Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 14:15

Très curieux personnage que ce Sterling Hayden, marin dans l’âme, aventurier, qui eut maille à partir avec la commission McCarthy, et ne s’en est pas très bien sorti. Colosse au visage balafré, à l’allure nordique, il adoptait un style de jeu bourru, distant, comme perdu dans une perpétuelle rêverie, qui contrastait avec un physique de bûcheron, et une voix de basse. Hayden s’est surtout illustré dans le film noir, où nul n’a oublié ses prestations dans « QUAND LA VILLE DORT » et « ULTIME RAZZIA », et a tourné jusqu'à un âge assez avancé, où il apparut avec un nouveau look de vieux beatnik hirsute. Le seul acteur apte à se réclamer de son héritage, semble être Nick Nolte.

Hayden débute dans le western, en jouant le magnat odieux de « EL PASO », un rancher dont la propriété est détruite dans « LES FLÈCHES BRÛLÉES », un bâtisseur de voie ferrée dans l'Ouest dans « LES RIVAUX DU RAIL », un homme emprisonné à tort dans « HELLGATE », un capitaine dans « KANSAS PACIFIC ». Hayden touche enfin le jackpot avec le rôle-titre de « JOHNNY GUITARE », western mythique, adulé des cinéphiles français, où il incarne un pistolero joueur de guitare, hanté par ses pulsions de mort, retrouvant celle qui fut l’amour de sa vie. Difficile d’imaginer qui que ce soit d’autre dans ce personnage romantique, au bout du rouleau, héroïque et désespéré.

Il retourne pourtant aux films de série B : Il est bûcheron dans « TIMBERJACK », incarne Jim Bowie à Alamo dans « QUAND LE CLAIRON SONNERA », un homme de loi dans « THE IRON SHERIFF », un hors-la-loi dans « GUN BATTLE AT MONTEREY », un marin suédois (sic !) dans « TERREUR AU TEXAS », un de ses rôles les plus atypiques. Sterling Hayden finit sa carrière au Far West en apparaissant dans un « spaghetti » : « CIPOLLA COLT », et en incarnant un fameux hors-la-loi dans la minisérie « THE BLUE AND THE GREY ».

Mais il est, et restera toujours, le seul et unique Johnny Logan, plus connu sous le surnom de « Johnny Guitare ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 15/03/2013 23:20

Filmothèque où on trouve sûrement 'Ternos Caçadores', un film de Ruy Guerra (1972) avec Sterling Hayden et Susan Strasberg... Mais je dis ça pour faire l'intéressant vu que dans la mienne, il n'y
est pas. Du moins, pour le moment.

lemmy 08/11/2010 20:10


Ta filmothèque m'inquiète...


Fred Jay Walk 08/11/2010 20:13



Et moi donc !



lemmy 08/11/2010 19:58


Si ces trois-là se retrouvaient ensuite dans un bar...


Fred Jay Walk 08/11/2010 19:58



Il y a des making-of qui se perdent...



lemmy 08/11/2010 18:40


Mon dieu, il a fait tout ça !!


Fred Jay Walk 08/11/2010 18:54



Il n'a pas lésiné, Sterling !


Il faudra que je revoie "VENIN" un de ces jours. Il vaut son pesant de cacahuètes. J'imagine le tournage...



Dino Barran 06/11/2010 23:04


Sans oublier une apparition marquante en écrivain "hemingwayen" dans LE PRIVÉ d'Altman.


Fred Jay Walk 07/11/2010 06:44



Et son rôle de papy pochtron dans "VENIN" avec Kinski, Oliver Reed et Sarah Miles...



lemmy 06/11/2010 17:50


Oui, il reste Johnny Guitar et son éternelle lassitude (Ca me fait curieusement penser aux prestations de David Morse pour Sean Penn ), les français sont-ils les seuls à être fascinés par ce film
?

Hayden reste également un acteur de Kubrick assez inoubliable.


Fred Jay Walk 06/11/2010 18:36



Je crois qu'il n'a jamais été mieux que dans "QUAND LA VILLE DORT". La fin dans le pré avec les chevaux est totalement géniale.


Chez Kubrick, une image reste : la contreplongée de son visage ridé avec son cigare vissé dans la bouche dans "DR. FOLAMOUR".



lemmy 06/11/2010 17:46


Oh ?!

Jean Yanne et un spaghetti ?


Dino Barran 06/11/2010 00:23


Sans oublier son apparition au côté de Jean Yanne dans LE SAUT DE L'ANGE dont nous avons déjà parlé...


Fred Jay Walk 06/11/2010 05:27



Il a même tourné un spaghetti : "CIPOLLA COLT" !



lemmy 05/11/2010 02:20


Il est assez succulent et drôle dans le plaisant "Prince Vaillant" de Hathaway.


Fred Jay Walk 05/11/2010 05:46



J'adore le geste qu'il fait dans "LE PARRAIN" quand Pacino lui tire une balle dans le front. Tellement bizarre et tellement
vrai...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens