Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 12:01

ROBERT BLAKESous son vrai nom de Mickey Gubitosi, il fut un des gamins de la série de films « OUR GANG » dans les années 40. Puis c'est sous le pseudo de Bobby Blake, qu'il vendit des billets de loterie à Bogart dans « LE TRÉSOR DE LA SIERRA MADRE ».

Robert Blake a tout traversé, il fut une star de TV dans les seventies, avec sa série « BARETTA », il tourna avec David Lynch pour un rôle terrifiant dans « LOST HIGHWAY » et... fut même accusé du meurtre de sa femme.ROBERT BLAKE (1)

Petit de taille, trapu, l’air renfrogné, les biceps hypertrophiés, Blake était réputé comme un acteur ‘difficile’, mais avait l’estime de grands comédiens comme Richard Boone, et Anthony Hopkins avoue avoir observé sa prestation dans « DE SANG FROID » pour créer Hannibal Lecter.

Blake apparaît dans quelques westerns : il joue l’Indien Petit Castor dans de nombreuses séries B avec ‘Wild’ Bill Elliott, joue les Mexicains dans « APACHE WAR SMOKE », « TERRE SANS PARDON », on le voit dans plusieurs épisodes de « LA FLÈCHE BRISÉE » ou « HAVE GUN – WILL TRAVEL » et « RAWHIDE », il campe Billy the Kid dans un « DEATH VALLEY DAYS ».

Robert Blake trouve un de ses meilleurs rôles dans « WILLIE BOY », où il incarne un Indien insoumis, traqué par un shérif jusqu'à la mort, dans l'Ouest en pleine mutation.
Dans son cas, la réalité a largement dépassé la fiction...
ROBERT BLAKE (2)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 11:42

JAMES BEST (1)Acteur des années 50, au physique de cowboy, de brave type sans complication, parfois légèrement benêt, qui a enchaîné les tournages jusqu'à un âge avancé.

James Best est soldat de la cavalerie dans « SUR LE TERRITOIRE DES COMANCHES », « WINCHESTER ‘73 », « AU MÉPRIS DES LOIS », « QUAND LES TAMBOURSJAMES BEST (2) S’ARRÊTERONT », « LA HACHE SANGLANTE », « L’EXPÉDITION DU FORT KING », il joue le hors-la-loi Cole Younger dans « LE KANSAS EN FEU », un des Dalton dans « À FEU ET À SANG », le lieutenant sudiste dans « LE RAID », l’acolyte naïf du Kid dans « LE GAUCHER », il apparaît dans deux « AU NOM DE LA LOI », joue le frère tête brûlée d’un chef de bande dans « LA CHEVAUCHÉE DE LA VENGEANCE », il tourne quatre épisodes de « LA GRANDE CARAVANE », joue le shérif dans « LES ÉPERONS NOIRS », un soldat sudiste dans « LES PRAIRIES DE L’HONNEUR », un des sbires d’Henry Fonda dans « 5 HORS-LA-LOI ».
James Best est surtout connu du grand public pour son rôle de shérif atrabilaire dans la série « SHÉRIF, FAIS-MOI PEUR ! » dont il tourna plus de 130 épisodes, et pour ses apparitions dans les films de Samuel Fuller ou Burt Reynolds.
JAMES BEST

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 18:07

MICHAEL PATEComédien australien, au visage lugubre, au sourire vicelard, catalogué dans les rôles de tueurs ou de chefs indiens. Son regard intelligent et désabusé a toujours empêché Michael Pate de sombrer dans le cliché.MICHAEL PATE (1)

Il est le chef Vittorio dans « HONDO, L'HOMME DU DÉSERT », un rôle qu'il retrouvera quinze ans plus tard dans la série TV homonyme. Il est un pistolero dans « VILLE SANS LOI », incarne Geronimo dans un épisode de la série « BROKEN ARROW », un capitaine de cavalerie dans « LA MISSION DU CAPITAINE BENSON », un hors-la-loi dans « VIOLENCE DANS LA VALLÉE », il est le très méchant Quintana dans quatre épisodes de « ZORRO ».

Pate apparaît en tueur à gages dans « LE COURRIER DE L’OR », dans cinq « ZANE GREY THEATER » (dont un où il retrouve le rôle de Geronimo), en Indien dans « LES 3 SERGENTS », il participe plusieurs fois à la série « L'HOMME À LA CARABINE », est à nouveau un « Native » dans « LE GRAND McLINTOCK ! », « LE BATAILLON DES LÂCHES », et surtout « MAJOR DUNDEE » où tout le film tourne autour de sa capture.

Il est Sitting Bull dans « LE MASSACRE DES SIOUX », Crazy Horse dans trois épisodes du « PROSCRIT ».

Un des grands rivaux de Henry Brandon et Frank DeKova pour le nombre d’Indiens interprétés à l’écran.
MICHAEL PATE (2)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 18:07

ZUANNELLI (1)On ne sait pas grand-chose sur Marco Zuanelli, hormis le fait qu'il s’est rendu célèbre pour un rôle où il mettait à la fois des bretelles et une ceinture. C'était bien sûr dans « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST », où il tenait le rôle du blanchisseur Wobbles, sorte d’homme de main du tueur Frank, que celui-ci descendait de façon extrêmement sadique : en lui faisant sauter les bretelles et la ceinture à coups de revolver !

On a revu le gros Marco en tueur à gages vivant avec sa môman dans « SABATA », en chef de bande dans « ON M’APPELLE KING », dans divers rôles de Mexicains dans des ‘spaghetti’ comme « CHAPAGUA », « KILLER AMIGO », « AU-DELA DE LA HAINE » et « DJANGO ARRIVE, PRÉPAREZ VOS CERCUEILS ». Il a même joué une sorte de sergent Garcia du pauvre dans « LE FILS DE ZORRO ».

Son dernier film date d’il y a 35 ans, et apparemment nul ne sait ce qu’est devenu depuis, le blanchisseur à la ceinture et aux bretelles…
ZUANNELLI

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 19:05

ROYAL DANO
C'est un visage très familier du western depuis les années 50, et il a hanté bien des classiques de sa longue et sinistre silhouette. Philip Kaufman sut parfaitement l’exploiter en lui offrant le rôle du pasteur lugubre dans « L’ÉTOFFE DES HÉROS ».

ROYAL DANO (1)On a vu Royal Dano en soldat dans « LA CHARGE VICTORIEUSE », dans le rôle de Long Tom le bien-nommé dans « LES AFFAMEURS », il est un hors-la-loi souffreteux de la bande de Scott Brady dans « JOHNNY GUITARE », un mineur dans « JE SUIS UN AVENTURIER ». Il est remarquable en émigrant obstiné dans « LIBRE COMME LE VENT » et en sourd-muet dans « L'HOMME DE L’OUEST » : le cri qu'il pousse en mourant fait frissonner !

Il est shérif dans « LES AVENTURIERS DU FLEUVE », photographe dans « LA RUÉE VERS L’OUEST », il apparaît dans cinq épisodes de « L'HOMME À LA CARABINE », autant de « VIRGINIEN », quatre « RAWHIDE », treize « GUNSMOKE », il joue un Indien dans « LE PISTOLERO DE LA RIVIÈRE ROUGE », un médecin dans « LE JOUR DES APACHES », un villageois dans « UNE POIGNÉE DE PLOMB », un major manchot dans « LES GÉANTS DE L’OUEST », un shérif dans le téléfilm « LA JUSTICE DE SIMON L’INDIEN », un ermite dans « LES CORDES DE LA POTENCE », un ami du héros dans « JOSEY WALES, HORS-LA-LOI », le père des bandits dans le téléfilm « THE LAST RIDE OF THE DALTON GANG ».
Son indéniable ressemblance avec le Grand Homme lui a permis d'interpréter plusieurs fois Abraham Lincoln à la TV.
ROYAL DANO (2)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 12:08

LON CHANEY
Fils du légendaire acteur du Muet, Creighton Chaney a repris le prénom paternel pour tourner près de 200 films sous le patronyme de Lon Chaney, Jr., et en se spécialisant – comme papa – dans le cinéma d’horreur.

Avec son physique lourd, son visage marqué par les excès, son jeu sans nuance, il fut l’incarnation rêvée de Lenny dans « DES SOURIS ET DES HOMMES ».LON CHANEY (1)

Chaney tourna de nombreux westerns, des séries B comme « CHEYENNE RIDES AGAIN », et tint des petits rôles dans « LE BRIGAND BIEN-AIMÉ » en membre du gang de Jesse James, « PACIFIC-EXPRESS » en homme de main, « LES TUNIQUES ÉCARLATES » en trappeur dont la femme accouche.

Il joue les méchants dans « BILLY THE KID LE RÉFRACTAIRE », « LES JUSTICIERS DU DÉSERT », un des Dalton dans « LES 4 BANDITS DE COFFEYVILLE », un homme de troupe dans « FORT INVINCIBLE ».
Il est excellent en ancien mentor du shérif qui le laisse salement tomber dans « LE TRAIN SIFFLERA TROIS FOIS », retrouve Gary Cooper pour « LA MISSION DU COMMANDANT LEX », joue un méchant Mexicain dans « TORNADE », un voyou simple d’esprit en tandem avec Walter Matthau dans « LA RIVIÈRE DE NOS AMOURS », un hors-la-loi dans « LE TROUILLARD DU FAR WEST ».
LON CHANEY (2)
En 1957, Lon Chaney, Jr. tient le rôle du vieux chef Chingachgook dans une quarantaine d’épisodes de la série TV « HAWKEYE AND THE LAST OF THE MOHICANS », inspiré de Fenimore Cooper. On le voit en shérif dans un « AU NOM DE LA LOI », et dans deux épisodes de « LA GRANDE CARAVANE ».

On le revoit en chef Indien dans quelques épisodes de la série comique « PISTOLS’N PETTICOATS », en shérif dans « TOUTE LA VILLE EST COUPABLE ».

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 17:01

BUONO
Découvert par Robert Aldrich grand amateur de personnalités hors-normes, qui lui offrit BUONO (1)d’emblée des rôles importants, Victor Buono fut un véritable excentrique, aidé il est vrai, par un physique extraordinaire, un visage d’une incroyable expressivité.

Obèse, cabotin, minaudant, nullement effrayé par les excès ou le ridicule, Buono fut révélé par son rôle de banquier ripou dans « 4 DU TEXAS ». Son numéro de glouton efféminé, et son duo avec Charles Bronson qui lui frappait dans l’estomac pour le faire roter, est ce qu'il y a de plus valable dans le film.

Il apparaît dans les séries « BRONCO » et « LES MYSTÈRES DE L’OUEST », part pour l’Italie jouer l’exploiteur infâme dans « LA COLLINE DES BOTTES », puis incarne le trafiquant d’armes avaricieux dans « LA COLÈRE DE DIEU ».

Il retrouve James West et Artemus Gordon pour le téléfilm « MORE WILD WILD WEST ».

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 20:04

OAKLAND (1)
Acteur de second plan des années 60 et 70, au physique imposant, à la personnalité sanguine, Simon Oakland a tourné de petits rôles dans des classiques (un psy dans « PSYCHOSE », un flic dans « WEST SIDE STORY »), puis s’est fait remarquer aux côtés de OAKLANDSteve McQueen dans « LA CANONIÈRE DU YANG-TSÉ » et « BULLITT », mais il a également tourné plusieurs westerns, où sa carrure de baryton était parfaitement à sa place.

On le voit en Mexicain dans « HAVE GUN – WILL TRAVEL » et « BLACK SADDLE » à la TV, il apparaît dans deux épisodes de « LA GRANDE CARAVANE », deux « RAWHIDE » et quatre « GUNSMOKE », trois « BONANZA ».

Au cinéma, Oakland fait partie des riches invités que Gene Hackman invite à une chasse à l'homme dans « LES CHAROGNARDS », il est ignoble à souhait en fermier raciste et haineux dans « LES COLLINES DE LA TERREUR ».

Il est surtout mémorable pour avoir joué le supérieur de Robert Conrad dans la série « LES TÊTES BRÛLÉES ».

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 13:43

WILLIAM CONRAD
Homme de radio, producteur et réalisateur, l’imposant William Conrad s’est fait connaître grâce à la série des seventies « CANNON », où il jouait un privé obèse et débonnaire, des plus atypiques. Auparavant, c'est sa voix de baryton qui était familière : il avait créé le rôle du shérif Matt Dillon sur les ondes dans la série radiophonique « GUNSMOKE », et avaitWILLIAM CONRAD suite prêté son timbre puissant à la voix « off » de la série « LE FUGITIF ».

Plutôt spécialisé dans le film noir, Conrad a tourné quelques westerns, où son physique et son intelligence, créaient des personnages originaux : il est shérif dans « FOUR FACES WEST », joue un Français (avec l’accent !) dans « L’ÉTOILE DU DESTIN », il est remarquable en hors-la-loi brutal et despotique dans « JOHNNY CONCHO », et trouve son meilleur rôle avec le shérif obstiné et quasi-suicidaire dans « LA CHEVAUCHÉE DU RETOUR » où son face à face dramatique avec Anthony Quinn fait des étincelles.

Il apparaît dans deux épisodes de « BAT MASTERSON » et autant de « HAVE GUN – WILL TRAVEL », prête sa voix « off » à « GERONIMO » et « CHISUM ».

Après « CANNON », il tient encore la vedette des séries « LA LOI EST LA LOI » et « L'HOMME À L’ORCHIDÉE ».
WILLIAM CONRAD (1)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 15:52

BENITO STEFANELLI
Benito Stefanelli
fut une figure essentielle du western italien. Pas tellement en tant que comédien – il ne tint souvent que de très petits rôles – mais comme interprète, maître d'armes sur les tournages, coordinateur. Sur des productions où se côtoyaient une bonne dizaine de nationalités, son don des langues fut plus qu’utile, et c'est lui qui apprenait aux vedettes à utiliser correctement leur six-coups. Qu’aurions-nous fait sans Benito ?BENITO STEFANELLI (1)

Avec son allure virile, sa barbe soigneusement taillée, il fut un familier de Sergio Leone : on l’aperçoit en membre du gang de Gian Maria Volontè dans « POUR UNE POIGNÉE DE DOLLARS » et « …ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS », il est un homme de main de Sentenza dans « LE BON, LA BRUTE, LE TRUAND », un lieutenant de Frank dans « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST », un des pistoleros humiliés par Terence Hill dans « MON NOM EST PERSONNE ».

Il joue un tueur à gages dans « LE DERNIER JOUR DE LA COLÈRE » (son rôle le plus mémorable), un des « mignons » de la veuve dans « COLORADO », un pistolero dans « ON CONTINUE À L’APPELER TRINITA », un des taulards enrôlés par Coburn dans « UNE RAISON POUR VIVRE, UNE RAISON POUR MOURIR », le shérif dans « TEXAS » et « EL MACHO ».

Il lui est arrivé d’apparaître dans de simples silhouettes, et parfois sous le pseudo de Benny Reeves.
BENITO STEFANELLI (2)

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens