Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 17:45

RAMBO blu (1)Deux bonnes nouvelles : la version « extended cut » de « JOHN RAMBO » est sortie aux U.S.A. en Blu-ray et le film rallongé de sept minutes est infiniment meilleur.

Nous avions déjà dit tout le bien qu'il fallait penser de la version originelle, donc ce n’est RAMBO blupas une métamorphose : c'est le même film, mais plus fignolé, moins hystérique. Un peu comme si un vieux monteur était sorti de sa retraite, avait repris les plans des mains d’un jeunot hyperactif spécialisé dans les ‘teasers’ stroboscopés et avait redonné au travail de Stallone des airs plus « normaux ». Bien sûr, l’action démarre plus lentement, bien sûr le rôle de Julie Benz prend de l’épaisseur et Rambo s’explique un peu plus. Mais une quantité de petites séquences de liaison, de répliques infiltrées par-ci par-là redonnent de l’âme et de la chair à ce (déjà) grand film d’action. L’apparition de Ken Howard par exemple, jouant le pasteur qui envoie Sly sauver les missionnaires, ne dure qu’une minute de plus, mais elle prend tout son sens, quand elle n’était précédemment qu’une vignette superflue.

« JOHN RAMBO » gagne  donc grandement à être revu. Car au-delà de la sauvagerie insensée des séquences de bataille perce maintenant une réelle émotion. Les personnages ayant plus de caractère et de densité, leur sort nous importe davantage. Ainsi le carnage orgiaque de la fin qui n’était jusqu'ici que choquant, se teinte de pathétique.

Il faudra attendre un peu pour déterminer si la 4ème aventure de John J. Rambo est une pierre blanche du film d’action, un point de non-retour du film de guerre, mais… On n’en serait pas étonné.

 

À NOTER : le film a été discrètement réétalonné et paraît moins monochrome que l’édition DVD.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article

commentaires

lemmy 23/08/2010 18:28


De la poésie en prose, en rime et en virilité de jeu de cour de récré. Le tout écrit par un enfant de 12 ans. Un film formidable, mais évidemment à voir avec l'Humeur. Chafouins s'abstenir. Après
ses deux précédents "succès critiques", il va être de bon ton de sauter sur Stallone. Finalement,un film presque aussi réflexif (à prendre dans plusisurs sens) que ses deux derniers, vu le sujet de
départ : le ciné de genre viril et huilé.


lemmy 21/08/2010 22:12


J'ai revu "The expendables" : extraordinaire... Stallone résume bien l'ironie du tout avec la dernière réplique de son personnage :"J'adore la poésie"...


Fred Jay Walk 22/08/2010 09:15



Tu me mets l'eau à la bouche... On imagine tout de suite le genre de poésie qu'il adore.



lemmy 20/08/2010 12:58


Tu as tout à fait raison, c'est à voir selon l'humeur du moment. C'est une bonne illustration du cinéma d'ailleurs... Ce soir, je vais revoir "The expendables" qui laissera moins de traces que
"John Rambo", je ne sais pas si un autre montage apporterait une autre trace ;-) Pressé d'en lire ta critique.


lemmy 20/08/2010 02:07


Bref, je en sais pas si ce nouveau montage qui met plus de subtilités et plus de signes (l'abandon du couteau dans la bateau des pirates, l'indication de la première activité de Rambo avant la
guerre, les nouveaux dialogues entre Rambo et la missionnaire etc.) est meilleur que le premier, qui était très atypique par le côté rêche et dur de Rambo (la séquence originelle de la forge du
couteau est hallucinante) et le côté non explicatif. Mais c'est la nouvelle vision de Stallone qui donne plus d'espoir à son personnage.


Fred Jay Walk 20/08/2010 09:42



En fait, en y repensant, ce sont deux films différents. Qui se valent. A revoir selon l'humeur du moment.


On ne peut effectivement pas dire que le re-montage "annule" le précédent. C'est un complément, un autre regard.



lemmy 20/08/2010 02:00


Contrairement aux USA, il y a une version dvd de cette nouvelle version de John Rambo. Extended cut ou director's cut ? Vu les innombrables changements entre les 2 versions dont beaucoup semblent
minimes(un article sur le net indique qu'il y a plus de 100 changements), je penche plutôt pour une deuxième director's cut. Un nouveau concept : 2 director's cut du même film ! ;-) Un pour la
sortie ciné dans et une pour une seconde sortie dvd, plus réfléchie et moins dans l'instant.

Je me souviens que dans le commentaire audio de la première version, Stallone parlait pas mal de la necéssité de ne pas perdre de rythmne, ainsi que de la peut d'être trop moralisateur pour une
scène réintégrée dans la seconde version, de même avec la nouvelle fin exploitée dans ce nouveau montage, il disait qu'elle était trop téléphonée. Bon, il y a que les imbéciles qui ne changent pas
d'avis... ;-) Par contre, dans son commentaire, il expliquait regretter d'avoir écourté la discussion nocturne et pluvieuse entre Rambo et la missionnaire.

Cette discussion allongée change beaucoup la donne et est assez réussie. Je trouve que cette nouvelle version change pas mal le sens du film ou plus exactement du personnage de Rambo. Mais
certaines choses affadissent le film par rapport à la première version. Il y a dans la nouvelle version des flash-backs (en noir et blanc) de scènes vues peu de temps avant; trop expliquer et tout
expliciter au spectateur nuit... J'avoue que j'aime beaucoup la version parlée de la forge du couteau, au lieu de la nouvelle version "prière" de cette scène : mais on peut se dire que finalement
ça rajoute un côté ironique au lieu de la monstruosité existentielle de la première version. De même la fin du film est beaucoup moins dure (je veux dire concernant l'adieu entre Rambo et la
missionnaire).

Stallone a choisi de donner plus de chances à son personnage. Bon, ce n'est quand même pas Roméo. Il est assez fascinant de voir comment on peut faire évoluer et changer le sens d'un film avec ce
qui semble être de petites choses. Le temps peut faire changer l'idée d'un film à son réalisateur, et ce qu'il veut en laisser pour la postérité. Avec ce nouveau montage, il est évident qu'un
nouvel épisode est impossible.


lemmy 26/07/2010 21:54


Une quarantaine de millions de dollars, non ? Ce qui est peu surtout en décors naturels et dans un envoronnement hostile et vu le résultat ; ce n'est pas "Predators" qui a le même budget mais fait
passer pour une forêt extraterrestre une forêt qu'on croirait être celle des Vosges. D'une certaine manière, Stallone est revenu aux méthodes de tournage de Ford ou... des italiens des séries B.
(certains décors gores sont un quasi-hommage). Il n'y a que sur les scènes avec intervention de cgi que ça coince (explosions de sang et étripage final du very bad guy).

Un grand film désabusé.


lemmy 26/07/2010 21:00


Aaaah oui, étonnant ?

J'imagine qu'il n'y a pas la vf française avec ? (dit le mec qui n'a pas encore d electeur blu-ray...)


Fred Jay Walk 26/07/2010 21:24



Pas de v.f. Et c'est étonnant, parce qu'il a fait ce film avec très peu d'argent (relativement, évidemment) et de temps. Stallone affirme qu'il lui aurait fallu deux fois plus de temps...



lemmy 26/07/2010 00:10


Il me faut cette version. Tu as le blu-ray US ?


Fred Jay Walk 26/07/2010 08:40



Yes. En supplément, il y a un "journal de tournage" étonnant.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens