Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 13:36

« WWW » ne résiste pas à relater une autre anecdote savoureuse, tirée du livre

« CHARLIE & ME ». Après Lee Marvin, il s’agit d’une brève rencontre – tout aussi anthologique – entre Charles Bronson et Steve McQueen.

Pendant le tournage de « LA GRANDE ÉVASION » en Bavière, McQueen exigea des « retakes » (retournages de séquences déjà filmées). Tant et tant, qu'il retarda le retour de toute l’équipe aux U.S.A. de plusieurs semaines. Voire plusieurs mois !

ESCAPE tendler

Lors d’une soirée où les comédiens étaient en compagnie de leurs épouses, Bronson déclara à Steve : « Tu sais quel est ton problème, Steve ? Ton problème est que tu mets foutrement trop de temps à entrer dans ton personnage ».

« Ah oui ? » répondit McQueen. « Et comment fais-tu, toi, Charlie ? »

« Je me pointe. Je dis mon texte et je rentre à la maison. C'est tout ».

« C'est peut-être pour ça que je suis la star du film et pas toi », lui balance Steve.

D'après Harriett Tendler, tout le monde éclata de rire. Même Charlie… Pourquoi a-t-on un peu de mal à l’imaginer ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans BRONSON & MARVIN ARCHIVES
commenter cet article

commentaires

lemmy 13/03/2011 20:37


C'est pourquoi Eastwood ne se prête qu'au minimum syndical pour ses dvds, il a toujours dit que seul le film comptait, ses derniers dvds changent un peu la note, mais loin de l'éxubérance de
certains films, et sur les Eastwood pas mal de docs sont rétrospectifs de sa carrière. Woody Allen, par contre, s'y refuse totalement. Et je crois que Kubrick aussi refusait tout ajout et toute
analyse, à part le doc de sa fille sur "Shining"...

Mais l'industrie a changé avec l'apparition du dvd et maintenant du blu-ray (je suis passé au blu-ray juste pour voir les bonus exclusifs du blu-ray de "The expendables" et de "Planète interdite",
je suis un con-sommateur ;-)) et de la folie de la communication.

Mais j'avoue que par exemple (un exemple bien choisi) voir des images couleurs du tournage de "le dictateur" faites par le frère de Chaplin est assez hallucinant (visible dans le dvd Mk2).
Evidemment que des images de leone de cet ordre seraient formidables. Mais il y a peu de choses existant de cet acabit pour les films... on va dire "anciens" (correspondant majoritairement au champ
de ce blog). Pour les films "anciens", j'apprécie également les docs rétrospectifs, si valables bien entendu.


Isa 13/03/2011 10:50


L'absence de ces "bonus" et reportages quand les films et stars en valaient la peine est peut-être un de ces petit plus qui fait qu'à nos yeux ils en valaient la peine.

Entièrement d'accord. Quelque part l'absence de commentaires entretient le mythe. Aujourd'hui tout est plus démonstratif, voir vulgaire (dans le sens commun du terme), ça démystifie complètement
les artistes.


Fred Jay Walk 13/03/2011 11:11



Je suis complètement d'accord avec vous. Le mystère entretient le mythe.


N'empêche... Que ne donnerait-on aujourd'hui pour voir des images de tournage des "7 MERCENAIRES", des Leone ou d'un Don Siegel ?




Dino Barran 12/03/2011 22:48


Il y a quelques petites choses sur la carrière (et l'ego) de McQueen dans le coffret de BULLITT, notamment un entretien avec Vaughn et Wallach, seuls rescapés des 7 MERCENAIRES.
Ainsi on y apprend l'explication du geste insolite de McQueen qui agite une poignée de balles en arrière-plan pendant que les voyageurs de commerce discutent avec Brynner au début du film.
C'était pour lui piquer la scène, évidemment.


lemmy 12/03/2011 19:27


L'absence de ces "bonus" et reportages quand les films et stars en valaient la peine est peut-être un de ces petit plus qui fait qu'à nos yeux ils en valaient la peine. il faut dire qu'alors
personne ne pouvait imaginer une carrière d'un film hors sa carrière ciné. La donne a changé avec la généralisation de la télé, mais personne ne pouvait imaginer la k7 vidéo et encore moins le dvd
et ses possibilités, ce qui a bouleversé la cinéphilie !


lemmy 12/03/2011 19:21


J'aime beaucoup.

J'évolue moi-même dans un milieu de comédien, à un degré infiniment moindre, genre 10 millions de fois moindre..., et ce genre de blague interne, et apparemment complice, est assez récurrente,
voire indispensable ; peut-être une sorte d'ironie cachant peut-être une vérité profonde ;-) Mais il faut le dire, même dans ce milieu dix millions de fois moindre, il y a de sacrés égos, d'autant
plus grands que leur talent et leur carrière est petite. Je n'ose imaginer parmi les vrais comédiens connus... J'entends vraiment des choses effarantes par des amis intermittents travaillant de
temps à autre dans le milieu de cinéma, effarantes mais surtout drôles quand on vous le raconte.


Isa 12/03/2011 13:51


J'aime ! :)
On reconnaît souvent les grands acteurs à leur ego un brin démesuré. Là on a une belle brochette il me semble.


Fred Jay Walk 12/03/2011 14:34



Quand on pense qu'aujourd'hui le moindre nanar avec Nicolas Cage ou la comédie la plus insipide avec Reese Witherspoon a son "making of", ses interviews, ses scènes coupées, ses commentaires,
etc. Et que rien n'a été tourné quand les films et les stars en valaient vraiment la peine... Ces duels d'egos devaient être épiques !


En même temps, serait-on encore si fascinés, si on les avait vus au quotidien ?


A méditer...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens