Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 06:09

STEVE BOOKÉvidemment, à chaque Noël, la même question des cadeaux se pose… Cette année, bonne nouvelle pour les visiteurs de « WWW » et/ou les fans de Steve McQueen : le bouquinSTEVE BOOK (1) (probablement) définitif sur la star de «    BULLITT » vient de sortir aux U.S.A. : « STEVE McQUEEN : THE ACTOR AND HIS FILMS », signé Andrew Antoniades et Mike Siegel aux éditions Dalton Watson Fine Books.

Énorme, luxueux, archi-complet, bourré de photos inédites, d’infos et d’avis intéressants, le pavé est un véritable autel dédié à l’icône n°1 des sixties, dont la pérennité ne cesse de surprendre et d’intriguer.

Bien sûr, de nombreux ouvrages sont parus sur McQueen au fil des décennies, mais celui-ci, écrit par de véritables connaisseurs, va être difficile à surpasser. Seul petit regret (minuscule) de l’aficionado monomaniaque et obsessionnel : la téléfilmographie trop succincte et dépourvue de photos de l’acteur. Vu l’exceptionnelle exhaustivité dont ont fait preuve les deux auteurs, il faut croire que les documents doivent être totalement introuvables. À quel point va-t-elle, cette exhaustivité ? On trouve même une photo de Steve dans sa première figuration dans « GIRL ON THE RUN » en 1953 ! Respect…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LIVRES ET MAGAZINES
commenter cet article

commentaires

DANIEL 27/12/2011 12:17

Dino,je suis entièrement d accord sur tes propos envers ces pseudos journalistes de cette époque et en pensant aux réactions étranges de Polanski a la mort de sa femme je ne pensais pas a si loin
seulement au fait que tout le monde était surpris qu il mette autant de temps a se rendre aux Etats Unis(il me semble qu il était en Angleterre)après qu il ait appris la triste nouvelle et que cela
a du engendrer le torrent de haine déversé ensuite mais il faut avouer que son comportement futur n a rien fait pour arranger les choses.Cela dit au niveau de son métier il me semble reconnu par
ses pairs ce qui n était pas gagné d avance...

Dino Barran 26/12/2011 20:10

Finie, fertig, kaputt la bûche.
Cher Daniel, je reviens sur la mort de Sharon Tate et sur les critiques ayant visé Polanski.
Je crois bien au contraire que c'est la presse US qui a été particulièrement indigne dans cette affaire. Entre les meurtres de Cielo Drive et le procès de Manson, la tonalité des articles oscillait
entre : 1/ "Ils l'ont bien cherché" et 2/ "Ca lui apprendra à faire des films aussi malsains".
1/ Il était de notoriété publique que Polanski, Tate et leur entourage menaient une vie dans laquelle les fêtes, les amis, l'alcool et les substances illicites avaient une certaine importance; de
là à laisser croire qu'ils organisaient des séances de magie noire ou des orgies et ramassaient n'importe qui pour y participer, il n'y avait qu'un pas.
2/ Allusion à CUL DE SAC, RÉPULSION et ROSEMARY'S BABY.
Ainsi le magazine Time, faisant allusion à des pratiques dont on suspectait le réalisateur et ses amis, écrivait perfidement : "C'était un milieu aussi macabre que tout ce que Polanski a pu décrire
dans son exploration cinématographique des recoins les plus sombres et les plus mélancoliques de la nature humaine."
Il a fallu que la vérité éclate lors du procès pour que les journaux mettent fin à cette campagne. Encore ne se sont-ils jamais excusés pour les tombereaux d'immondices déversés auparavant.

DANIEL 25/12/2011 14:51

Il faut savoir,Dino,que Neile Adams ne cesse de préciser a chaque intervention que son mari ne l a frappée qu une seule fois(c est une fois de trop bien entendu)en 15 ans de mariage afin que cesse
la réputation d homme violent de McQueen dans une certaine presse en s inquiétant de l image que l on pourrait donner de lui dans un prochain biopic.Si l altercation a été très violente et le
comportement de McQueen inexcusable et meme pitoyable,il a conduit directement au divorce.Quand a la raison de leur différent cette fameuse nuit je pense que tout le monde la connait...McQueen a
touché a toutes les drogues dures a partir de la fin des années 60,selon Neile Adams,ce qui a affecté considérablement son comportement mais dans le contexte de cette époque particulière..qui n y a
pas touché surtout dans ce milieu aisé??Si Jay Sebring était surnommé l homme a la valise a Hollywood ce n est pas parce qu il transportait des fioles de parfums.En ce qui concerne l homme et l
acteur je crois que pour McQueen ils sont indisociables selon ses proches,il est l un des rares dans ce cas d ou le fait que je me permets de relater un peu de sa vie privée afin de clarifier
certains points!Pour Polanski je ne doute absolument pas de son talent de réalisateur,je trouve simplement que c est un personnage peu recommandable et qui fait bien d etre le plus discret
possible..ce n est pas parce qu on sort d un ghetto pendant la guerre que l on est excusable pour tout.Comme disait Balavoine...-il ne suffit pas d etre pauvre pour etre honnete-Sinon Dino,il t en
reste de la buche??

Dino Barran 25/12/2011 11:50

Cher Daniel, toute personnalité a ses bons et ses mauvais côtés. Il n'est sans doute pas niable que l'ami Steve ait eu des accès de générosité et d'altruisme.
Il est également indéniable qu'il ait abusé pendant de longues années d'alcool et de drogues souvent dures. Il s'est également rendu coupable de violences conjugales à l'égard de son épouse Neile
Adams, ce qui n'est pas franchement glorieux.
Mais ne confondons pas l'homme et l'acteur.
On peut en dire autant de Polanski. Je ne connais pas les polémiques liées à son comportement après l'assassinat de Sharon Tate, mais je me méfie de l'hypocrisie qui a longtemps régné sur la presse
américaine. Quant à savoir comment un homme peut réagir dans de telles circonstances...
Cependant on ne peut nier les qualités de l'auteur et du réalisateur Polanski. FRANTIC et CHINATOWN sont des films extraordinaires. CARNAGE et THE GHOST WRITER ne sont pas mal non plus.
C'est bon, ma bûche a moi n'a pas eu le temps de fondre.

DANIEL 24/12/2011 23:15

Pour avoir une petite idée du milieu du cinéma,dans les années 60 était organisé une émission tv(style telethon)pour la reconstruction d une école pour enfants noirs.La plupart des stars de l
époque(dont McQueen)étaient au téléphone devant les caméras pour recueillir les dons des télespectateurs et firent la promesse de venir a l inauguration de la nouvelle école érigée quelques mois
plus tard.Le jour venu une seule de ces personnalités a daignée se déplacer...McQueen venu en moto suivi de deux camions chargés de jouets et de livres pour les enfants(photos a l appui prises par
le directeur de l école)et bien évidemment aucune caméra sinon ils seraient tous venus...Alors etre détesté par le milieu du cinéma c est peut etre une preuve d intégrité!!!Bon..je vais finir la
buche avant qu elle fonde!!!

DANIEL 24/12/2011 23:00

M.Polanski est très très mal placé pour porter un jugement sur qui que ce soit et pas pour l affaire que tout le monde connait mais pour sa facon étrange de gerer le décès de Sharon Tate,une
attitude qui scandalisa la presse de l époque!Polanski devait aussi tourner "Papillon" avec Warren Beatty et c est ce "con" de McQueen qui obtint le role(ouf,on l a échappé belle).McQueen n était
pas aimé du monde hypocrite d Hollywood parce qu il n entrait pas dans les normes ce a quoi il répondait "Ils pensent que je suis un porc,chauvin et homophobe..allez savoir ils ont peut etre raison
mais pour le moment c est le porc qui les engraissent.."Concernant le tournage de "Guet Apens" c est Peckinpah qui suggéra a McQueen de gifler McGraw pour qu elle soit crédible(avouons qu elle n
était pas une grande comédienne)meme si cela n excuse rien!Steve McQueen avait un caractère excécrable qui fit s enfuir nombreux de ses amis pendant des années avant qu il ne revienne a un état
normal mais se faire insulter par Polanski,c est limite risible...Par Peckinpah ou Siegel pourquoi pas mais Polanski..!!!

Dino Barran 24/12/2011 19:11

Joyeux Noël à Fred et à tous les assidus de www.
Pour revenir à l'ami Steve, souhaitons que ce bouquin ne verse pas trop dans l'hagiographie...
Je pense en particulier à ce jugement définitif de Polanski, qui, après un incident dont furent victimes Mia Farrow et Sharon Tate, estima tout simplement que Steve était un "con". Il parlait de
l'homme, et non de l'acteur. Je pense aussi à la brutalité délibérée dont McQueen fit preuve à l'égard d'Ali McGraw dans GUET-APENS.

Fred Jay Walk 24/12/2011 19:27



Bonnes fêtes à toi aussi, Dino.


 


Non, ce n'est pas une hagiographie. Les auteurs parlent surtout de l'acteur, non de l'homme et pointent ses mauvaises interprétations (il y en a !). McQueen n'était pas très aimé du monde du
cinéma, mais adoré de ses copains motards et cascadeurs. Mais bon... L'important est qu'il ait fait de grands films et qu'il y ait été exceptionnel. Le reste...



VAL 24/12/2011 12:42

Joyeux Noël à toi aussi, Daniel, ainsi qu'à Fred et à tous et toutes les amoureux et amoureuses du cinéma qui fréquentent WWW !

DANIEL 24/12/2011 08:24

C est le fameux livre dont je parlais sur un précédent commentaire!Il est vrai qu il est désormais impossible de faire mieux sur la filmographie de Steve McQueen!D ailleurs le meme auteur a signé
un magnifique bouquin sur Sam Peckinpah et n hésite pas a converser sur des blogs concernants et l acteur et le réalisateur..c est tout a son honneur...J en profite pour te souhaiter un Joyeux
Noel,Fred,ainsi qu a Lemmy,Dino,Val et tous ceux qui se passionnent pour ton travail et amateurs de vrai cinéma.Joyeux Noel a tous!

Fred Jay Walk 24/12/2011 11:22



Merci, Daniel. Bon Noël à toi aussi.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens