Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 17:27

SECTION (2)« SECTION DE CHOC » est un des quelques polars que Marcel Bozzuffi tourna en vedette en Italie, à la suite de son succès international dans « FRENCH CONNECTION ». Le scénario puise son inspiration dans la ‘franchise’ des aventures de Dirty Harry : comme SECTIONScorpio rançonnait San Francisco en abattant des habitants, le méchant (un français surnommé « le Marseillais » !) pose des bombes dans Turin pour exercer le même chantage. Quant au commissaire Bozzuffi, à laSECTION (3) suite du meurtre de sa femme, il monte une section « spéciale » évoquant plus ou moins l’escadron de la mort de « MAGNUM FORCE ».

Malgré un abus très dommageable de poursuites en voiture, le film fonctionne étonnamment bien, tout en laissant le spectateur complètement extérieur. Impossible en effet, de s’attacher au flic-en-chef, puisque Bozzuffi opte pour une interprétation glaciale et dépourvue de toute humanité. Il ne s’appuie que sur son indéniable présence physique, sans chercher à se rendre attachant. Autour de lui, les seconds rôles ne sont pas aidés par SECTION (1)des coiffures « d’époque » et de petites moustaches d’acteurs porno. Seul sort du rang le malsain Ivan Rassimov, jouant le fameux ‘marsigliese’. À noter la courte présence de Grace Jones, qui chante dans une boîte de nuit, le temps d’une séquence.

Pour la petite histoire, dans une scène, Bozzuffi flic turinois donc, interroge un suspect français à l’hôpital, qui parle dans sa langue natale que semble ne pas comprendre le commissaire. Ce qui prête pour le moins à confusion !

Parsemé de quelques plans ‘gore’, de scènes assez réussies, comme la bombe explosant au marché réalisée comme un reportage d’actualité, « SECTION DE CHOC » est un film très typique des seventies, qui se laisse regarder sans passion, mais sans trop d’ennui non plus. Seul vrai regret, que Massimo Dallamano n’ait utilisé que 30% du potentiel de Bozzuffi, qui malgré sa première place au générique, a du mal à vraiment émerger comme le véritable protagoniste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans POLAR - FILM NOIR ET ACTION
commenter cet article

commentaires

Askel 13/09/2012 13:33

Je vais regarder la suite, Equipe spéciale, qui a l'air encore plus trash et "mauriziomerlien", je te dirai de quoi il en retourne ! ;)

Fred Jay Walk 13/09/2012 13:53



Une fausse suite, apparemment, puisque le flic bozzuffien s'appelle "Grifi" au lieu de "Vanni".


Mais il y a le très regretté Vittorio Mezzogiorno en méchant...


J'attends ton "feedback" !



Askel 13/09/2012 13:30

Pour un poliziottescho, les mouvements de caméra sont particulièrement réussis, surtout lors de l'assaut sur la villa. Mais c'est vrai que les poursuites en auto n'apportent pas grand chose,
notamment la dernière, totalement improbable !

Fred Jay Walk 13/09/2012 13:53



D'ailleurs dans l'attaque de la villa, on sent l'influence "FRENCH CONNECTION"...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens