Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 05:53

SECRET (1)« LE SECRET » est un curieux thriller kafkaïen, focalisé sur un mystérieux fugitif dont on ne saura pratiquement rien, hormis qu'il est traqué par « l’État » pour avoir découvertSECRET quelque chose de terrible. Du moins à ce qu'il raconte. L'homme se réfugie dans la montagne, chez un couple d’ermites qu'il va entraîner dans sa course folle vers la mort.

Entièrement – ou presque – concentré sur le trio, « LE SECRET » tient en fait sur les épaules de Jean-Louis Trintignant grand spécialiste des rôles d’hommes traqués. Les auteurs ont intelligemment utilisé son ambiguïté naturelle en laissant planer le doute sur ce qu'il est vraiment : l’innocente victime d’un complot aux ramifications effrayantes ou un mythomane paranoïaque et dangereux. D'ailleurs, plus le film avance, plus l’acteur joue en virtuose sur les deux tableaux en même temps, l’un n’empêchant d'ailleurs pas l’autre ! Étonnante interprétation qui maintient l’intérêt à elle seule. Philippe SECRET (2)Noiret et Marlène Jobert jouent un couple mal assorti, sans avoir réellement de grain à moudre, mais leur métier et leur présence familière donnent un peu d’épaisseur à leurs personnages.

Bien filmé et photographié, le film pâtit de détails qui le plombent, comme certains seconds rôles atrocement mal interprétés, par ce choix discutable de quitter le trio pour des séquences parallèles ennuyeuses et purement informatives qui font décrocher. Mais le plaisir de retrouver la fine fleur des acteurs français de l’époque, d’entendre la BO d’Ennio Morricone et de voir Trintignant dans ses œuvres, nous fait oublier ces menues misères.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans POLAR - FILM NOIR ET ACTION
commenter cet article

commentaires

Dino Barran 06/04/2013 15:01

On peut ajouter qu'il s'agit de l'adaptation d'un bon polar de Francis Ryck. Cet auteur (injustement méconnu) de série noire fut adapté à plusieurs reprises et plus ou moins de bonheur par le
cinéma français dans les années 70 et 80.
Une fois de plus, je rejoins ton avis cher Fred. Le film ne manque pas de charme, mais se trouve parfois plombé par de grosses ficelles : la fausse piste des manoeuvres militaires ou le flinguage
du résinier en costume typique avec hapchott et chapeau ridicule.
Si l'on compare avec l'excellent SILENCIEUX (DRÔLE DE PISTOLET dans la SN), on observe que Pinoteau a réussi à capter l'esprit du bouquin de Ryck au prix d'une adaptation très infidèle. En revanche
Enrico reste fidèle au bouquin mais montre beaucoup de difficultés à en restituer l'esprit.

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens