Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 18:36

VISITOR (1)Dans ses mémoires, Michael Caine affirme que Dieu devait ressembler à John Huston. Il n’a pas tort, le bougre ! La preuve ? Huston joue carrément Dieu dans « THE VISITOR » et Franco Nero non-mentionné au générique, portant une perruque de hippie peroxydée VISITORcampe un hilarant Jésus. Leur mission ? Ramener au bercail une fillette démoniaque, clone de Linda Blair dans « L’EXORCISTE » et accessoirement éviterVISITOR (2) l’Armageddon grâce à une armée d’oiseaux. Non, il ne s’agit pas là du dernier scénario d’Ed Wood, ni même d’un canular. Ce film existe bel et bien !

« THE VISITOR » est une hallucinante bouillie, mixant sans aucun complexe les recettes de « LA MALÉDICTION », « ROSEMARY’S BABY », « CARRIE » et autres films diaboliques de l’époque, pour un résultat qui, à condition d’être vu entre amis, peut provoquer une bonne dose de fous-rires.

Car on va de plaisir en plaisir : le flic de service est un vieux Glenn Ford ankylosé. Quand il interroge la fillette et lui demande où est passé le revolver avec lequel elle a blessé sa mère, VISITOR (3)celle-ci lui souffle dans l’oreille : « Il est enfoncé dans votre trou de balle ». Ça vaut bien les insanités de Linda Blair, ont dû se dire les auteurs. Lance Henriksen lui, père de la peste joufflue, vend son âme au Diable pour… devenir ‘coach’ d’une équipe de handball ! On doit même subir le cabotinage éhonté de Shelley Winters en gouvernante férue d’astrologie, sans oublier Mel Ferrer en chirurgien machiavélique. Cerise sur le gâteau : l’incompréhensible apparition de… Sam Peckinpah (pourquoi ?) en ex-mari de la maman, un bon docteur des pauvres qui paraît postsynchronisé par quelqu’un d’autre.

Ce film improbable, totalement oublié jusqu'à ce jour, vient de sortir en DVD aux U.S.A. dans une « uncut european version ». On n’ose même pas imaginer ce que doit être la « cut version » ! Car ce qui est encore le plus extraordinaire dans  « THE VISITOR », c'est que du générique-début jusqu'au mot ‘fin’, on n’y comprend RIEN !

 

À NOTER : le film est également connu sous le titre « STRIDULUM » qui ne veut strictement rien dire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HORREUR - SF ET FANTASTIQUE
commenter cet article

commentaires

Askel 10/06/2014 19:37

Ce que j'aime dans le cinéma, c'est qu'on a beau avoir vu de plus en plus de films, on peut toujours tomber au détour d'une recherche sur des raretés, des films complètements what-the-fuckesques
sortis de nulle part. Peut-être que je le regarderai un jour pour bien rigoler !

lemmy 08/11/2010 20:41


Que dire alors de Huston ? Qu'il aimait rire ?


Fred Jay Walk 08/11/2010 21:04



Je crois que Huston avait un ego tellement hypertrophié qu'il adorait se faire filmer. Il n'y a qu'à voir sa filmo en tant qu'acteur. Il n'a pas refusé grand-chose.



lemmy 08/11/2010 20:01


C'est, c'est... énorme, épastrouillant, fou, obscène. "Zardoz" à côté semble être du Bresson. Je veux que quelqu'un me l'offre pour Noêl !


Fred Jay Walk 08/11/2010 20:07



Quand je vois un désastre aussi atomique, je me demande toujours comment un producteur a pu dire à un moment donné : "Ton scénario est excellent coco, je donne le feu-vert".


J'imagine que Nero devait avoir une dette de jeu envers le réalisateur... Que Peckinpah était tellement bourré qu'il ne réalisait pas qu'il jouait dans un film...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens