Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 16:56

TOM HORN (2)« TOM HORN, SA VÉRITABLE HISTOIRE » a connu une genèse tourmentée. Il fut d’abord en concurrence avec un autre film la même année, dont Robert Redford devait tenir le rôle principal. Il passa entre les mains de plusieurs réalisateurs, avant de finir dans celles de l’anonyme téléaste William Wiard qui ne servit probablementTOM HORN que de prête-nom à Steve McQueen. Et pour finir, il fut sévèrement massacré au montage. Plusieurs raisons qui font que le film TOM HORN (1)est généralement traité avec condescendance et jugé comme un semi-échec, au même titre que le dernier film de McQueen, « LE CHASSEUR ».

Pourtant, rien n’est plus injuste. « TOM HORN » est un grand western réaliste dans la droite lignée de « MONTE WALSH » et l’œuvre de Clint Eastwood lui doit beaucoup. Bien sûr, on sent les coupes-montage dans un abus de fondus-enchaînés et de voix ‘off’ camouflant tant bien que mal les coups de ciseaux.  Bien sûr, les flash-backs avec Linda Evans sont très mal intégrés à l’action, et oui, toute la partie de l’emprisonnement est un peu longuette. Mais il se dégage de ce film une émotion profonde. Horn – qui a réellement existé – est un anachronisme sur pattes : un tueur sans état d’âme, un chasseur d’hommes sans pitié. Mais il a toujours vécu ainsi et dans TOM HORN (3)l’Amérique en mutation du début du 20ème siècle, ce qui fit de lui un héros, est en train de le transformer en monstre. Un monstre encombrant que ses employeurs vont piéger et exécuter.

Après un début esthétiquement magnifique, où l'Ouest est montré sous un ciel d’ardoise, plombé par des nuages menaçants, « TOM HORN » fait taire les armes et laisse place à la déprimante « chronique d’une mort annoncée ». La pluie tombe, la photo se fait de plus en plus sombre, les sols sont bourbeux et les collines – symbolisant la liberté pour Horn – deviennent inaccessibles.

Bien plus que son dernier film, c'est véritablement le testament de McQueen, qui synthétise et parachève en un seul rôle toute son image cinématographique. Horn pourrait être un Josh Randall âgé, marqué par la vie. C'est un tireur d’élite comme ‘Vin’ ou ‘Frank Bullitt’ et il finit sa vie dans une geôle comme avant lui ‘Hilts’ ou ‘Papillon’ qui eux, finissaient par s’enTOM HORN (4) évader. Mais les temps ont changé, les héros sont vieillis, fatigués, passés de mode et le Steve McQueen de 50 ans fait bien plus vieux que son âge et a bien compris qu'il n’avait plus sa place nulle part.

Autour de la star emblématique, on reconnaît des visages familiers du genre comme Slim Pickens, Elisha Cook, Jr., Richard Farnsworth, Roy Jenson, Billy ‘Green’ Bush et même Geoffrey Lewis qui surligne ainsi la filiation avec les western eastwoodiens à venir.

Peut-être que si McQueen avait vécu plus longtemps, on aurait vu un jour un ‘director’s cut’ de « TOM HORN ». Il ne faut plus y compter aujourd'hui, mais le film, malgré ses défauts et ses déséquilibres tient encore bien la route et clôt joliment la courte filmographie du ‘King of cool’.

 

À NOTER : la même année, Jack Starrett a tourné « MISTER HORN » pour la télévision, sur un scénario de William Goldman. C'est David Carradine qui tint le rôle-titre aux côtés de Richard Widmark et Karen Black. À quand un DVD pour comparer ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE STEVE McQUEEN
commenter cet article

commentaires

Li-An 25/01/2012 09:38

J'en profite pour corriger un bug cervical de ma part: Tom Horn n'a pas fait partie du Wild Bunch. Je pensais à la guerre du comté de Johnson.

DANIEL 24/01/2012 21:48

J avoue que je ne comprends pas très bien ton analyse,Li-An et surtout en quoi elle diffère du post de Fred..Des légendes de l Ouest,Tom Horn est l une des plus controversées et McQueen(très
documenté jusqu a chercher sa tombe)voulait rétablir une certaine vérité a l époque ou beaucoup de projets sur Horn était en cours d ou le sous titre"sa véritable histoire" mais,franchement,le
"Horn"interprété par Carradine est tellement différent de celui de McQueen que je ne sais pas qui lui ressemble le plus notamment pour la scène du procès,expéditif chez McQueen;véritable jugement
avec témoins,presse ect pour Carradine!La seule certitude c est que Tom Horn était probablement et traqueur et tueur suivant les périodes de sa vie ce qui fait qu il n a jamais réellement gagné ses
galons de héros pour l histoire américaine malgré sa participation a l arrestation du dernier chef indien rebelle!

Li-An 24/01/2012 10:41

Je ne suis pas tout à fait d'accord pour l'analyse: Tom Horn se présente de manière ambigüe comme un "traqueur" et non pas un tueur (c'est ce qu'il déclare au shériff). Le film montre de manière
intéressante des crises de violences mais sous-entend toujours qu'il représente un "old West" qui serait un retour idyllique à l'état sauvage (les collines). En fait, même dans les bio les plus pro
Tom Horn, il est considéré comme un représentant de l'ordre qui a le soutien des éleveurs jusqu'au bout. C'est quand même un type qui a coursé Geronimo (mais bon, les Indiens, ça compte pas), qui
s'est fait jeter des Pinkerton pour son comportement (accusation d'attaques de banques et de meurtres) et qui a participé à la Wild Bunch. On peut supposer que son personnage a influencé celui de
Brando dans Missouri Breaks.

VAL 09/12/2011 16:51

Un film crépusculaire, qui est doublement émouvant :
il marque la fin des hommes de l'Ouest au profit des hommes d'affaires, qui embauchent Tom Horn mais ne veulent surtout pas être mélés à ses méthodes et finissent par le trahir ;
c'est également le dernier film d'un acteur qui, comme Tom Horn, a toujours été libre, et qui, rongé par la maladie qui allait l'emporter, a voulu faire un "baroud d'honneur", en partant à sa
manière vers les collines retrouver l'ombre de Josh Randall...

Fred Jay Walk 09/12/2011 20:16



On ne saurait mieux dire...



DANIEL 07/12/2011 14:19

Et surtout bravo a toi qui a certainement permis a quelques visiteurs de mieux connaitre ce film grace a un post qui éveille fortement la curiosité pour ceux qui ne connaissaient pas ce film et qui
ont chérché plus loin que la critique classique qui évoque souvent l échec commercial et critique de ce film meme si on est un peu plus indulgent aujourd hui..Dans le fond ce film,pour un western,a
plutot bien vieilli et je ne cesserais jamais d imaginer ce qu il aurait pu etre sans ses nombreuses coupures!!Je crois que je vais le revoir vendredi sur Arte....soyons fou!

Fred Jay Walk 07/12/2011 17:14



Il gagne à être revu...



Fred Jay Walk 06/12/2011 06:34

Record de visites hier sur "WWW" grâce à la diffusion de "TOM HORN" à la TV : près de 800 visiteurs, au lieu des 500 et quelques habituels.

Bravo, Steve !

daniel 17/06/2011 15:06


Je me demande si Mcqueen n avait pas un temps d avance non seulement sur ses ainés mais aussi sur ses successeurs dans la mesure ou "Tom Horn" est aujourd hui reconnu par les puristes grace en
partie a Clint Eastwood et ou,par exemple,le film "Le Mans" énorme échec commercial est maintenant consideré comme le plus grand film jamais fait sur les courses automobiles.Son dernier film "Le
chasseur" n étant,selon ses dires,qu un prétexte a vérifier si son public était toujours présent il s attelait a des projets plus ambitieux comme "Yucatan" dont il a écrit le script et qui est a l
heure actuelle la proprieté de Robert Downey jr et qui scucite l intéret de Tarantino.Mais ca je ne sais pas si c est une bonne nouvelle.Avec en plus le projet d un biopic (l acteur Jeremy Renner
veut interpreter et produire ce film)on n a pas fini d entendre parler de Steve Mcqueen.Asuivre,donc.


Fred Jay Walk 17/06/2011 17:28



Sans lui ressembler, Jeremey Renner a un tout petit quelque chose de McQueen...



daniel 16/06/2011 22:07


Pour ce qui concerne "Mister HORN" j en garde un bon souvenir.Contrairement au film de Steve Mcqueen,qui ne s interessait qu a la fin de vie de Horn,ce telefilm de 3 heures est une véritable
biographie de ce personnage entré dans l histoire du vieil Ouest.David Carradine est vraiment très crédible dans le role "Tom Horn" et fait une belle composition en arrivant meme a faire oublier
son role mythique dans la série "Kung Fu"ce qui n est pas peu dire.Quant a l immense Richard Widmark il est égal a lui meme toujours au top.Si ce telefilm diffère du film de Mcqueen c est qu il s
attache plus a nous decrire un homme loin d etre inculte (il a ecrit ses memoires) très sur de lui alors que Mcqueen nous montre plutot la fin d une époque de conquetes a travers la fin d un homme
qui refuse le monde moderne.Merci encore pour ce post qui ravive bien des souvenirs et qui me fait penser que Steve Mcqueen manque beaucoup au cinéma actuel.


Fred Jay Walk 17/06/2011 07:12



J'espère que ce téléfilm refera surface un jour. Et oui, c'est vrai que le trou laissé par McQueen n'a jamais été comblé. Il a vraiment fait le lien entre les acteurs "Actors Studio" des années
50 et la nouvelle génération des seventies...


Dans "MR. HORN", Widmark jouait Al Sieber, le scout qu'incarnait John McIntire dans "BRONCO APACHE" en '54.



daniel 16/06/2011 21:48


Tres belle analyse.J ai une tendresse particulière pour ce film qui m a fait découvrir Steve Mcqueen et quel choc de le voir physiquement si diminué 5 ans seulement après "La tour infernale".Cest
vrai que ce film est un gachis malgré les gros efforts de Mcqueen pour le monter.Ce qui est paradoxal c est que l on retrouve le grand Mcqueen dans les scènes d action très bien faites et ou il
semble retrouver ses réflexes de jeunesse.Tom Horn,le vrai,est aussi connu aux Etats Unis que Wyatt Earp ou Buffalo Bill mais en plus controversé vu son parcours qui peut laisser perplexe.Cela dit
et pour la petite histoire,Tom Horn comdamné a mort et pendu pour meurtre,a ete rehabilité en 1993,soit un siècle après son décès par la justice américaine et une enquete menée grace aux moyens
actuels de la police moderne notamment pour les angles de tir.
Ceux qui ont vu le film comprendront.


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens