Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 08:09

D’emblée et ne serait-ce que par la signature du réalisateur Sam Mendes, « SKYFALL » se situe dans la lignée des 007 atypiques, au côté de « AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTÉ » et « JAMAIS PLUS JAMAIS ». On retrouve d'ailleurs des points communs dans la narration, dans l’humanisation du héros et son vieillissement utilisé comme moteur dramatique.

Le consensus critique a été d’affirmer que « c'est un bon film mais un mauvais James Bond ». Ce qui n’est pas faux, mais – en ce qui nous concerne – est plutôt une bonne nouvelle. Le scénario simplifie les enjeux, se focalise sur une vengeance « œdipienne » enSKYFALL lieu et place de la quête d’un ‘McGuffin’ sans intérêt et, cerise sur le gâteau, la dernière partie dans le château familial des Bond en Écosse est une véritable plongée dans le passé enfin révélé de l’agent secret, voire dans sa psyché tourmentée. D'ailleurs, le simple fait d’en avoir fait un écossais est un habile clin d’œil au créateur de 007, l’irremplaçable Sean Connery. Quand le film s’achève, ‘M’ est redevenu un homme, Miss Moneypenny a réintégré son bureau et la boucle est bouclée. Back to the future !

Pour qui a suivi les 50 années d’existence de la franchise, c'est vraiment jouissif, tant Mendes joue en virtuose des codes et passages obligés. Le ‘bad guy’, blond comme le furent Robert Shaw ou Christopher Walken, est une sorte de jumeau dégénéré et incestueux de Bond. Javier Bardem fait un numéro de haute-voltige entre folie furieuse et cabotinage au second degré. Tous les ingrédients sont là, mais ils sont redistribués et surtout, on voit avec surprise les silhouettes quasi-abstraites du passé, devenir peu à peu des êtres humains de chair et de sang, névrosées et mortelles comme tout un chacun.

Alors « SKYFALL » est-il un « vrai James Bond » ? C'est en tout cas la bonne réponse à la lassitude qui s’installait à la vision des derniers films, et une remise à niveau drastique mais indispensable pour affronter les Ethan Hunt et Jason Bourne d’aujourd'hui. Daniel Craig assume crânement un « coup de vieux » notable, Judi Dench est parfaite comme d'habitude, révélant le « dark side » de son personnage et les ‘girls’ sont somptueuses. Jolly good show, lads !

 

À NOTER : la situation de Bond dans la dernière partie du film, à savoir son passé traumatisant, le manoir familial, le vieux garde-chasse qui l’a connu enfant… Tout cela ne rappellerait-il pas légèrement un certain justicier masqué en costume de chauve-souris, par le plus grand des hasards ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FRANCHISES
commenter cet article

commentaires

tornaventofilms 10/03/2013 04:54

Ethan Hunt et pas Ethan Hawk :)

Fred Jay Walk 10/03/2013 08:20



Oups ! Absolument. Je rectifie tout de suite. Merci...



Patrick 05/03/2013 14:03

C'est un bon Bond et un bon film mais Craig ne me convint pas dans ce rôle

Fred Jay Walk 05/03/2013 18:40



Au fond, on ne le voit pas comme un Bond. C'est juste un... homonyme !



lemmy 04/03/2013 22:27

Je dirais presque à rebours que c'est un mauvais film, mais plutôt un bon James Bond. Ou comment faire le re-tour en deux temps trois mouvements après un dernier épisode explosif catastrophique :
"Quantum of solace". Il est curieux de voir que Daniel Craig en trois épisodes aura joué le Bond débutant, le Bond surhumain et le Bond vieillissant et hors du jeu ! Le tout est plaisant à voir,
mais effectivement prend apparemment pas mal à la structure d'un Batman de Nolan (mieux vaut ça que Die Hard 4 et 5), y compris dans son méchant avec un Joker/nemesis joué par Bardem. Et lorsqu'on
voit la toute fin, on est plutôt porté vers Harry Potter.

Simplement on est dans un James Bond, sa déchéance est marquée par un test loupé de tir et une note désastreuse ; or sur le terrain il va bien entendu tout massacrer sans erreur, en s'y prenant à
l'ancienne. De même, le Bond "déchet humain" se contente juste d'arborer une barbe de trois jours, de boire toujours avec classe et de gagner des bras de fer avec un scorpion sur la main sur une
plage... Bref, un programme est annoncé, mais non donné, en restant à la surface des choses. La James Bond girl est atroce. Bardem s'en donne à coeur joie, son plan séquence où il se présente à
Bond est magnifique de cabotinage. Mais ses motivations sont... Pourquoi se donner cette peine, alors qu'il aurait pu parvenir à ses fins si facilement ? Bref, le scénar est ambitieux, mais pas à
la hauteur de ses ambitions. On sent qu'on veut bouleverser le personnage pour pouvoir le faire revenir en arrière. Donc ce n'est peut-être pas un bon film, mais c'est un excellent Bond, voire un
formidable OSS 117.

robin 04/03/2013 14:18

un bon James Bond à mon goût !!!

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens