Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 08:32

GHOST WRITERChaque nouveau film de Roman Polanski a toujours été un évènement. Même si l’admirateur du cinéaste iconoclaste et sulfureux des débuts se sent peut-être moins concerné par le ‘maître’ plus académique qu'il est devenu depuis « TESS ».

GHOST WRITER (2)Malgré tout, sorti dans un contexte particulier, « THE GHOST WRITER » s’inscrit dans la lignée de l’attachant « LA JEUNE FILLE ET LA MORT ». Lent, monochrome, quasiment irréel par moments, le film est un suspense très classique aux allures de « roman à clé », dans lequel on s’installe confortablement, sans excitation, mais sans ennui non plus.

Le seul vrai souci du film est qu’on n’a jamais la sensation de se trouver aux États-Unis (et pour cause !) et que l’atmosphère est plutôt celle d’une île écossaise. D’où une certaine confusion. GHOST WRITER (1)

Le film est porté par Ewan McGregor, qui commence à prendre de l’épaisseur à l’image. Face à lui, Pierce Brosnan en clone de Tony Blair apparaît hélas, trop peu. On eût aimé une ou deux « grosses » confrontations entre les protagonistes, qui auraient donné au scénario un centre de gravité. Dans un cast de pointures comme Olivia Williams ou le toujours excellent Tom Wilkinson, Polanski nous offre un bonus inattendu : la courte apparition d’Eli Wallach. Amaigri, fragilisé par le grand âge, celui-ci joue un habitant de l’île qui « a vu des choses ». C'est un plaisir de le revoir, comme un vieux parent dont on aime à prendre des nouvelles de temps en temps. Le spectateur physionomiste reconnaîtra (avec peine) Jim Belushi au début, en gros éditeur au crâne rasé.

« THE GHOST WRITER » ne fera pas partie des œuvres marquantes du réalisateur, mais sa patte est tout de même identifiable dans sa façon de filmer la maison où a lieu l’essentiel de l’action et dans la création d’atmosphère, entre cauchemar et réalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES SORTIES DVD
commenter cet article

commentaires

claude kilbert 24/09/2010 06:51


Je suis d'accord avec Corey, c'est grand filme envoutant avec un sujet d'une actualité brulante et révoltante! C'est une oeuvre politique qui dénonce les trahisons morale de nos hommes d'état que
nous avons élus! La fin du filme est terrible, elle me fait penser à celle du livre de Carlos Fuentes "La tête de l'hydre". Bonne journée à tous


Fred Jay Walk 24/09/2010 07:21



Je suis un peu moins enthousiaste que vous, en reconnaissant la qualité du film.


Pour Corey, s'il veut découvrir de grands Polanski (dont je ne suis pas un fan inconditionnel), je recommande "CHINATOWN",
"REPULSION" et dans un mode plus mineur "LA JEUNE FILLE ET LA
MORT". C'est une bonne initiation à son oeuvre.



Corey 23/09/2010 23:45


Je l'ai vu très récemment en Blu-ray, dans une copie absolument magnifique. Je ne connais rien des films de Polanski, j'ai du voir Frantic et c'est à peu près tout. Et la surprise n'en fut que plus
grande : pour moi, ce film est un pur chef-d'oeuvre, un monument de maîtrise cinématographique. Avec un suspens permanent et une tension a fleur de peau alors qu'il ne se passe finalement pas grand
chose à l'écran, je n'avais jamais vu au cinéma une telle maîtrise de la lenteur depuis Melville, dans un suspens Hitchcockien. Chaque scène, chaque plan est magnifiquement ciselé, amplifié par une
photo superbe. Et la fin, j'y pense encore… Grandiose !


Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens