Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 11:54

C'était un buveur invétéré, un acteur génial mais rebelle, qui refusa son Oscar pour « PATTON », un homme intimidant, qui effrayait ses partenaires, à la scène (Julie Christie) ou à la ville (Ava Gardner). Acteur d’une intensité rare, il connut quelques années glorieuses, mais sa carrière s’avéra de plus en plus décevante.

George C. Scott tourna peu de westerns, mais on le vit à ses débuts, en prédicateur givré dans « LA COLLINE DES POTENCES », et à la télé dans « LE VIRGINIEN », dans la série « THE ROAD WEST » (la photo noir & blanc), et le téléfilm « THIS SAVAGE LAND ».

Il aurait eu 82 ans aujourd'hui, mais George C. Scott est mort il y a dix ans. Son fils, Campbell Scott, est un comédien et réalisateur apprécié.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 10:19

Geoffrey Lewis est connu pour deux raisons : il a très souvent tourné aux côtés de, ou pour Clint Eastwood et il est le père de la sulfureuse Juliette Lewis.

Second rôle pittoresque jouant volontiers les abrutis sympathiques, Lewis n’a jamais cessé de tourner et sa filmo de plus de 200 titres est là pour en témoigner.

Il apparaît dans « BONANZA » et « CHAPARRAL », joue un cowboy querelleur dans « LA POUSSIÈRE, LA SUEUR ET LA POUDRE », un hors-la-loi dans « BAD COMPANY », un des bandits cherchant à se venger des villageois dans « L'HOMME DES HAUTES PLAINES ». Il est le chef de la Horde Sauvage dans « MON NOM EST PERSONNE » (même si on ne voit son visage qu’à la toute fin du film, sans que ce ne soit vraiment justifié par le scénario), il est trappeur dans « LE RETOUR D’UN HOMME NOMMÉ CHEVAL » et « LA PORTE DU PARADIS » (où il a une scène très amusante avec Mickey Rourke, dont il attrape la langue), shérif dans la minisérie « COLORADO », joue le procureur qui fait condamner McQueen dans « TOM HORN ».


Il incarne le célèbre braqueur de banques Cole Younger dans un épisode de « LA PETITE MAISON DANS LA PRAIRIE », joue un comanchero dans le téléfilm « THE SHADOW RIDERS », un des bandits pour rire de « LUST IN THE DUST », le banquier malhonnête  (oui, ça existe...) de « MAVERICK ». On le voit même dans le film français « BLUEBERRY ».

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS WESTERN
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 19:18

Comme les Corleone ont déménagé dans le Nevada pour le second « PARRAIN », les Bettoun émigrent à Miami. Et on démarre évidemment, le film par une grande fête. Ensuite, on pioche plutôt dans le « SCARFACE » de DePalma, et même copieusement, sans oublier d’innombrables allusions au premier « PARRAIN » (les chiens de course étripés, au lieu du pur-sang décapité). Mais cette fois, pas de bonne surprise, comme pour le précédent : ce n°2 est ce qu'il est, rien de plus : un n°2.

Un peu disproportionné et bourratif, ce « GRAND PARDON II » se laisse regarder sans déplaisir, ne serait-ce que pour voir côte à côte Navarro et le « KING OF NEW YORK » lui-même : l’inimitable Christopher Walken, qui reprend le rôle de Paul Shenar (Sosa) dans « SCARFACE », poussant le luxe à en faire un fils de nazi, histoire de pimenter son face à face avec les gangsters juifs de Montmartre. On a même droit à Jill Clayburgh, l’ex « FEMME LIBRE » des seventies, qui finit ici dans le lit de Raymond Bettoun. Là aussi, plutôt surréaliste !

Le choc des cultures ne se fait pas toujours aisément, le scénario a vraiment du mal à réintégrer des évènements non-prévus dans le n°1, mais en tant que sequel, c'est dans la bonne moyenne, à voir impérativement juste après l’original. D’autant que le DVD récemment sorti, est de toute beauté.

 

Repost 0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 14:00

Il aurait eu 89 ans aujourd'hui, mais il est mort à 46, après une vie agitée et tourmentée, marquée par un accident de voiture qui le laissa défiguré.

Montgomery Clift, comédien fragile, à fleur de peau, souvent génial, tourna un classique du western : « LA RIVIÈRE ROUGE » d’Howard Hawks, où il tenait admirablement tête à John Wayne pourtant en plein dans son élément. Il apparut également dans « L’ARBRE DE VIE » (film pendant lequel survint son accident), situé pendant la guerre de Sécession.

Un de ses derniers bons rôles lui fut offert par John Huston dans « LES DÉSAXÉS », où « Monty » Clift, jouait un cowboy de rodéo complètement sonné par les coups, à côté de ses pompes.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 11:52

Nouvelle sortie en salles, et dans des copies entièrement restaurées, de deux films de Sergio Leone : « IL ÉTAIT UNE FOIS… LA RÉVOLUTION », le 21 octobre 2009, qui sera suivi de « ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS », le 4 novembre.

Il n’est pas interdit de leur préférer « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST » ou « LE BON, LA BRUTE, LE TRUAND », bien sûr, mais ce genre d’initiative permettra à une génération qui n’a connu Leone que par la vidéo ou la télévision, de découvrir sa vision dans son glorieux format Scope d’origine et sur grand écran.


À quand une sortie du même genre du montage intégral « Director’s cut » de « IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST », totalement inédit en France, et sorti en DVD en Italie, il y a déjà quelque temps ? Voilà qui serait un véritable évènement !

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans ACTU DU WEST
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 09:54

Étonnant qu’un réalisateur typiquement américain, et même new-yorkais, ait si souvent tourné des films intrinsèquement anglais, comme « EQUUS », « THE OFFENCE » (peut-être son chef-d’œuvre), « LE CRIME DE L’ORIENT-EXPRESS » et ce « M15 DEMANDE PROTECTION »  (« LIAISON MORTELLE », en v.o. !).

Avec ce film, Sidney Lumet explore l’univers glauque de John LeCarré, ses espions semi-retraités, son Londres glacé et pluvieux, ses embrouilles inextricables, ses trahisons feutrées, et y nage comme un poisson dans l’eau. Dire que « M15 DEMANDE PROTECTION » est un film très excitant, serait exagéré, on s’y ennuie même, de temps en temps, mais il est remarquablement interprété par James Mason, en vieil espion grugé, fragilisé par sa jeune épouse nymphomane, et sa relation père-fils avec une  barbouze « venue du froid ».

Les personnages secondaires sont très bien dessinés, comme Harry Andrews en flic amorti, mais redoutablement efficace quand il le faut, et Simone Signoret en rescapée des camps nazis, au comportement des plus ambigus. On aperçoit même David Warner (non-mentionné au générique) sur la scène de la Royal Shakespeare Company, en pleine représentation.

Anti-James Bond parfait, « M15 DEMANDE PROTECTION » est une bonne illustration de l’œuvre du romancier, et l’occasion de voir James Mason dans un « vrai » rôle, loin de ses habituels « caméos » dans ces copros internationales, qu'il enchaînait à la fin de sa carrière.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans MADE IN UK
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 19:04

Quatorze ans après la sortie du film « HONDO, L'HOMME DU DÉSERT », produit et interprété par John Wayne, celui-ci – au travers de sa société Batjac – tenta de ressusciter ce héros, via une série, diffusée par la chaîne ABC.

Malgré la haute qualité du produit, « HONDO » ne dura qu’une unique saison de 17 épisodes, et curieusement son excellent interprète Ralph Taeger, ne profita nullement de cette occasion pour faire une belle carrière.


« HONDO » contait les aventures d’un scout dur à cuire, travaillant pour l’Armée, escorté de son ami Buffalo (Noah Beery, Jr.) et du chien Sam, dont il refusait de devenir « officiellement » le maître : « Non, il n’est pas à moi. Pourquoi ? Vous le voulez ? ».

Parmi les acteurs qui participèrent à cette courte aventure télévisuelle, notons : Michael Pate (reprenant son rôle de chef Indien du long-métrage, pour plusieurs épisodes), Robert Taylor, l’incorruptible Abel Fernández, Charles McGraw, Jim Davis, Ricky Nelson (dans le rôle de Jesse James), James McArthur, Forrest Tucker, L.Q. Jones, Claude Akins, Jack Elam et Annette Funicello.

Un petit coffret gentiment restauré serait, ma foi, bienvenu…

Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 18:08

Parce que nous débattons rarement des mérites du cinéma français, dans ces pages (et pour cause), c'est avec d’autant plus de plaisir que nous signalons la sortie DVD d’un film déjà ancien, et multi-rediffusé, mais qui surprend. En bien !

« LE GRAND PARDON », tourné en 1982, fut à juste titre comparé au « PARRAIN », dont il reprenait le schéma général, mais depuis, beaucoup d’autres se sont alignés sur le modèle du chef-d’œuvre de Coppola, et la filiation paraît moins incommodante.

Nous ne nous appesantirons pas sur un casting très inégal, des clichés pas suffisamment esquivés, pour nous réjouir du numéro sans filet de Roger Hanin, dans le rôle de sa vie, de Jean-Louis Trintignant, fabuleux en flic handicapé et antisémite, de Bernard Giraudeau en traître sans Dieu ni maître, de Jean-Pierre Bacri ignoble à souhait et grand voleur de scènes, et des seconds rôles presque tous devenus têtes d’affiche entretemps.

C'est bien dialogué, ambitieux, populaire, le milieu pied-noir est décrit sous une lumière inédite, et le DVD récemment sorti en coffret avec la sequel et « LE GRAND CARNAVAL », autre film d'Alexandre Arcady, est idéalement restauré.

On est bien loin du Far West (quoique… on y trouve des règlements de comptes, des guerres entre ethnies, des porte-flingues et un shérif), mais le soin apporté à cette édition valait bien qu’on la signale.

Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 14:19

« EMPIRE » est une série western contemporaine – c'est à dire située dans les années 60 – EMPIREV2créée par Kathleen Hite, grande spécialiste du western, et qui ne connut qu’une saison de 32 épisodes, en 1963.

Annonçant de futurs « soaps » comme « DALLAS » ou « DYNASTIE », « EMPIRE » se déroulait dans le ranch des Garrett au Nouveau-Mexique, de puissants pétroliers, et le héros, Jim Redigo, incarné par Richard Egan en était le viril contremaître.

Aujourd'hui la série peut susciter une légitime curiosité par la présence du débutant Ryan O’Neal en fils de famille et celle plus irrégulière de Charles Bronson, dans le rôle de Paul Moreno, un des employés du ranch.

Le pilote de « EMPIRE », réalisé par Arthur Hiller, sortit en salles sous le titre « THIS RUGGED LAND », mettant Moreno en vedette : accusé du meurtre d’une fillette, il devait encaisser la haine de ses collègues, et même de sévères punitions physiques (ligoté avec du fil barbelé !), avant que Redigo ne parvienne à l’innocenter. Bronson revint plusieurs mois après ce film, pour plusieurs épisodes, dont l’un décrit son histoire d’amour déchirante avec une jeune femme (la remarquable Joan Hackett) en route pour le couvent.

Parmi les « guests », on retiendra : Richard Jordan, Keir Dullea, Robert Culp, Robert Vaughn (dans quelle série n’est-il pas apparu ?), Barbara Bain, L.Q. Jones, Telly Savalas, Harry Dean Stanton, Claude Akins et Inger Stevens.

« EMPIRE » connut une sorte de 2ème saison, centrée uniquement sur Egan, et intitulée « REDIGO », dont il fut cette fois la seule vedette, le temps de 15 épisodes sans grand succès.

On peut trouver l’intégrale de la série en DVD-R sur certains sites américains, mais dans des copies difficilement regardables tant elles sont dégradées. Reste à espérer une édition officielle, car sans être inoubliable, « EMPIRE » mérite l’attention.

Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:49

Elle a beau n’avoir tourné qu’un seul western, « VILLE SANS LOI », cela ne nous empêchera pas de fêter à Angela Lansbury un excellent anniversaire pour ses 84 ans. Actrice anglaise qui fit carrière aux U.S.A., souvent dans des personnages plus âgés qu'elle ne l’était réellement, Lansbury a trouvé le succès avec la série « ARABESQUE » où elle incarnait la pénible romancière-enquêtrice Jessica Fletcher.


Nous préfèrerons nous souvenir d'elle dans « UN CRIME DANS LA TÊTE », où à 37 ans, elle jouait la mère castratrice et plus ou moins incestueuse d’un Laurence Harvey de… 34 ans.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens