Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 18:59

Remise en actualité d'un post paru le 12 février 2012, pour l'album des aventures de Tex Willer, en hommage à Joe Kubert qui vient de disparaître.

 

Tous les héros dessinés par Joe Kubert ont un air de famille prononcé : qu'il s’agisse du sergent Rock, de Tarzan, de Conan ou de Tex Willer, ils ont l’œil noir, les joues creuses, le corps longiligne et légèrement voûté, la moue dégoûtée et la rage au cœur.

Dans « LE CAVALIER SOLITAIRE », album n°15 de « l’Édition Prestige » des aventuresTEX de « TEX » sorti récemment chez Clair de Lune, le ranger est – comme le titre l’indique – tout seul, débarrassé de ses ‘sidekicks’ habituels et transformé sous le pinceau de Kubert en un vengeur désincarné et implacable, qui se prend quelques solides raclées au cours de sa vengeance.

Le scénario de Claudio Nizzi commence comme « NEVADA SMITH », se poursuit sur le schéma de « PENDEZ-LES HAUT ET COURT » et fait même un petit détour narratif du côté des « CAVALIERS DE L'ENFER ». On est donc en terrain familier et l’histoire se suit avec plaisir.

Mais l’album sera vraiment un régal pour le fan de Joe Kubert. On a droit à un portrait, à une interview (on se croirait dans des suppléments d’un DVD !) et surtout, bien sûr, à des dizaines de pages signées de son trait vigoureux. Les séquences de fusillades ou de bagarres sont d’une virtuosité inouïe, sa façon de complètement gommer les décors pour rehausser un moment dramatique est inimitable et ce western prend des allures de trip tourmenté à la noirceur infinie.

L'immense dessinateur vient de nous quitter à l'âge de 86 ans. R.I.P. 

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 09:01

Nous apprenons la mort de l’acteur américain Al Freeman, Jr. à l’âge de 78 ans. 

FREEMAN JR

Il perça dans les années 60, en jouant un militant du mouvement noir dans « BLACK LIKE ME », un marin dans « ENSIGN PULVER », un flic dans « LE DÉTECTIVE », un soldat dans « UN CHÂTEAU EN ENFER ». On le revoit plus récemment en mentor de « MALCOLM X ». R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 10:41

Nous apprenons la disparition de l’acteur mexicain Jorge Luke, à l’âge de 69 ans.

LUKE

Très connu et prolifique dans son pays, il avait tourné quelques films américains. On s’en souvient tout particulièrement en Indien dans « LA POURSUITE SAUVAGE » et surtout « FUREUR APACHE », où il jouait le scout énigmatique de Lancaster. On l’aperçoit ensuite dans le film français « LA CHÈVRE » puis dans son remake U.S. « PURE LUCK », en chauffeur dans « L’ENFER DE LA VIOLENCE », en colonel dans « SALVADOR ». R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 07:17

GORE V Gore Vidal, un des plus grands scénaristes et romanciers hollywoodiens qui débuta dans les années 50, vient de s’éteindre à l’âge de 86 ans.

À son actif, l’adaptation de la pièce « LE REPAS DE NOCES », la scénarisation de la vie de Billy the Kid pour « LE GAUCHER », le très glauque « SOUDAIN, L’ÉTÉ DERNIER », le politique « QUE LE MEILLEUR L’EMPORTE ».

Il prêta la main au scénario de « PARIS BRÛLE-T-IL ? », publia le roman controversé « MYRA BRECKINRIDGE » sur un transsexuel et connut la consécration suprême en voyant son nom accolé au titre de « GORE VIDAL’S CALIGULA », le film-monstre de Tinto Brass. « LE SICILIEN » et « OUBLIER PALERME » n’étaient pas tout à fait à la hauteur de sa réputation.

R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 07:45

R.G. Armstrong vient de mourir à 95 ans, décidément un mauvais âge, cette année !

Second rôle des sixties, que ses petits yeux méfiants et sa carrure de bûcheron cantonnent aux rôles de brutes épaisses. Il est le shérif intolérant de « L’HOMME À LA PEAU DE SERPENT », le fermier spolié de « EL DORADO », un trafiquant sans scrupule dans « BOOTLEGGERS », un homme de main abruti dans « MON NOM EST PERSONNE », l’entraîneur de foot dans « LE CIEL PEUT ATTENDRE ». On le voit déchaîné en propriétaire du gymnase de « STAY HUNGRY » où il porte un toupet monstrueux.

ARMSTRONG

Sam Peckinpah l’utilise trois fois dans le même emploi de bigot despotique : dans « COUPS DE FEU DANS LA SIERRA » où il est le père de l’héroïne, « MAJOR DUNDEE » en prêcheur bagarreur et « PAT GARRETT & BILLY THE KID » où il est le shérif adjoint fanatique, que Billy abat avec un fusil bourré de pièces de monnaie. À noter que James Coburn son autre partenaire dans ce film, raconte qu’il n’a échappé à la paralysie que grâce aux dons de kiné et au dévouement d’Armstrong, venu le masser tous les jours pendant des années.

R.G. Armstrong reparaît inchangé en sergent dans « MESSE NOIRE », en garagiste dans « 200.000 $ EN CAVALE », en agent du gouvernement dans « REDS », en flic dans « HAMMETT », en général qui enrôle Schwarzie dans « PREDATOR » et couvert de latex dans le rôle de l’affreux ‘Pruneface’ dans « DICK TRACY ».

À la TV, il est capitaine de police dans la série « T.H.E. CAT », un vieil ermite mystérieux dans « MILLENNIUM ». R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 09:01

Chad Everett, ex-jeune premier ‘All American’ des années 60, au bronzage californien et aux yeux bleus, vient de mourir à l’âge de 76 ans.

EVERETT

Il a essentiellement fait carrière à la TV, jouant l’adjoint dans la série « THE DAKOTAS », un major dans « COLORADO », un des médecins de la longue série « MEDICAL CENTER ». David Lynch lui offre une scène inoubliable de baiser avec Naomi Watts dans son chef-d’œuvre « MULHOLLAND DR. » qui sera sans doute l’image que tout le monde gardera de Chad. R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 20:12

L’acteur anglais Simon Ward connaît son heure de gloire en incarnant Churchill jeune dans le biopic « LES GRIFFES DU LION ».

WARD

On le voit également en assistant du baron dans  « LE RETOUR DE FRANKENSTEIN », en Duc de Buckingham dans « LES TROIS MOUSQUETAIRES », en fils du diable dans « HOLOCAUSTE 2000 », en lieutenant dans « L’ULTIME ATTAQUE ». Encore récemment, il incarnait un évêque dans « LES TUDOR » à la TV.
Il vient de mourir à l’âge de 70 ans. R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:34

William Asher est un réalisateur et producteur de télévision des années 60, connu pour avoir tourné une centaine d’épisodes de la sitcom « I LOVE LUCY » et surtout pour avoir créé la série-culte « MA SORCIÈRE BIEN-AIMÉE », dont il épousa la sublime vedette Elizabeth Montgomery et tourna 131 épisodes.

ASHER

Mais s’il est cher au cœur de « WWW », c'est pour « LA REVANCHE DU SICILIEN » (toujours avec Madame…), un des polars les plus noirs et brutaux jamais générés par Hollywood. Sois-en remercié, William, même si on se demande encore comment tu as pu signer un film pareil. Il vient de mourir à l’âge de 91 ans. R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 05:46

Celeste Holm, la confidente de Bette Davis dans « ÈVE » vient de mourir au même âge qu’Ernest Borgnine : 95 ans.

Comédienne fine et discrète, elle n’avait jamais été vraiment vedette, mais avait tourné une centaine de films et téléfilms, jusqu'à cette année. Un de ses rôles les plus mémorables fut… vocal, puisque c'est elle qui prêta sa voix ‘off’ à la perverse Addie Ross dans un autre Mankiewicz : « CHAÎNES CONJUGALES ». Elle était plus visible dans « LE MUR INVISIBLE » et « HAUTE SOCIÉTÉ ». R.I.P.

HOLM

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 07:10

Il fallait bien que ça arrive un jour… Et 95 ans, c'est un bel âge, surtout quand on a profité de la vie comme lui. Mais tout de même, depuis le temps, à force, on avait fini par le croire immortel Ernest Borgnine.

Depuis ses rôles de ‘bad guys’ à son Oscar pour « MARTY » où il jouait un vieux garçon solitaire, jusqu'à « LA HORDE SAUVAGE » et tant d’autres classiques, Borgnine a occupé le terrain pendant presque 60 ans.

BORGNINE RIP

On pensera toujours à lui avec tendresse et aussi avec un sourire aux lèvres. Ce même sourire glouton aux dents de devant écartées qui fut sa signature. Espérons que ses quelques contemporains survivants comme Kirk Douglas ou Eli Wallach prennent bien soin d’eux ! R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens