Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 19:17

MANO NUTRE (2)« LA MANO CHE NUTRE LA MORTE » (litt. : « LA MAIN QUI NOURRIT LA MORT ») est une de ces sublimes arnaques dont seuls étaient capables nos amis italiens. Tourné en MANO NUTRE (1)même temps que « LE AMANTI DEL MOSTRO », dans les mêmes décors, avec le même casting, les mêmes accessoires, la même équipe, utilisant carrément des plans de son film-jumeau, cet incroyable nanar nous entraîne dans les bas-fondsMANO NUTRE (3) de l’escroquerie à deux balles.

Le scénario – ou ce qui en tient lieu – est entièrement pompé sur « LES YEUX SANS VISAGE ». Klaus Kinski, qui joue un professeur ‘Nijinski’, assassine des jeunes femmes pour prélever des morceaux de leurs corps et les greffer à la fille de son mentor décédé. Sœur d’une des disparues, l’héroïne démasque le criminel.

La photo est d’une laideur indescriptible, la mise en scène n’est qu’un enchaînement de coups de zoom nauséeux, les acteurs dépassent l’entendement : comment ne pas s’écrouler de rire devant l’assistant bossu et boiteux de Kinski (qui ne s’appelle pas Igor, mais presque !) avec sa tête de charcutier napolitain ? Comment ne pas s’étouffer d’hilarité en voyant la séquence de lesbianisme la plus inutile et mal filmée de mémoire de voyeur ? Et comment ne pas imaginer les problèmes rencontrés pendant le tournage, quand on s’aperçoit que Kinski est remplacé par MANO NUTREune doublure (qui ne lui ressemble absolument pas) pendant les scènes de chirurgie ‘gore’ et pitoyables ?

Le premier film était lamentable, celui-ci est affligeant, mais au moins les producteurs en ont eu deux pour le prix d’un. Et on les en félicite ! À voir donc pour l’amateur pervers de bizarreries sur pellicule et pour le fan de Klaus, qui déambule l’air irrité et impatient, sanglé dans un costume trop serré, dans un rôle de savant fou qu'il joue distraitement sans même faire l’aumône d’une grimace ou d’une crise de démence. Le seul gros-plan de ses yeux fous est piqué dans « LE AMANTI DEL MOSTRO » !

Il n’y a pas à dire, on savait rigoler en 1974, en Italie…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE KLAUS KINSKI
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 01/05/2012 16:09

Moi, je suis tout à fait POUR ce genre d'arnaques - comme aussi 'Tentacules' ou la contrefaçon de 'Saturday Night Fever' dont le titre m'échappe - car ça faisait rentrer plein de fric dans les
coffres de Cinecittà !

lemmy 01/05/2012 13:49

Mais déjç, je dois savoir si je peux survivre à son Nosferatu à Venise... personne ne veux le voir avec moi celui-là, je me demande pourquoi... ;-)

lemmy 01/05/2012 13:32

Ce sont des dvds italiens ?

Fred Jay Walk 01/05/2012 13:38



Oui. D'assez bonne qualité d'ailleurs, en 16/9 mais uniquement italien avec sous-titres italiens. Mais bon... c'est pas difficile à comprendre, même si on ne parle pas la langue !



lemmy 01/05/2012 13:25

Incroyable. Je n'ai même jamais entendu parler de ces deux films. Klaus semble avoir une filmographie infinie.

Fred Jay Walk 01/05/2012 13:31



Un peu "trichées" cependant. Il n'apparaît le plus souvent pas très longtemps dans ses films. Sur ceux-là, je pense qu'il a dû tourner deux semaines en tout !



elborak 01/05/2012 07:35

Si le film est aussi bon que tes commentaires, je veux le voir ! Et me payer une bonne tranche de rigolade !

Fred Jay Walk 01/05/2012 11:19



Si tu veux vraiment rire, il faut voir les deux films successivement.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens