Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 08:39

Stefania Sandrelli, c'est l’Actrice italienne dans toute sa splendeur. Moins spectaculaire que Sophia Loren, moins caricaturale que Lollobrigida, moins iconique qu’Anna Magnani, elle traverse le cinéma italien et européen depuis des décennies et a déjà tourné plus de 120 films, sans montrer de signe de fatigue.

Elle tourne avec Melville et Bertolucci, connaît de belles années avec « NOUS NOUS SOMMES TANT AIMÉS » et « POLICE PYTHON 357 », elle fait partie du monument controversé « 1900 », fait scandale à l’âge de 37 ans dans « LA CLEF » en affichant une nudité décomplexée et épanouie. Sa filmo ne cesse de s’enrichir depuis, même si elle se confine souvent à ses frontières.

Aujourd'hui, elle fête ses 66 ans. Happy birthday, Stefania.

SANDRELLI 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans HAPPY BIRTHDAY
commenter cet article

commentaires

Marc Provencher 28/02/2013 15:04

Mais où avais-je la tête ! JE LA CONNAISSAIS BIEN est la seconde, pas la première comédie à l'italienne dont Stefania Sandrelli est la protagoniste principale ! J'ai d'autant moins d'excuses que
SÉDUITE ET ABANDONNÉE, une vitriolique farce de moeurs de Pietro Germi (1964) située en Sicile, est sorti en France sur DVD l'an dernier, dans une très satisfaisante édition. Et là aussi, la jeune
Stefania est sensationnelle !

Marc Provencher 28/02/2013 14:14

«Malheureusement, elle est quelque peu oublié de nos jours.» C'est surtout parce que les acheteurs des distributeurs français boycottent le cinéma italien.

Cela dit la Sandrelli est encore une fois formidable dans 'La Prima cosa bella' (de Paolo Virzì, 2010) en maman au seuil de la mort du toujours excellent Valerio Mastandrea.

Cela dit, bien sûr, le rôle de sa vie est évidemment JE LA CONNAISSAIS BIEN, une comédie très dramatique (à l'italienne, quoi) d'Antonio Pietrangeli (1965) que j'ai ici dans son DVD italien. Si je
ne m'abuse c'est le premier rôle principal de la Sandrelli dans un film (les huit personnages masculins, de Nino Manfredi à Jean-Claude Brialy, de Franco Nero à Ugo Tognazzi, ne font que graviter
autour d'elle) et elle y est absolument extraordinaire dans le rôle d'une apprenti-midinette qui se fait bien des illusions naïves sur le monde du cinéma et qui va être très amèrement déçue. (Comme
on n'est pas dans une comédie américaine ou française, il n'y a pas de happy end).

Kinskiklaus 05/06/2012 18:30

J'avoue que tu me décois Fred. Tu sais pertinemment que les plus beaux plans de Venise ont été immortalisés dans le sublime "Nosferatu à Venise"...

Tinto Brass, le réal de "La Clef" à bon nombre d'admirateurs de par le monde et ses oeuvres sont souvent très esthétiques.

Kinskiklaus 05/06/2012 18:01

Oui mais à la rigueur, on s'en fiche que le film soit nul...On regarde ce genre de programme pour voir de l'érotisme, point. Faut pas se voiler la face!

Fred Jay Walk 05/06/2012 18:06



Ce n'est pas pour faire mon snob ou mon faux-cul, mais je trouve que Venise a rarement été mieux filmée que dans "LA CLEF". Il y
a des plans à l'aube ou la nuit dans les ruelles absolument sublimes.



Patrick 05/06/2012 17:11

Une très belle actrice, dans La Clé en effet elle est très belle mais le film est quand même nulle.

Kinskiklaus 05/06/2012 08:56

Lorsqu'on a vu Stefania Sandrelli dans "La Clef", on oublie beaucoup de ses autres rôles.. Je me souviens d'elle aussi dans le sympathique "Jambon, Jambon" l'un des touts premiers films avec la
délicieuse Pénélope Cruz. Elle fait partie intégrante des grandes actrices italiennes. Malheureusement, elle est quelque peu oublié de nos jours. Mais pas par WWW!

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens