Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 06:28

C'est un des seuls acteurs handicapés à avoir fait une petite carrière à Hollywood. Ayant perdu un bras à la guerre, Bill Raisch fut la doublure-lumière de Burt Lancaster (c’est à dire celui sur qui on règle les projecteurs pendant que la star se prépare) et a tenu un petit rôle de pilier de bar qui a une mémorable bagarre avec Kirk Douglas dans « SEULS SONT LES INDOMPTÉS ». Le même Kirk lui avait déjà coupé le bras dans un plan de « SPARTACUS » !

Mais c’est à la TV, que Raisch a marqué les mémoires – même s’il n’apparaît en fait que dans dix épisodes – avec le rôle de ‘Fred Johnson’, le fameux « manchot » qui hante Richard Kimble au fil des épisodes de la mythique série « LE FUGITIF ». Raisch y était littéralement bestial.

Aujourd'hui, il aurait fêté ses 108 ans. Happy birthday, Bill.

RAISCH

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 06:32

David White est un acteur de théâtre et de télévision au physique de banquier, apparu au début des années 50 et qui a tourné une centaine de films et téléfilms. Mais un seul rôle a vraiment marqué les mémoires, celui de ‘Larry Tate’, le publicitaire sans scrupule et boss de « Jean-Pierre » dans la sitcom « MA SORCIÈRE BIEN-AIMÉE » dont il tourna 170 épisodes.

On l’aperçoit dans « LE GRAND CHANTAGE », en docteur dans « LE ROI DES IMPOSTEURS » et en ‘ guest’ dans à peu près toutes les séries TV existantes.

Aujourd'hui, il aurait fêté ses 97 ans. Happy birthday, Larry.

WHITE

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 06:31

COMPANY (2)À travers les cauchemars d’une pré-adolescente, Neil Jordan utilise l’imagerie et les clichés des contes de fées pour explorer la libido naissante de la jeune fille et ses fantasmes parfois effrayants.

« LA COMPAGNIE DES LOUPS » est donc un rêve freudien évoluant dans un universCOMPANY (1) moyenâgeux reconstitué en studio, totalement irréel. Les auteurs revisitent « LE PETIT CHAPERON ROUGE » auquel ils mêlent la mythologie du loup-garou. Le résultat a visuellement beaucoup vieilli, tout particulièrement les F/X – et surtout les métamorphoses – aujourd'hui bien rudimentaires. Mais si l’humour ‘tongue-in-COMPANY (3)cheek’ aide à trouver quelque plaisir à la vision du film, le rythme est languissant et le scénario pas suffisamment fourni pour tenir la durée du long-métrage. La construction en poupées gigognes (un récit « flash-back » à l’intérieur du rêve) n’aide pas non plus à focaliser l’intérêt, malgré quelques bonnes trouvailles. Mais elle trahit le manque de densité du récit.

On reconnaît quelques comédiens anglais qu’on aime comme Angela Lansbury en ‘granny’ COMPANYsuperstitieuse et vaguement inquiétante, David Warner en papa tolérant et bon bougre, Stephen Rea l’acteur-fétiche de Jordan, en lycanthrope énervé et même Terence Stamp qui apparaît non-mentionné au générique dans le rôle d’un Diable nonchalant échappé d'un Fellini, circulant dans la forêt en Rolls blanche. Dommage qu'il reparte aussi vite !

Œuvre originale et intelligemment écrite, « LA COMPAGNIE DES LOUPS » n’en accuse pas moins sévèrement le poids des années et ne provoque plus la même fascination qu'il y a trente ans.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans MADE IN UK
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 20:17

OSHEATriste nouvelle que l’annonce de la mort du sympathique acteur irlandais Milo O’Shea à l’âge de 87 ans.

Il a énormément tourné pour la BBC, apparaît en concierge dans « BARBARELLA », en accusateur dans « SACCO & VANZETTI », en inspecteur dans « THÉÂTRE DE SANG », en prêtre dans « LA ROSE POURPRE DU CAIRE ». R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 06:20

Jan Merlin est un acteur de télévision des années 50 et 60, spécialisé dans les rôles de psychopathes séduisants.

Il aide les taulards à s’évader dans « BIG HOUSE U.S.A. », joue le lieutenant dans la série TV « THE ROUGH RIDERS », le hors-la-loi manchot dans « LE CALIFORNIEN », un acteur dans « LA STATUE EN OR MASSIF », un braqueur dans « PRENDS L’OSEILLE ET TIRE-TOI », un passager dans « L’ODYSSÉE DU HINDENBURG ». Il est devenu romancier et a écrit un livre sur son étrange expérience sur le tournage de « LE DERNIER DE LA LISTE ».

Aujourd'hui, il fête ses 88 ans. Happy birthday, Jan.

MERLIN

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 05:57

Le titre « MON DIEU, COMMENT SUIS-JE TOMBÉE SI BAS… », la signature de Luigi Comencini, la présence de grands techniciens italiens à la photo et au montage, tout incite à la curiosité pour cette comédie d’époque située en Sicile.MON DIEU

De fait, le film démarre bien et trouve vite son ton particulier : c'est du gros mélodrame aux ficelles délibérément énormes, teinté de comédie érotique, au ton joliment décalé. Le réalisateur fait prendre à ses acteurs des poses sorties tout droit d’un film muet, il joue des voix « off », des artifices visuels avec beaucoup d’humour. Mais force est de reconnaître qu'il lui manque quelque chose d’essentiel : un bon casting. Ce film est presque la preuve vivante de l’importance fondamentale des acteurs dans le cinéma italien. Privé de la verve des Gassman, Tognazzi, Manfredi ou Mastroianni, on doit se contenter de cabotins sans relief, d’acteurs français comme Jean Rochefort (privé de sa voix dans la v.o. même s’il joue un noble parisien avec accent) qui ne font que passer ou d’un jeune premier pâlichon comme Michele Placido. Comme le film repose entièrement sur les épaules de Laura Antonelli, il peine à décoller et finit par s’enliser dans l’ennui. Jolie comédienne douce et sensuelle, elle manque clairement d’abattage et d’une forte personnalité et joue au premier degré – plutôt bien, d'ailleurs – sans parvenir à transcender le propos.

Reste quelques moments savoureux comme ces séances de déshabillage dans la cabane, où l’actrice met tellement longtemps à ôter ses couches de vêtements, que c'est un véritable tue-l’amour et la première moitié du film avec ses quiproquos et ses running gags. Vraiment pas un grand Comencini…

Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 14:07

Nous apprenons la mort à l’âge de 83 ans du réalisateur espagnol Jesús Franco qui, sous divers pseudonymes a tourné pas moins de… 200 films, allant de la série B à la Z, en passant par le porno et le film dit « d’auteur ».

FRANCO

Il fut adulé par les amateurs de cinéma-bis, ignoré du grand public et a beaucoup tourné en France. Il travailla souvent avec des comédiens tels que Christopher Lee, Howard Vernon ou Klaus Kinski. Parmi ses œuvres les moins obscures : « L’HORRIBLE DOCTEUR ORLOFF », « LES NUITS DE DRACULA » ou « VÉNUS EN FOURRURE » et « JACK L’ÉVENTREUR ». Certains autres titres comme « LA FILLE AU SEXE BRILLANT » ou « LE CRI D’AMOUR DE LA DÉESSE BLONDE » valent le détour. R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 06:54

Jack Webb est un acteur, scénariste et réalisateur qui connut un grand succès aux U.S.A. en incarnant le flic impassible de la longue série TV « DRAGNET ».

Au cinéma, on le voit en G.I. dans « OKINAWA », en vétéran infirme dans « C'ÉTAIENT DES HOMMES », en assistant dans « BOULEVARD DU CRÉPUSCULE », en marin dans « LA MARINE EST DANS LE LAC » et en musicien dans son propre « LA PEAU D’UN AUTRE ».

Aujourd'hui, il aurait fêté ses 93 ans. Happy birthday, Jack.

WEBB

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 05:52

COPLAN (2)Si on devait donner un exemple de film méritant l’appellation de « curiosité », « COPLAN SAUVE SA PEAU » serait un choix idéal. Premier film du critique/cinéphile Yves Boisset, d'après un roman populaire, c'est un cocktail ahurissant d’éléments qui n’auraient jamais dû se mélanger.

Tourné en Turquie – et on peut dire que le voyage est largement amorti ! – c'est uneCOPLAN (1) espèce d’avatar européen de 007, dans lequel on peut deviner des hommages à « CASABLANCA », « FREAKS », « LES CHASSES DU COMTE ZAROFF » et quelques autres classiques du 7ème Art. C'est COPLANtotalement kitsch et décomplexé, on ne sait jamais si le dialogue emphatique et ampoulé doit être pris au premier degré (sans doute pas !), si tous les acteurs jouent dans le même film. Et quels acteurs ! Autour du fade Claudio Brook, sorte de sosie de Peter Coyote sous tranxène, Boisset a réuni rien moins que Bernard Blier jouant un taxidermiste-agent secret (sic !) un ‘fat man’ à la Sidney Greenstreet dans les films de Bogart, Klaus Kinski qui apparaît dans trois courtes séquences en sculpteur efféminé COPLAN (3)toujours torse-nu, qui s’excite sur une de ses propres statues sous l’œil médusé du héros, deux acteurs « à voix » du cinéma français : Jean Servais et surtout Jean Topart savoureux en flic turc inquiétant. Sans oublier des pin-ups habituées aux copros plus ou moins dénudées.

Le spectacle est assez ahurissant et désarmant. On passe un temps fou à marcher dans de magnifiques décors naturels, à visiter le pays en touristes, on sourit devant cette sympathique bouillabaisse d’influences visuelles, allant du serial aux ‘fumetti’ italiens et on aimerait dire qu’on tient là un film-culte. Mais c'est franchement trop long et le pauvre Brook est un bien piètre espion. Mais c'est à voir malgré tout, parce que c'est définitivement unique en son genre !

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE KLAUS KINSKI
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 11:32

Nous apprenons la mort à l’âge de 88 ans de l’acteur et ‘entertainer’ Robert Nichols. Il est apparu dans une centaine de films et téléfilms depuis les années 50.

RNICHOLS

On l’aperçoit en lieutenant dans « LA CHOSE D’UN AUTRE MONDE », en pompier dans « DUEL DANS LA FORÊT », en Romain dans « JULES CÉSAR », en soldat dans « LES VAINQUEURS », en reporter dans « LES ÉVADÉS DE LA PLANÈTE DES SINGES ». R.I.P.

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens