Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 10:51

NOLTERévélé par la TV grâce à la minisérie « LE RICHE ET LE PAUVRE » où il campe un boxeur buté avec une saisissante authenticité, Nick Nolte met du temps à trouver sa place à Hollywood.

Colosse de type nordique à la voix encrassée de tabac et d’alcool, on l’a bêtement lancé comme un « nouveau Redford » dans « LES GRANDS FONDS » où il est un chasseur de NOLTE (4)trésor, puis on le revoit en beatnik dans « HEARTBEAT », en viet-vet fêlé dans le magnifique « LES GUERRIERS DE L’ENFER » une de ses grandes réussites.

« 48 HEURES » le fixe enfin dans la mémoire du public, dans un rôle de flic mal embouché qu’il retrouvera aseptisé dans la sequel « 48 HEURES DE PLUS ». Sans lui offrir le rôle de sa vie, ces deux films prouvent que Nolte ne se laisse voler la vedette par personne, pas même Eddie Murphy à sa meilleure époque. Dès lors, l’acteur ne cesse de progresser, avec le reporter baroudeur de « UNDER FIRE », le rôle-titre du « CLOCHARD DE BEVERLY HILLS », le forçat de « WEEDS », l’ex-malfrat dans « LES 3 FUGITIFS » (il en vient à ressembler physiquement à Depardieu, créateur du rôle en France !), le peintre manipulateur de « NEW YORK STORIES », le privé au look deNOLTE (1) séminariste dans « CHACUN SA CHANCE », le père italien d’un gosse malade dans « LORENZO », le coach traumatisé dans « LE PRINCE DES MARÉES » où son interprétation sensible vaut bien mieux que le film lui-même, l’entraîneur de basket dans « BLUE CHIPS ».

Nolte a failli chanter dans « LA PETITE STAR », mais les scènes musicales ont été (heureusement ?) coupées au montage ! Il joue les bellâtres quinquas aux côtés de Julia Roberts dans « LES COMPLICES », un flic bouffi des fifties dans « LES HOMMES DE L’OMBRE », l’époux incertain de Julie Christie dans « L’AMOUR… ET APRÈS », le shérif désespéré dans « AFFLICTION », le colonel aigri de « LA LIGNE ROUGE », le sénateur gâteux de « TRIXIE », le loser hanté par le passé de « SIMPATICO », le colonel impuissant de l’ONU dans « HÔTEL RWANDA ».

Nick Nolte apparaît subitement vieilli et émacié dans « U-TURN / ICI COMMENCE NOLTE (2)L’ENFER » dans le rôle du mari trop âgé de Jennifer Lopez qui se révèle surtout être son père incestueux. Avec son crâne rasé, sa barbe blanche, sa peau abîmée, il est tout à fait surprenant et dérangeant et évoque étonnamment Lee Marvin. Il est tout aussi ravagé dans « HULK » en savant fou.

Il lui est tout de même arrivé d’être très mauvais dans « L’ADIEU AU ROI » en émule de Klaus Kinski dans les films d’Herzog, en shérif coiffé d’un stetson ridicule dans « EXTRÊME PRÉJUDICE », et insignifiant dans le rôle de l’avocat traqué dans « LES NERFS À VIF » et du futur président en goguette dans « JEFFERSON À PARIS » de James Ivory où il est totalement déplacé.

Mais les performances de sa vie, Nolte les a données dans « CONTRE-ENQUÊTE » où il est méconnaissable en gros flic ripou et gueulard saisissant de réalisme et surtout dans « MOTHER NIGHT », film peu connu où il est d’une sobriété puissante dans un rôle d’écrivain américain vivant en Allemagne pendant la guerre et jouant un double-jeu d’une trouble ambiguïté. Il n’a jamais été plus impressionnant qu’en flic serial killer dans « LE VEILLEUR DE NUIT » où dans un rôle standard, il parvient à évoquer (sans maquillage) leNOLTE (3) monstre de Frankenstein et crée un véritable malaise dès qu’il occupe l’écran. Il est hilarant en faux viet vet dans « TONNERRE SOUS LES TROPIQUES ».

Nolte apparaît dans un plan de « THE PLAYER » lors d’une party hollywoodienne et l’œil exercé le reconnaîtra en figurant hippie dans une séquence de « DÉRAPAGE CONTRÔLÉ », à ses débuts.

À la TV, on voit Nolte en voyou dans « THE RUNAWAY BARGE », en pistoléro dans « GUNSMOKE », en pro de football dans un « GRIFF », il tient le même emploi dans « BARNABY JONES », il est voleur dans un « CHOPPER ONE », POW dans « LES RUES DE SAN FRANCISCO » et apparaît en benêt de village dans « THE CALIFORNIA KID ». Il tient un rôle récurrent dans la série « ADAMS OF EAGLE LAKE » en adjoint du shérif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens