Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 06:26

Spécialiste des rôles de brutes épaisses braillardes et insensibles, l’énorme Paul L. Smith fit un carton dans « MIDNIGHT EXPRESS » en directeur de bagne sadique qui lorgne Brad Davis avec concupiscence.

PSMITH anniv

On le retrouve en clone barbu de Bud Spencer dans le ‘spaghetti western’ « SI CE N’EST TOI, C’EST DONC TON FRÈRE », en homme de main dans « NE TIREZ PAS SUR LE DENTISTE ! », en Brutus parfaitement casté dans « POPEYE », en horrible neveu bestial du Baron de « DUNE », en faire-valoir comique de Schwarzie dans « KALIDOR : LA LÉGENDE DU TALISMAN », en acolyte sympathique de S.A.S. dans « L'ŒIL DE LA VEUVE », en narcotrafiquant dans « LES GUERRIERS DE LA JUNGLE », en évadé dégénéré dans « MORT SUR LE GRIL », en bourreau d’enfants dans « SONNY BOY ». Il est hilarant en prince russe désireux de tuer un Indien dans « MAVERICK ».

À la TV, il est un sergent dans la sitcom « NO TIME FOR SERGEANTS ».

Il est mort à l'âge de 73 ans, il y a presque un an, dans la discrétion la plus totale en Israël où il s'était installé. R.I.P.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LE CARNET NOIR
commenter cet article

commentaires

larcheau 15/02/2013 18:54

Son décés ayant lieu en avril 2012 , il n'est jamais trop tard pour lui rendre hommage

Fred Jay Walk 15/02/2013 19:55



Très juste. Sa mort était passée tellement inaperçue que même IMDB ne mentionne pas la date de décès !


 


http://westernsallitaliana.blogspot.fr/2013/02/rip-paul-smith.html



lemmy 15/02/2013 16:39

Moi non plus, à l'époque où j'ai vu "Midnight express", je ne savais pas ; c'est un ami qui m'avait appris plus tard cette surprenante vérité.

Marc Provencher 15/02/2013 16:15

C'est amusant, car à l'époque je n'avais pas du tout reconnu dans le garde-chiourme sadique de 'Midnight Express' le clone de Bud Spencer qui m'avait - un peu involontairement, mais pas tout à fait
involontairement, quand même - escroqué quand j'avais 12 ans ! Ah si j'avais su ! Si jamais su... ah, bah, j'aurais venu quand même. Et pour ma part, tiens, j'envisage de revoir ce film. (J'aime
bien Alan Parker. Ado, je fus un fan fini de 'Fame' - ah, la scène où l'analphabète renverse la bibliothèque avec des choeurs classiques en fond sonore ! - et j'ai fermement boycotté le récent
remake...).

lemmy 15/02/2013 01:29

Tu n'es pas le seul à t'être fait avoir, Marc :-) Il avait d'une certaine manière repris son interprétation de Bud Spencer en jouant le vilain Brutus dans le "Popeye" d'Altman. Je voudrais bien
revoir ce film ovni. Qui en a des souvenirs ?

Outre, Brutus et ses Spenceries, curieusement mes deux souvenirs les plus marquants de Paul Smith sont ses deux rôles radicalement différents dans "Midnight express" que je n'ai jamais osé revoir
et dans "Kalidor" que je n'ai également jamais osé revoir ;-)

Marc Provencher 14/02/2013 14:10

Je me suis emmêlé les pinceaux dans mon message précédent. Comme quoi les souvenirs d'enfance... Le film avec le 'dune boggy', c'est 'Attention, on va se fâcher' et il est bien avec Terence Hill et
Bud Spencer (mais, je crois, franchement mauvais même d'un point de vue hillspencerien). Par contre, la VRAIE arnaque que j'ai subie étant petit - le souvenir m'en est revenu, cuisant - c'est le
western 'Mon nom est... Trinita' (1975), avec Paul Smith et Michael Coby. À noter que l'arnaque 'Trinita' venait des traducteurs (et donc des distributeurs) français, et non des Italiens, ces
innocents...

Marc Provencher 05/02/2011 16:50


Ah, il m'a bien eu, celui-là ! Lui et son compère Antonio Cantafora, mieux connu sous le pseudo de Michael Coby. Quand je dis qu'ils m'ont bien eu, c'est-à-dire que, jeune adolescent, je suis entré
voir un film avec Michael Coby et Paul Smith - une histoire où il y a avait un 'dune boggy', mais je ne me souviens plus de grand-chose - en étant certain qu'il s'agissait d'un film avec Terence
Hill et Bud Spencer ! Michael Coby le blond malin et Paul Smith le gros barbu qui donne des baffes, c'était conçu pour ça, c'était un succédané made in Cinecittà.

J'ai une tendresse vraie pour 'On l'appelle Trinita', mais quand même, avec les films du tandem Hill / Spencer, on est déjà un peu dans le n'importe quoi. Alors imaginez dans quel n'importe quoi on
est lorsqu'on regarde un ERSATZ, une IMITATION de ces films !

À ma connaissance, les astucieux Italiens de cette époque n'ont PAS lancé de tandem essayant de se faire passer pour Michael Coby et Paul Smith. On peut donc dire qu'il n'y avait pas moyen de
descendre plus bas, qu'à 12-13 ans, j'avais touché le fond !


Fred Jay Walk 05/02/2011 18:17



En y pensant bien, ça aurait pu être pire : si cette imitation avait cartonné, elle aurait donné lieu à des suites qui auraient donc été des sequels d'ersatz ! Et avec un peu de chance, on en
aurait tourné des remakes...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens