Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 15:51

De la longue filmo de Robert Mitchum, le public ne se souvient généralement que d’un seul titre : « LA NUIT DU CHASSEUR », dans lequel il incarnait avec voracité, un faux pasteur, vrai croque-mitaines, traquant deux orphelins terrorisés. Adulé des cinéphiles, excellent « client » pour les paparazzi de son époque, le solide buveur qu’était Mitchum, a imposé sa haute silhouette, son visage très particulier, au regard perpétuellement ensommeillé, et son air de royale indifférence au monde entier, dans des personnages qui pour la plupart, lui ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Il tourna pas mal de westerns, mais c'est plutôt dans le film noir, qu'il brilla le plus, trouvant un de ses plus beaux rôles dans « ADIEU MA JOLIE », où il fut un exceptionnel Marlowe.

Il débuta dans les westerns de série B, dans les années 40, et grimpa rapidement les échelons. Il tient le rôle-titre de « NEVADA », joue un orphelin poursuivi par la poisse dans « LA VALLÉE DE LA PEUR », un vagabond dans « CIEL ROUGE », un gentil rancher dans « LE PONEY ROUGE », un champion de rodéo dans « LES INDOMPTABLES », il fait craquer Marilyn dans « RIVIÈRE SANS RETOUR », chasse le couguar dans l’étrange « TRACK OF THE CAT », veut reconquérir sa femme dans « L'HOMME AU FUSIL ».

« BANDIDO CABALLERO » lui donne un rôle de trafiquant d’armes avec le Mexique, un "gringo" sans foi ni loi, qu'il reprendra avec quelques variantes dans des films comme « L’AVENTURIER DU RIO GRANDE », ou « PANCHO VILLA ».
Dans « EL DORADO », il reprend à peu près le même personnage que Dean Martin dans « RIO BRAVO » : un shérif détruit par le départ de celle qu'il aime, et sombrant dans l’alcool et la déchéance. Mitchum tournera d'ailleurs « 5 CARTES À ABATTRE » avec « Dino », un duo totalement inefficace, les deux hommes ayant exactement le même registre, le même cynisme. 

Dans « LA ROUTE DE L’OUEST », Mitchum est impeccable en scout vieillissant, perdant progressivement la vue. « LA VENGEANCE DU SHÉRIF » et « UN HOMME FAIT LA LOI » lui offrent des rôles similaires d’hommes de loi fatigués, « LA COLÈRE DE DIEU » le fait retourner au Mexique, pour jouer un faux prêtre, il est un médecin militaire dans la minisérie « NORD ET SUD », il prête sa voix « off » à « TOMBSTONE », et fait une dernière apparition dans un western dans « DEAD MAN », en propriétaire terrien à moitié gâteux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

commentaires

Dino Barran 07/07/2012 16:15

J'ai bien aimé son Marlowe du GRAND SOMMEIL de Winner en 78. Film particulièrement nerveux, plus intéressant de mon point de vue que ADIEU MA JOLIE, qui m'avait paru assez plat.
Les années 70 ont vu sortir une belle série de films noirs. Hormis les deux sus-nommés, CHINATOWN et THE LONG GOODBYE étaient très réussis et ont bien renouvelé le genre.
L'excellent contre-emploi de Mitchum dans LE DERNIER NABAB mérite également d'être relevé.

DANIEL 07/07/2012 14:10

Pour "5 cartes a abattre"je te trouve un tantinet injuste..j ai découvert ce film hier et j ai bien aimé la prestation de Mitchum,dans un role peu étoffé malheureusement malgré un scénario plutot
inventif pour l époque,et son duo avec Dean Martin ne m a pas semblé incongrue..C est plutot la prestation de Martin,beaucoup trop décontracté pour son role,qui dessert ce film!Un bon western mais
quel regret que Mitchum n ait eu l occasion d etre encore plus ambigu car pour ça il était parmi les meilleurs!!

lemmy 02/07/2012 22:01

Enfin,"L'aventurier du Rio grande" de Parrish sort en dvd en septembre prochaine chez Sidonis !

Fred Jay Walk 06/07/2012 08:11







Isa (aka) Emma_Peel 15/09/2010 17:55


J'ai découvert il y a quelques mois Secret Ceremony de Losey. Un trio de choc : Mitchum, E. Taylor et M. Farrow. Et ils font tous peur !

Plus sérieusement, c'est un film vraiment très très étrange, comme on n'en fait plus (fin 60's / 70's quelle époque épique !). A chaque fois que je vois Mitchum sur un écran, je repense à son
histoire de Rintintin (ce qu'un chien peut faire, je peux le faire !). Je veux bien croire qu'il n'avait pas trop à se forcer et qu'il y avait chez lui une grande part d'inné... mais je crois
surtout qu'il avait un sacré sens de l'humour (et aussi une bonne descente). Sacré Robert, quel bout-en-train !

Je trouve que là où il est le plus facinant, c'est justement dans les rôles ambigus, troubles, ou bien aussi dans les rôles "mûrs" comme Ryan's Daughter.


Fred Jay Walk 15/09/2010 18:04



C'est vrai.


Il était aussi formidable quand il jouait les braves types humains et fatigués comme dans "DIEU SEUL LE SAIT", "ADIEU MA JOLIE". Il était très versatile finalement, tout en jouant toujours de la même façon. Du grand art !



claude 15/01/2010 10:32


Un Homme fait la loi (1969) sur TCM le 17


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens