Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 17:37

UNDERWORLD (2)Il y a bientôt dix ans, « UNDERWORLD » démarra une ‘franchise’ qui dure encore aujourd'hui et en est à son 4ème film. À l’époque, l’influence majeure – du point de vue visuel, en tout cas – était « MATRIX », mais le cinéphile repèrera sans difficulté des UNDERWORLD (1)réminiscences de « HIGHLANDER » et « HELLRAISER », que ce soit dans la thématique ou l’esthétique.

Intégralement situé de nuit et sous la pluie, ce film narre la guerre ancestrale entre les loups garous et les vampires. On voit très peu d’humains au cours de l’action, si ce n’est ce sympathique et séduisant docteur, qui finira en « sang mêlé » des deux espèces. Ponctué de fusillades dantesques, inspirées des polars de Hongkong, « UNDERWORLD » parvient à imposer sa logique interne, à rendre ses absurdités relativement plausibles et même à intéresser à ses improbables protagonistes. La meilleure idée du scénario étant de nous faire naturellement prendre parti pour les vampires pendant la première moitié, avant de modifier notre perspective par un flash-back bien placé. Une subtile façon de mettre le public face à son propre racisme instinctif, en somme. Pas idiot.

On ne s’ennuie pas une seconde, même dans la version ‘director’s cut’ de deux heures et quelques, on ressent fugitivement une certaine monotonie due aux couleurs bleuâtres et à la bande-son systématiquement survoltée, mais c'est suffisamment bien fichu pour qu’on reste accroché envers et contre tout. Le charme de KateUNDERWORLD Beckinsale n’est certes pas étranger à l’intérêt qu’on porte à ce film passablement délirant. Flingueuse vampire ombrageuse et acrobate, elle crée une silhouette d’héroïne de BD des plus fulgurantes. Parmi les seconds rôles (qui ressemblent tous à des top models un peu ‘grunge’ sur les bords), Bill Nighy épate en roi-vampire émacié et impérieux.

Sans être un classique du fantastique, « UNDERWORLD » a bien passé le cap des années, grâce à des F/X bien intégrés, pas trop envahissants, un scénario pas totalement crétin et un sous-texte qu’on ne s’attendait pas à trouver là.

La suite est-elle à la hauteur ? À suivre…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FRANCHISES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens