Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 09:17

STEENBURGEN (3)Mary Steenburgen grâce à un physique un peu désuet et une voix très particulière a toujours dégagé un charme singulier, fait de timidité, de douceur et aussi de détermination. Et ce, dès son premier film « EN ROUTE VERS LE SUD ! » où elle campe une pionnière en quête d’époux et pique la vedette à son partenaire et pygmalion Jack Nicholson. STEENBURGEN (2)

On la retrouve en employée de banque amoureuse de H.G. Wells dans « C’ÉTAIT DEMAIN » (dont elle épouse la vedette Malcolm McDowell), en mère de famille bourgeoise progressiste dans « RAGTIME », en femme du héros de « MELVIN & STEENBURGENHOWARD », en épouse culpabilisée dans « COMÉDIE ÉROTIQUE D’UNE NUIT D’ÉTÉ », dans le rôle-titre de « MARJORIE » une journaliste des années 20, en victime d’un coup monté dans « FROID COMME LA MORT », en auteur de théâtre dans « ROMANTIC COMEDY », en vieille fille chanteuse de blues dans « LA FEMME DU BOUCHER », en avocate antipathique dans « PHILADELPHIA », en maîtresse mûrissante de Johnny Depp dans « GILBERT GRAPE », en directrice d’école dans « POWDER », en évangéliste mère de nombreux enfants dans « THE GRASS HARP ». Elle est joueuse de blackjack dans « ANASAZI MOON », notable ringarde dans « THE SUNSHINE STATE », ex-alcoolique rêvant d’adopter un enfant dans « CASA DE LOS BABYS », avocate dans « À VIF », cowgirl et tireuse d’élite dans « OÙ SONT PASSÉS LES MORGAN ? », STEENBURGEN (1)femme du flic dans « DANS LA BRUME ÉLECTRIQUE ».

Mary Steenburgen campe admirablement la mère de « NIXON », bigote et « sainte » dans les flash-backs du ‘biopic’ d’Oliver Stone.

Elle n’a jamais été plus craquante que dans « PORTRAIT CRACHÉ D’UNE FAMILLE MODÈLE » en mère de famille sensible et dans le rôle de l’institutrice amoureuse du ‘Doc’ dans « RETOUR VERS LE FUTUR III ». Elle prête sa voix au même personnage dans une série de dessins animés et fait la voix ‘off’ de « LA LIBERTÉ AU BOUT DU CHEMIN ».

Mary Steenburgen apparaît dans quelques ‘caméos’ : elle joue Lillian Gish jeune dans « LES BALEINES DU MOIS D’AOÛT », Gloria dans « MY FAMILY », un médecin témoignant au tribunal de « SAM, JE SUIS SAM », une visiteuse dans « INLAND EMPIRE ». STEENBURGEN (4)

À la TV, elle est rayonnante dans « ATTIC : THE HIDING OF ANNE FRANK » dans le rôle de la Hollandaise qui cacha la famille Frank dans son grenier et en épouse du voyageur dans « GULLIVER ». Elle joue la vieille fille frustrée dans le remake de « PICNIC », tient le rôle-titre du « PETIT CHAPERON ROUGE », aux côtés de Malcolm McDowell en méchant loup. En ‘99, Mary Steenburgen apparaît dans le rôle d’une rédac-chef de quotidien dans la sitcom « À LA UNE », elle joue une fliquette dans « LA PORTE DE L’AU-DELÀ », apparaît en ‘guest’ dans un « NEW YORK – UNITÉ SPÉCIALE », joue la maman d’une ado parlant à Dieu dans la série « LE MONDE DE JOAN ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES ACTEURS CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

Isa 21/07/2011 19:35


Je viens de voir un documentaire sur Arte sur Kate Bush (pas bon soit dit en passant). Bref... ça ne m'avait jamais frappé jusqu'à aujourd'hui, mais la ressemblance avec Mary Steenburgen est
frappante, et je ne parle pas que de physique.


Fred Jay Walk 21/07/2011 19:54



Il me semble m'être fait la même réflexion, il y a quelques années...



Isa (aka) Emma_Peel 06/01/2011 18:59


C'est fou ça, il suffit de demander un truc pour que tu l'écrives aussitôt ?! C'est du service express ! lol

J'ai vu Mary tout dernièrement dans Frangins malgré eux (oui, vous vous souvenez, un des films débiles avec Will Ferrell que j'adore...) et Mary y est ébouïssante (sérieusement). Elle y campe la
mère d'un des deux gugusse, et épouse Richard Jenkins (oui, quand même, Richard Jenkins !) , père de l'autre gugusse. Les parents sont d'autant plus admirables que les frangins sont totalement
crétins. Leur couple est magnifique de bout en bout et tellement décalé par rapport au duo Reilly/Ferell que ça en est facinant. Le charme différent de Mary, son jeu unique, n'y sont sans doute pas
pour rien. Cette actrice me fait l'effet d'une fée. Difficile à expliquer tant elle enlumine les films dans lequels elle joue. Quand je sais que je vais voir un film avec elle, je suis joyeuse.
Mais je crois que j'ai été très marquée toute gosse par son rôle dans Time after Time, un film que j'ai vu je ne sais combien de fois et que je revois toujours avec un plaisir immense.

Et suite à la sortie Blue Ray, je me suis refait tout récemment la trilogie des Back to the Future (pour la énième fois). J'ai été émerveillée de voir que je pouvais encore y voir des choses
nouvelles, redécouvrir ces films avec un regard neuf. Je crois que je les connais tellement par coeur que je peux désormais regarder ailleurs, et j'ai vu cette fois dans le personnage de Doc une
vie innacomplie qui finit par trouver sa voie au delà du temps, grace au personnage de Clara. Le vrai héros dans cette histoire, c'est Doc, je vous le dis. :)

Bref... par deux fois cette femme a traversé le temps pour un homme, c'est pas dingue ça ?!

J'ai réfléchi à Mary en tant qu'actrice et finalement, elle joue presque tout le temps de la même façon (enfin, je suis loin d'avoir vu tous ses films !), avec cette espèce de douceur dans la voix,
ses gestes extraordinairement curieux, son sourire apaisant... et au final, ses personnages sont tous profondément différents et à chaque fois elle semble inventer quelque chose.

Mary Steenburgen est... euh... Mary Steenburgen EST.

(Je ne savais pas quoi dire d'intelligent, c'est bien comme fin de commentaire, non ?! :D )


Fred Jay Walk 06/01/2011 19:21



Disons que parfois, ça donne des idées. Et comme moi aussi, j'ai toujours eu un faible pour Mary Steenburgen...


Et oui, ta fin de commentaire est nickel. En fait, elle est... Elle EST.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens