Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 18:18

DESCENT (1)Qu'est-ce qu’un vrai grand film d’horreur ? Un film qui nous fait faire des cauchemars ou un film qui nous rappelle nos plus horribles fantasmes ? « THE DESCENT » parvient à DESCENTfaire les deux choses à la fois. Devenu en quelques années seulement un véritable classique du film de genre et une œuvre dont l’influence visuelle et thématique n’a pas fini de se faire sentir, ce chef-d’œuvre fait plus que supporter les multiples visionnages, il les rend indispensables.

Il existe quelques films tous genres confondus – et ils ne sont pas nombreux – qui ne révèlent jamais tout à fait leurs mystères et semblent attirer comme une flamme. « THE DESCENT » démarre très fort, très vite (l’accident déclencheur est absolument traumatisant) et s’installe pendant sa première moitié dans un suspense extrêmement physique, stressant, claustrophobique, lâchant ses héroïnes dans un gouffre où elles ne font que s’enfoncer jusqu'à la mort. Le vrai coup de génie est, qu’arrivé en son milieu, le scénario bifurque brutalement dans autre chose : l’horreur absolue. Des humanoïdes répugnants, blafards, visqueux comme des lombrics, hurlant comme des chauves-souris, qui grouillent dans les entrailles de la terre et dévorent hommes et bêtes.

‘Survival’ extrême, à la violence plus que graphique, « THE DESCENT » se permet même d’aspirer à plus. La chausse-trappe finale est en fait beaucoup plus qu’un simple ‘twist’DESCENT (2) gratuit, puisqu’on en vient à se demander si ‘Sarah’ n’a pas tout imaginé. Si elle n’a pas sombré dans un délire cathartique pour aller aux tréfonds d’elle-même, de sa peine, de son refus du réel, de son horreur personnelle et intime. Si ce gouffre sans fond n’est autre que son inconscient dévasté par le deuil.

C'est ce genre de questionnement qui fait les grands films et décidément, c'est bien ce qu’est « THE DESCENT ». Sans oublier un coup de chapeau collectif au casting essentiellement féminin, qui se donne à fond et n’est pas pour rien dans l’angoisse générée par cette course à la mort.

À noter qu’un n°2 a été produit quelque temps après, mais qu'il n’est nullement indispensable et ne possède en rien les qualités de ce superbe OVNI.

DESCENT (3)

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS-CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

Kinskiklaus 26/06/2013 16:27

Quoi, t'as un blème avec mon 36cm? NOn mais j'ai aimé le film, vraiment, simplement j'en attendais sans doute trop. Il fonctionne parfaitement, la preuve, la peur m'a gagné par moments mais et tu
dois commencer à le savoir, j'ai un réel souci avec les montages épileptiques. Ce qui est drôle pour l'anecdote, c'est que cette bobine m'a renvoyé dans mes peurs d'enfance lorsque je frissonnais
en lisant les aventures de TOM SAWYER, pris au piège dans des grottes, le vilain Joe l'indien rôdant par là...Tu remplaces Joe L'indien par les créatures de THE DESCENT et tu auras une bonne idée
des angoisses qui me sont remontées à la cervelle. La veille de THE DESCENT, j'ai revu THE THING, version Carpenter. Et là, pour le coup, je considère ce film comme un chef d'oeuvre, un film
angoissant sans espoir aucun, sans note d'humour. Au fait, dans THE DESCENT, as-tu remarqué les quelques clins d'oeil qui se baladent dans le film? Quelques hommages à PREDATOR, ainsi qu'à STAR
WARS?

Fred Jay Walk 27/06/2013 08:43



"PREDATOR" oui, "STAR WARS", je ne me souviens pas. Mais je ne
suis pas fan...



Kinskiklaus 26/06/2013 11:39

THE DESCENT a été diffusé il y a deux jours à la télévision. Instantanément, je me suis souvenu de l'article élogieux rédigé sur le Blog du West. Ni une, ni deux, je me suis décidé à me faire mon
propre avis sur le film. J'ai trouvé le film très bon, mais assez loin d'un chef d'oeuvre finalement. Je suis assez d'accord malgré tout sur ce que tu as écrit Fred même si je ne partage pas un tel
engouement que toi pour cette oeuvre. C'est certain, THE DESCENT vole très haut comparé aux très mauvais films d'horreur/angoisse qui sont pondus à la chaîne par les US depuis une quinzaine
d'années, mais il me manque un petit quelque chose pour le qualifier de chef d'oeuvre. Une sensation de déjà vu...C'est curieux, mais pendant la projection, j'ai pensé que je préférai nettement la
première partie à la seconde qui elle, bascule dans l'horreur total. J'ai été secoué par l'idée de claustrophobie générale, bon, faut dire aussi que pour un mec comme moi qui refuse de monter dans
un ascenseur (oh, riez pas!), l'effet est garanti et j'aime beaucoup être bousculé par une simple fiction. Le plus gros problème pour moi réside dans les apparitions des bestioles souterraines.
POurquoi aujourd'hui, dans la quasi totalité des films, tous genres confondus, abuse-t-on des effets épileptiques digne d'un jeu vidéo? Cela peut paraitre un détail, mais ce genre de détail m'a
enlevé une grosse part de plaisir. Filmer ainsi, c'est laid et devenu sans originalité. Gros bémol là dessus donc. Mais l'histoire vaut le coup (malgré quelques grosses invraisemblances) et tient
en haleine le spectateur jusqu'à la fin. C'est vrai que chacun peut interpréter le film de différentes manières. Pour ma part, je n'ai cessé de me demander si je ne vivais pas sous mes yeux les
images du coma de l'héroine...

Fred Jay Walk 26/06/2013 13:57



Cher Kinskiklaus, je crois que tu aurais mieux apprécié le film dans de meilleures conditions qu'à la TV. Si tu as l'occasion, un jour... 



valcogne.over-blog.com 10/12/2012 21:35

Je l'ai sous le coude depuis des mois, j'attend des jours meilleurs pour le regarder tranquillement.

Fred Jay Walk 11/12/2012 13:40



Je t'envie de le découvrir. C'est vraiment un de mes films préférés...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens