Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 09:23

MIRAGE (1)Edward Dmytryk, personnalité controversée à Hollywood depuis la période mccarthiste, fut capable du meilleur (« L'HOMME AUX COLTS D’OR ») comme du pire (« BARBE BLEUE »). « MIRAGE » se situe entre les deux : démarrant en thriller paranoïaque à laMIRAGE Frankenheimer et précédant de peu des œuvres comme « L’OPÉRATION DIABOLIQUE » (sorti l'année suivante) ou la série « LE PRISONNIER », le film démarre abruptement par un blackout et une défénestration, puis suit un « héros » à côté de ses pompes, qui progressivement se rend compte qu'il ne sait MIRAGE (3)rien de son propre passé, ni de ce qu'il a fait depuis deux ans. Un point de départ intrigant, qui maintient l’intérêt et même la curiosité pendant une bonne moitié, avant de s’effilocher petit à petit, pour s’achever dans un bavardage et un prêchi-prêcha indigeste sur les dangers du nucléaire (bon, d'accord, ils n’avaient pas entièrement tort, en l’occurrence !).

Présent dans chaque séquence, Gregory Peck n’aide pas à entrer dans le film ou à éprouver une quelconque empathie pour son personnage. Empesé, grimaçant, totalement dépourvu d’humour, l’acteur traverse « MIRAGE » comme un zombie. On a l’impression que le personnage du ‘privé’ joué par Walter Matthau a été rajouté a posteriori, pour apporter un peu de vie dans le film. Sorti tout droit d’une comédie de Billy Wilder, Matthau estMIRAGE (2) franchement drôle en enquêteur débutant et râleur. Il disparaît hélas, beaucoup trop tôt. La jolie Diane Baker fait ce qu'elle peut d’un personnage inutilement opaque. On reconnaît un jeune George Kennedy en homme de main bestial portant des lunettes. La raclée qu'il inflige à Peck à grand renfort de baffes, est d’une brutalité surprenante !

Doté d’une photo noir & blanc pas spécialement esthétique, d’un dialogue du tac-au-tac étonnamment spirituel, « MIRAGE » ne tient pas ses promesses. L’explication finale dans le bureau du méchant colonel dure des heures et achève d’enterrer le film. Dommage…

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans POLAR - FILM NOIR ET ACTION
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens