Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 13:31

« LE CONQUÉRANT » est truffé de « moments ». Comment pourrait-il en être autrement d’un film où John Wayne incarne… Gengis Khan ?

Mais au milieu de cette montagne de kitsch et de ridicule involontaire se détache un grand, un immense « Lee Van Cleef moment ».

Alors qu'il n’a qu’un rôle minuscule de mongol, le voilà torse nu (pourquoi ?) dans son campement. Quand les musiciens se mettent à jouer un air entraînant, Lee se dresse soudain comme un diable hors de sa boîte, il hurle « Dansons ! » et se met à… comment dire ? Pas danser, non. Ça n’a rien à voir avec de la danse, ni avec rien d’autre de connu, d'ailleurs.

Il saute à pieds joint, pivote sur lui-même et s’agenouille à gauche, puis à droite. MOMENT LVC

Heureusement, William Conrad le bouscule et interrompt cette hallucinante exhibition de quatre secondes qui restera, malgré tout, chérie entre tous par les amoureux de « moments » inouïs.

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 12:21

Les « Klaus moments » sont devenus une attraction du Web, sur YouTube ou ailleurs. Il en est un qui est resté en mémoire de ceux qui ont vu le film d’espionnage américain « TRAHISON SUR COMMANDE », tourné en Allemagne en 1962.

William Holden tente d’aider un fugitif juif (Klaus Kinski, donc) traqué par la Gestapo. Alors qu'ils s’abritent dans la cale d’un bateau, des soldats viennent le fouiller. Les deux hommes se cachent, mais Klaus, très malade, est pris d’une terrible quinte de toux qui va les faire repérer. Alors il se fourre un mouchoir dans la bouche… Quand les SS sont repartis, Holden s’aperçoit que son compagnon est mort : asphyxié par son propre mouchoir ! Malgré la brièveté de sa participation au film, du grand Klaus !

MOMENT KK

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 11:24

Nouvelle sous-rubrique dans « WWW », incluse dans « LES MOMENTS » : des petits morceaux de plaisir cinéphilique, des bribes d’images, des fulgurances de génie (au premier ou second degré) qui font qu’on aime certains comédiens quel que soit le contexte. Noblesse oblige, nous inaugurons avec la mascotte du blog.

 

Franchement, il n’y a rien à sauver dans « 4 DU TEXAS », le plus mauvais film de Robert Aldrich. Rien ? Pas tout à fait. L’amateur attentif aura repéré quelques petites secondes de félicité bronsonienne au milieu de ce fatras pseudo-comique.

Jouant le méchant pistolero ‘Matson’, l’ami Bronson fait son entrée dans un restaurant cossu et jette un regard circulaire à l’endroit, jusqu'à ce qu'il repère ses ennemis jurés : Sinatra & Dino.

Ce petit geste de la main qu'il exécute à ce moment-là rappelle pourquoi on l’aime tant, le Charley : un lent demi-cercle du bras, pendant que les doigts remuent dans un mouvement d’éventail. Que va-t-il bien pouvoir faire comme dégât ? Presque rien, mais tout est dit. Tout le personnage est défini par cette trouvaille.

MOMENT CB

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 20:54

Apparemment, les poursuites à moto sont un casse-tête pour les réalisateurs de films d’action, comme nous l’avons vu récemment.

Dans « BLACK RAIN », le chef-d’œuvre de Ridley Scott, tout se passe bien lors de la première poursuite : et pour cause, Michael Douglas porte un casque intégral et son cascadeur passe totalement inaperçu. Un gros-plan à l’arrêt quand la star soulève sa visière et le tour est joué.

DOUBLE MD

Ça se gâte un chouïa lors de la séquence finale. Car notre héros n’a pas son casque ! Et là, pendant plusieurs plans très longs, on s'aperçoit avec étonnement que c'est un total inconnu qui a pris sa place sur la bécane et poursuit le méchant yakuza. L’inclusion de gros-plans de Douglas rend la non-ressemblance encore plus aveuglante. Sans doute le réalisateur pensait-il que la vitesse permettrait de n’y voir que du feu ? Think again…

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 18:15

On s’en doute bien, les vedettes n’effectuent pas toutes leurs cascades elles-mêmes. Elles n’en sont pas toujours capables et de plus, les assurances le leur interdisent fréquemment. Le truc est alors de trouver des doublures pour prendre des risques à leur place et si possible, le moins identifiables possible. Le but est de préserver la « magie » et de valoriser les stars.

La rapidité entre en jeu : vitesse de mouvement, vivacité du montage, plus le fait que les cascadeurs sont habitués à dissimuler leur visage pendant qu'ils sont filmés. Enfin – presque tous !

Dans « PROTECTION RAPPROCHÉE », par exemple, c'est un festival de cascadeurs parfaitement reconnaissables, absolument pas ressemblants aux acteurs qu'ils sont censés doubler. Ainsi, ce jeune homme brun à moto, qui se laisse tomber de son engin pour éviter une roquette, qui est-il, d'après vous ?

DOUBLE CB

C'est Charles Bronson, voyons ! Quoi ? C'est pourtant aveuglant, non ? Et ce n’est qu’une des nombreuses « bourdes » de ce film qui n’avait pas besoin de ça pour être catastrophique…

Repost 0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 10:49

RG BOB modifié-1En dernier hommage à R.G. Armstrong, qui vient de nous quitter, « WWW » se souvient de la scène la plus marquante de sa carrière : sa mort justement, dans « PAT GARRETT & BILLY THE KID ».

Billy vient de s’évader de prison en tuant un adjoint appelé Bell. Il s’empare du fusil de Bob Ollinger, l'autre adjoint bigot de Garrett (R.G., donc) que celui-ci a bourré de pièces de monnaie en guise de munitions. Entendant les coups de feu, Ollinger arrive en courant, pour tomber sur Billy qui le menace avec son propre fusil.

« Que penses-tu de Jésus maintenant, Bob ? » demande le hors-la-loi.

« Billy a tué Bell ! » crie une voix anonyme dans la grand-rue du village.

« Ouais », murmure Ollinger. « Et il m’a tué aussi ».

Billy ouvre le feu, Ollinger est déchiqueté par les pièces qui partent au ralenti, comme toujours chez Peckinpah, et font gicler un sang bien vermillon.

« Garde la monnaie, Bob », conclut sobrement Billy.

Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 07:31

Après le règne de Sean Connery dans le rôle de l’agent 007 de sa Majesté, Roger Moore, acteur de télévision, eut un peu de mal à se faire accepter dans le personnage. Pas assez athlétique, trop décalé, peu crédible en assassin professionnel, il parvint pourtant à s’imposer de film en film, en proposant une vision semi-parodique du héros d’Ian Fleming.

Il restait tout de même très marqué par son rôle de Simon Templar dit « le Saint », autre personnage de la littérature anglaise, qu'il joua – et c'était bien plus dans ses cordes – plusieurs années à la TV.

ST BOND

C'est pourquoi les cadreurs de « L'HOMME AU PISTOLET D'OR », de la ‘franchise’ des James Bond auraient pu faire un peu attention : dans cette séquence avec Maud Adams, la bouche d’aération de salle de bains au-dessus de la tête du bon Roger, ressemble fort à… une auréole ! Et revoilà Simon Templar qui refait surface sous 007 !

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 08:07

Puisque ce sont les vacances de Pâques, « WWW » va les fêter à sa façon. À travers un de ses acteurs-culte : Robert De Niro.

Le problème avec les longues et prolifiques carrières comme celle de Mr De Niro (prochain président du Festival de Cannes, by the way), c'est qu'elles finissent par se nourrir d’elles-mêmes. Surtout, comme c'est le cas avec ‘Bob’, quand l’acteur a tourné ses meilleurs films en début de parcours.

On se souvient que De Niro faisait un clin d’œil appuyé à son impro « You’re talking to me ? » de « TAXI DRIVER » dans le navrant « LES AVENTURES DE ROCKY ET BULLWINKLE ». Et qu'il s’en prenait à un ‘Taxi driver’ dans le récent « MACHETE ».

Parfois, l’acteur tourne tellement, qu'il se retrouve à rejouer les mêmes situations sans que ça ne soit forcément volontaire.

DE NIRO Pâques

Personne n’a oublié une des meilleures scènes de « ANGEL HEART », pendant laquelle De Niro explique à Mickey Rourke que dans certaines religions, l’œuf symbolise l’âme humaine… avant de croquer voracement un œuf dur.

Comment ne pas y penser, quand dans « STONE », Milla Jovovich offre un œuf de Pâques (nous y voilà !) au même Bob, comme Ève poussa Adam à mordre dans le fruit défendu ? Et que fait-il, le Bob ? Il croque dedans, évidemment.

DE NIRO Pâques (1)

Clin d’œil ? Coïncidence ? Boucle infernale ? Il faudra poser à la question à M. De Niro…

Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 09:55

Franchement, tant qu’à faire un clin d’œil, ne vaut-il pas mieux qu'il soit à peu près lisible ? Parce que celui-là, il faut VRAIMENT le repérer !

Même si ce n’est pas évident sur la photo – ni même dans le film, d'ailleurs – la dame blonde qu’on voit faire la bise à une amie, n’est autre que… Angie Dickinson. Et le monsieur dont le visage est à moitié coupé à droite, c'est notre copain Henry Silva. Et ils jouent dans « OCEAN’S ELEVEN » de Steven Soderbergh. Enfin… jouer... Disons qu'ils apparaissent exactement une seconde, le temps d’un rapide mouvement de caméra, pendant un match de boxe à Vegas.

OCEAN angie silva

Et que font-ils là, les vénérables vétérans ? Ils sont venus rendre hommage au film original : « L’INCONNU DE LAS VEGAS » (en v.f.), dont ils sont les seuls survivants, et dans lequel ils apparaissaient aux côtés de Frank Sinatra et tout son gang.

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 09:03

Vu le succès inattendu rencontré sur « WWW » par Flora Robson grimée en esclave noire dans « L’INTRIGANTE DE SARATOGA », nous ne résistons pas à y revenir, le temps d’une image à la fois romantique et encourageante.

ROBSON

Cela s'adresse à toutes les jeunes femmes complexées par un physique… difficile. Voyez : on peut avoir le visage barbouillé de fond de teint brunâtre, des sourcils à faire pâlir de jalousie Jack Elam, un turban ridicule et malgré tout, finir dans les bras de Gary Cooper !

Soixante ans plus tard, Robert Downey, Jr. suivra l’exemple de Flora en incarnant un acteur blanc maquillé en noir dans l’hilarant « TONNERRE SOUS LES TROPIQUES ». Mais Flora fut la pionnière…

D'ailleurs, à la suite de ce franc succès doublé d’une crédibilité à toute épreuve, elle fut promue impératrice de Chine dans « LES 55 JOURS DE PÉKIN ». Peur de rien, Flora…

ROBSON2

Repost 0

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens