Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 12:26

CHACUN POUR SOI (1)

Mise en actualité d'un post édité en mars 2011, afin de coller à la sortie française du DVD.

 

Le scénario de « CHACUN POUR SOI » est une variation sur le thème du « TRÉSOR DE LA SIERRA MADRE ». À savoir la fièvre de l’or et ses conséquences sur l’âme humaine.

Sous ses dehors de ‘spaghetti western’, le film de Giorgio Capitani va bien plus loin qu’unCHACUN POUR SOI simple film de genre et une fois le quatuor d’associés-ennemis lancés à la recherche de la mine, l’aventure se résume à une pièce de théâtre à ciel ouvert, une étude CHACUN POUR SOI (2)étouffante sur l’avidité, l’obsession et la paranoïa.

« CHACUN POUR SOI » pousse le bouchon très loin, puisque tous ses personnages sans exception sont de tristes individus, allant du pathétique au répugnant. À peine pourra-t-on ressentir quelque empathie pour Gilbert Roland, pistolero malade mais élégant. Et encore ! Van Heflin, l’autre vétéran américain du casting, joue à contremploi un prospecteur tanné par le soleil, un ivrogne braillard et matois, jamais attachant. George CHACUN POUR SOI (3)Hilton est ambigu à souhait en bellâtre formant un couple des plus étranges avec « le blond », serial killer de l'Ouest déguisé en prêtre, vicieux et efféminé, qui le domine complètement. Avec une telle description, facile de deviner qui tient ce rôle : Klaus Kinski, dans une de ses meilleures apparitions dans le genre. Relativement sobre, le teint blême, il campe cet assassin reptilien avec une sorte de morgue rentrée, mais nous offre un ‘Klaus moment’ comme on les aime, lors d’un déluge de pluie où il se roule parterre en hurlant de rire. On se croirait dans « L’EXORCISTE » ! Il ajoute au film un grain de folie et de machiavélisme bienvenu.

CHACUN POUR SOI (4)

Le film est bien construit en trois actes distincts. C'est une sorte d’aller-retour en enfer rigoureusement mené, qui ne cède pas aux tics habituels du western italien et se concentre sur l’évolution des personnages. Un vraiment beau travail, si l’on excepte des coups de zoom très vilains et une BO lancinante et trop invasive. Mais bon... C'est d'époque !

 

À NOTER : le film est récemment sorti en DVD en Allemagne sous le titre « DAS GOLD VON SAM COOPER », dans une belle copie 16/9 en langues allemande, italienne et anglaise, recomposée à partir d’éléments disparates, puisque le générique est en… français et que des séquences ont été réintroduites uniquement sous-titrées en italien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE KLAUS KINSKI
commenter cet article

commentaires

Kinskiklaus 22/02/2013 14:44

Rectification: disponible en zone 0!

Kinskiklaus 22/02/2013 13:15

Je ne savais pas où placer cette info: COPLAN SAUVE SA PEAU réalisé par Yves Boisset (que j'ai eu la chance de rencontrer en juin dernier) est disponible en DVD zone 1 en Allemagne. Film avec
Bernard Blier, Klaus KInski etc.

Fred Jay Walk 22/02/2013 14:22



JE ME RUE !



lemmy 27/06/2012 21:15

En tout cas, excellent initiative des éditions Artus de sortir un dvd français de ce film, accompagné de bons et sympas bonus. Je soutiens vivement cette initiative en espérant qu'il y aura
d'autres sortie dans cette collection. Après tout, le "Django" de Tarantino arrive bientôt...

Fred Jay Walk 27/06/2012 22:06



Le Tarantino, je me méfie... Je me méfie... J'ai vu des photos de plateau, les costumes ont l'air archi-propres, le casting est bizarre... J'ai un bad feeling ! Démens-moi, QT, s'il te plaît !



lemmy 27/06/2012 21:13

J'ai vu pour la première fois ce film il y a quelques jours. D'accord avec Fred pour la bof : lorsqu'il dit qu'elle est lancinante et invasive, il ferait mieux de dire que le même morceau/thème
repasse en boucle très souvent :-), un peu comme le "Chi mai" de Morricone dans "Le professionnel", pour prendre un exemple extrême. De plus, dans "Chacun pour soi", ce thème "lancinant" est dans
la lignée d'un bof à la sous-"Lawrence d'Arabie". Ce thème en boucle va bien avec ce film où les hommes semblent réduits à leurs déterminismes, thème récurrent au western européen mais
particulièrement prégnant et dramatique ici.

Bon, lorsque je parle de dramatique, j'oublie volontairement de parler du jeu des comédiens, totalement livrés à eux-mêmes. Deux scènes sont très marquantes : celle que Fred indique avec Kinski
riant comme le diable en se roulant dans la boue pendant ce qui semble être des kilomètres et Gilbert Roland dans une scène... surprenante dans laquelle, pour prendre un air naturel et détaché face
à des pistoleros l'ayant en joue, esquisse des pas de danse assez déconcertants à la cool attitude latino affichée : ces deux scènes sont définitivement cultes.

Les acteurs en roue libre interprètent tous des rôles sombres et effectivement antipathiques : Hilton est loin de ses rôles flamboyants dans d'autres westerns spaghs, ici son jeu confine
quelquefois à l'hystérie ; Van Heflin est bourru ; Kinski est gigantesque et en roue libre dans un mode lézard aux regards et attitudes torves ; Gilbert Roland avec son physique de gigolo hispano
et son attitude décontractée a la classe. Certaines choses sont béantes et abandonnées dans le scénario ; le personnage d'Hilton est incompréhensible (les autres aussi...), mais bon, c'est pas bien
grave...

Fred Jay Walk 27/06/2012 22:05



Bon, je retire "lanciante et invasive". La BO est juste... chiante.



Marc Provencher 27/06/2012 17:49

« une BO lancinante et trop invasive »

Ben là ! Ben là ! S'il faut se mettre à reprocher à un western italien sa BO "lancinante et trop invasive", où allons-nous ? Je ne l'ai pas encore entendue, mais je suis déjà contre Jay Walk !
(Variation sur le 'tagline' de 'Tatie Danielle': Elle ne vous connaît pas, mais elle vous déteste déjà). Évidemment que la BO est lancinante ! Évidemment qu'elle est trop invasive ! Sinon, où
s'rait l'plaisir ? Ah, j'vous d'mande un peu, dans quel monde vivons-nous...

Fred Jay Walk 27/06/2012 22:09



Ami Marc... Visionne tranquillement le film et je publierai la lettre d'excuses publiques que tu m'écriras (à la main) après avoir subi cette BO.


Et au porte-plume, la lettre, c'est plus joli.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens