, un salaud arrive(Charles Mc Graw), corrompt tout le monde, c'est lui qui a tué l'Indien car il convoitait son pré où il y avait du pétrole.
Il s'en empare, offre du travail à tous, qui crevaient de misère. L'étranger fera sauter le puits corrupteur. Le méchant ira en prison. Le seul western sans un seul coup de feu!(Bartlett en était
très fier). Amateurs de "Spaghetti" s'abstenir! Les gens redeviendront purifiés par la destruction du puits, mais qu'arrivera-t'il si un autre salaud revient corrompre les villageaois? Fin
ambig¨ue... C. M.

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens