Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 18:26

TOMBSTONE (4)La sortie en Blu-ray de « TOMBSTONE », accompagnée de la révélation faite par Kurt Russell qu'il avait lui-même assuré l’essentiel de la réalisation du film, ne pouvait que donner envie de jeter un œil neuf à l’objet.

TOMBSTONE (3)Si le montage n’a pas changé (alors que Russell nous apprend l’existence d’un possible director’s cut), ce que nous découvrons n’est pourtant pas exactement le même film.

« TOMBSTONE » a subi le même traitement que « REVENGE » avant lui : le film a été complètement re-étalonné offrant à présent une image beaucoup plus sombre, moins ‘flashy’ et surtout débarrassée de ses infâmes filtres rouges qui lui donnaient un côté kitsch. La différence entre le Russell-Cosmatos est maintenant moins marquée avec le « WYATT EARP » de Lawrence Kasdan.TOMBSTONE (1)

Le film lui-même vieillit très bien. Réaliste et efficace dans ses deux premiers tiers, il change brutalement de ton après le duel à OK-Corral pour devenir plus spectaculaire et « mythologique » un peu à la manière des petits ouvrages bon marché glorifiant les pistoleros de l'Ouest. Alors le style se charge de contrejours esthétisants, de ralentis, de morceaux de bravoure amplifiés par une musique emphatique. C'est très réussi, mais ce n’est pas forcément ce TOMBSTONE (2)qu’on préfère dans « TOMBSTONE ». Ce que le(s) réalisateur(s) a maîtrisé à merveille, ce sont d’abord de nombreuses séquences avec une douzaine d’acteurs à l’image sans créer de confusion. Un exploit ! Et c'est surtout le portait de Earp. L'homme n’a rien d’un héros. C'est un type courageux mais pas bêtement téméraire, il avoue n’avoir tué qu’un seul homme et en être resté traumatisé et son seul but semble être de gagner rapidement de l’argent. Kurt Russell traduit fort bien les contradictions de ce personnage pas toujours sympathique. À ses côtés, Val Kilmer est un ‘Doc’ délectable, le teint cireux, la diction exagérément snob, l’œil éteint. C'est certainement son meilleur travail de comédien. Sam Elliott, Bill Paxton, Stephen Lang (haïssable à souhait en Ike Clanton), Powers Boothe et Michael Biehn jumeau maléfique de Doc, sont parfaits. Charlton Heston apparaît fugitivement et sans le moindre gros-plan en rancher serviable, laissant deviner d’importantes coupes-montage.

TOMBSTONE

« TOMBSTONE » a failli être un grand western, ce qui laisse imaginer qu’une refonte pourrait (peut-être) lui donner la place qu'il mérite dans l’Histoire du genre. Tel quel, c'est une œuvre ambitieuse, très visuelle et légèrement bancale, qui dérape parfois dans un style pompier (la nuit d’orage où les frères Earp sont blessés), mais contient suffisamment de moments forts pour supporter les revisions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans WESTERNS U.S. ET ITALIENS
commenter cet article

commentaires

Lyne 05/09/2011 06:12


Quelques longueurs... mais Tombstone est un bon western, les scenes d'action et de romantisme sont bien dosées.


daniel 26/06/2011 17:49


A partir du moment ou aucun film n est totalement vrai par rapport a l histoire,je ne vois pas pourquoi on ne s attacherais pas a rendre un personnage le plus authentique possible d autant plus que
pour le rendre sympathique on confie souvent le role a un acteur charismatique.Si on avait pris un sosie du vrai Schindler dans "La LISTE DE SCHINDLER" je doute que le film ait eu le succès que l
on connait.Je reste persuadé que l on peut parler d un personnage historique meme ambigue en relatant des faits réels sans pour autant provoquer l ennui chez le spectateur.Pour ce qui concerne
"Deadwood" c est un programme pour la télé donc on peut se permettre d etre très proche de la réalité,idem aussi pour "Frères d armes".Dans les neo westerns on a fait de bons films pourtant plus
crédibles que par le passé.Je crois que "Danse avec les loups" a filé une véritable gifle aux films d antan que l on regarde aujourd hui avec la nostalgie d un Ouest de pacotille qui a bercé notre
enfance.Mais entre un film de John Wayne et "Impitoyable" que va voir un jeune??


Dino Barran 26/06/2011 11:11


C'est un débat qui ne date pas d'hier.
N'y a-t-il pas une distinction à faire entre les films à prétention historique et les autres ?
Pour la première catégorie (exemples : L'AVEU ou PARIS BRULE-T-IL ?), il n'est évidemment pas admissible de pratiquer des entorses à la vérité des faits. C'est pourquoi le JFK de Stone me paraît
largement sujet à caution.
Pour les films sans prétention historique (exemple rapide : trois films ayant en arrière-plan la guerre du Vietnam LE MERDIER, THE DEER HUNTER, APOCALYPSE NOW), le cinéaste doit-il se plier
scrupuleusement à la réalité historique ? C'est plus douteux.
Le western fait-il partie de la première ou de la deuxième catégorie ? Ne s'agit-il pas au premier chef d'un cinéma de divertissement ?
Dans ce cas ne convient-il pas d'écouter John Ford et d'imprimer la légende si celle-ci est plus belle que la réalité ?


Fred Jay Walk 26/06/2011 12:00



Je serais plutôt de cet avis, car quand j'ai vu l'excellente série "DEADWOOD" qui s'approchait le plus possible de la réalité de
l'Ouest, j'ai trouvé ça atrocement déprimant. Historiquement passionnant, bien sûr et instructif. Mais au niveau du divertissement ?



daniel 25/06/2011 22:05


Tout a fait d accord.La version de Costner situe mieux le personnage tel qu il était réellement c est a dire peu sympathique.Je pense que lorsque l on touche a un personnage historique,meme dans un
western,c est mieux d etre cohérant avec la vérité.On nous a assez bluffé a l époque avec le pseudo héroisme du Général Custer face aux méchants indiens notamment dans le classique avec Errol
Flynn.


Fred Jay Walk 26/06/2011 08:39



C'est une question compliquée...


Le Costner est plus proche de la réalité que "TOMBSTONE", mais aussi plus terne et ennuyeux. A-t-on forcément envie de passer
deux ou trois heures avec des gens auxquels ont n'aimerait pas serrer la main ?


Les films récents américains ou français sur des présidents controversés reposent la question. Les avis sont bienvenus.



valcogne 25/06/2011 18:55


rebonjour bien sûr que c'est pour les grands espaces, le bois, l'aventure humaine, les colts, les chevaux, les vrais bonnes histoires qu'on aime les westerns. Je faisais juste une lègère remarque
en voulant dire que, par exemple, la vision de Kevin Costner sur Wyatt Earp et celle de "régelements de compte à OK corral" nous proposent des facettes d'un invidu qui, historiquement, à fait ce
que j'expliquais. L'histoire, c'est fascinant aussi, c'est de là que nous venons, non?


valcogne 25/06/2011 11:39


Wyatt Earp a sûrement été un héros, mais plus tard,il a travaillé avec des briseurs de grève avec brutalité et efficacité, comme notre ami jadis opprimé Cochise d'ailleurs. Alors admirer leurs
exploits est une chose, les individus eux mêmes, une autre.


Fred Jay Walk 25/06/2011 12:02



Si tout était aussi manichéen et héroïque que dans les westerns, la vie serait simple. C'est aussi pour ça, qu'on aime les westerns...



lemmy 11/05/2010 12:48


Excellent film, qui n'avait pas une réputation flatteuse, que j'ai découvert il y a peu. Casting au poil. Forcément, avec Sam Elliott... Oui, c'est une des meilleures interprétations de Val Kilmer
(quelle curieuse carrière quand même).


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens