Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 14:00

X15 (1)« X-15 » a beau être le premier long-métrage de Richard Donner, l'homme des « ARME FATALE », il a beau traiter d’héroïques pilotes d’avions-prototypes dans les années 60, il a beau compter quelques comédiens sympathiques à sonX15 (3) générique, ce n’est définitivement pas « L’ÉTOFFE DES HÉROS » !

Au niveau du look, le film ressemble plutôt aux vieilles pubs américaines pour machines à laver, avec leurs couleurs ripolinées, leurs vêtements immaculés, leur univers aseptisé. Pour le reste, c'est un mélange de propagande éhontée pour le programme spatial de l’Oncle Sam et de ‘soap opera’ bien-pensant en CinémaScope.X15 (2)

À l’affiche de « X-15 » donc, pour passer le temps, on aperçoit deux des « 7 MERCENAIRES » : Brad Dexter et Charles Bronson. Le second joue un des pilotes, un bon père de famille qui sert de faire-valoir à David MacLean. Le visage dissimulé par son masque à oxygène la moitié du temps, Bronson complètement « débronsonisé » n’a qu’une scène à défendre, celle où il parle à son jeune fils quelques heures avant de se crasher (oups ! Spoiler).

Le téléspectateur nostalgique de la série TV « HONDO » appréciera le retrouver le rare X15Ralph Taeger. On a également droit à Patricia Owens, Mary Tyler-Moore et Kenneth Tobey, tous vétérans de la série B ou des téléfilms. Ah ! Et il y a James Stewart, aussi. Enfin – la voix de James Stewart, qui commente doctement l’action, légitimé par son passé de héros de la WW2.

Le film pourra certainement intéresser le passionné d’aéronautique. Pour le cinéphile moyen, c'est ce qu’on peut poliment appeler une purge. Et bien malin qui aurait pu deviner le parcours de Donner en voyant ces débuts peu encourageants…

 

À NOTER : « X-15 » est sorti en zone 1, dans une copie en CinémaScope 4/3 à moitié floue, qui ne permet même pas de profiter du seul intérêt du film : les séquences en plein ciel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lemmy 19/10/2011 20:05


Oui, et être une fan adolescente de Bronson était quand même rarissime à l'époque où les ados étaient dingos de Mickey Rourke, Cruise ou Christophe Lambert. Lorsque j'étais en pension, je risquais
le lynchage, spécialement féminin, quand je ramenais un Bronson avec la carte vidéo de l'internat. Par contre, je me souviens que "Il était une fois dans l'ouest" avait été loué, même par ces
demoiselles.
Val, tu as bon goût. Et tu l'as conservé. Tout comme beaucoup ici qui ont gardé leur préférences d'antant et les ont même vicieusement affinées :-)


VAL 19/10/2011 16:18


Merci, Lemmy.
Moi aussi, je me sentait seule lorsque, adolescente, je tentait de convaincre mes copines que Bronson était génial (c'était au début des années 80, et il était déjà un peu oublié par ma
génération). Il faut dire, aussi, qu'à l'époque, ses films étaient intérdits aux moins de 18 ans.
Je me dit parfois que je suis "anachronique"...J'ai toujours préféré les acteurs comme Bronson, Van Cleef ou Gary Cooper aux comédiens actuels.
Grace à WWW, je me sent mieux, moi aussi.


lemmy 19/10/2011 15:57


Depuis que je suis ce blog, ma vie est plus légère. Je me rends compte que je ne suis pas le plus dingo de Bronson. Et quelque part, cela me rassure (dit celui qui, ado, allait voir les films de
Bronson au ciné plusieurs fois de suite). Encore bienvenue, Val ! ;-)


VAL 19/10/2011 12:27


Le DVD zone 1 est si mauvais que ça ? Mince, j'aurait bien aimé voir le muffle de Bronson derrière son masque à oxygène, par pure curiosité !!!


Fred Jay Walk 19/10/2011 12:34



J'ai vu pire. Mais l'image en Scope réduite en 4/3 n'est pas nette.


En tant que collectionneuse, de toute façon, tu n'as pas le choix : c'est la seule édition au monde.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens