Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 18:41

FURIES (2)Au moins aussi glauque et freudien que le sera « L'HOMME DE L’OUEST » que le même Anthony Mann tournera huit ans plus tard, l’assez peu connu « LES FURIES » est une sorte de mélange anachronique de ‘film noir’, de western et de drame shakespearien, situé dans un ranch du Nouveau Mexique régi par un ‘cattle baron’ mégalo et narcissique. LeFURIES bonhomme va jusqu'à faire circuler de la monnaie à son effigie et il entretient une relation très limite incestueuse avec sa fille Barbara Stanwyck. Cet amour-passion entre père et fille va tourner vinaigre quand le vieux dominateur s’entiche d’une aventurière et décide de lyncher un Mexicain, qui se trouve être l’ami d’enfance de sa fille. À partir de là, celle-ci devient son ennemie mortelle et va tout faire pour le ruiner.

Tout est ‘too much’ dans ce film dont les excès évoquent parfois « DUEL AU SOLEIL » : Stanwyck se sentant exclue du ranch (les « Furies » donnant leur titre au film) défigure sa rivale en lui balançant une paire de ciseaux à la figure. La famille de squatters mexicains est dirigée par une vieille ricanante, sorte de ‘banshee’ à moitié cinglée et tireuse d’élite ! Sans oublier le bras-droit du patron : un chicano obèse nommé « El Tigre » amateur de pendaisons expéditives. On s’embrasse fougueusement, on se baffe avec entrain, on s’adore ou on se hait, ou les deux en même temps, on pleure des larmes amères… C'est tellement excessif, qu'il ne manque que le TechniColor pour que le bonheur soit parfait ! Le film doit beaucoup au face à face Walter Huston, déchaîné dans un numéro « hénaurme » de rancher se prenant pour Zeus, et Stanwyck véritable boule d’énergie et de rage contenue. Leur relation père-fille est parfaitement crédible, que ce soit dans l’amour vache ou la haine virulente. Judith Anderson est excellente en future belle-mère trop polie pour être honnête. Seul Wendell Corey déçoit. Il n’a pas l’étoffe d’un premier rôle et passe à côté d’un personnage qui aurait parfaitement convenu à un Kirk Douglas.

FURIES (1)

« LES FURIES » est un film unique en son genre. Curieusement, en y repensant, cela aurait tout à fait pu être la jeunesse de Victoria Barkley, l’héroïne de la série « LA GRANDE VALLÉE » qu’interprètera Barbara Stanwyck quinze ans plus tard…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claude kilbert 15/06/2011 09:02


Voilà encore un filme d'Antony Mann que je n'ai jamais vu, hélas, il est curieux que le filme n'est pas sortie par chez nous, il est sortit aux USA semble t'il?
Bonne journée à vous.


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens