Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 06:55

MARSEILLE CONTRATProduit dans le sillage de « FRENCH CONNECTION » (la présence de Marcel Bozzuffi au générique n’est certainement pas due au hasard), « MARSEILLE CONTRAT » est un polar anglo-français réalisé par un Américain, sur un scénario excessivement banal malgré un ‘pitch’ de départ plutôt incitatif.

Impuissant face à un baron de la drogue de Marseille, un flic de l’ambassade U.S. enrôle un tueur à gages pour le supprimer. Le flingueur tombe amoureux de la fille du caïd et… tout se complique. Tourné entre Paris et la cité phocéenne, « MARSEILLE CONTRAT » est un polar très désuet et trop visiblement confectionné pour les ventes à l’Étranger.

Robert Parrish filme amoureusement les deux villes françaises, utilise au maximum ses extérieurs et ne déroge pas aux poursuites en voiture obligatoires à l’époque. Les personnages sont mal dessinés, peu attachants et Anthony Quinn en petite forme, semble barbouillé et entre deux gueules de bois. C'est pourtant la richesse du casting qui fait le seul intérêt du film : Michael Caine se promène, l’œil qui frise, en ‘hitman’ désinvolte. Sa meilleure scène est l’amusante parade amoureuse avec Maureen Kerwin, dans leurs voitures de sport. Le problème est qu’on n’arrive jamais à savoir qui est le véritable protagoniste du film, lui ou Quinn. Et cela n’aide pas à se passionner pour l’aventure. James Mason vieil habitué des copros européennes, offre le service minimum et côté hexagonal, outre Bozzuffi, plus teigneux que jamais, on a la joie de retrouver Maurice Ronet en ripou affable, la belle Alexandra Stewart et quelques trognes familières.

MARSEILLE CONTRAT (1)

À noter que le boss de Quinn est campé par Pierre Salinger. Étonnamment bon, d'ailleurs. À retenir : une magnifique photo du grand Douglas Slocombe, la séquence des retrouvailles au jardin des Buttes-Chaumont entre Quinn et Caine, bien amenée et… c'est à peu près tout.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS DE MICHAEL CAINE
commenter cet article

commentaires

Tietie007 28/03/2015 20:58

J'aime bien la musique du film.

Mallox 15/03/2013 19:35

En effet, pour l'avoir revu hier sur le câble, c'est moyen.
Par contre, la rencontre entre Quinn et Caine ne se déroule pas au jardin des plantes mais au jardins de Buttes-Chaumont. Je le sais car j'y ai habité juste à côté des années...

Fred Jay Walk 15/03/2013 21:03



Je vais corriger ça, merci.



Dino Barran 09/10/2011 19:04


Oui, étonnant !


Dino Barran 08/10/2011 18:31


Des Français qui s'entretuent pour le profit des Anglo-saxons... Dommage.
Faudrait dénombrer les innombrables morts violentes de ce cher Maurice - du FEU FOLLET à LA BALANCE. Mais pour une fois ce n'est pas Delon le responsable !


Fred Jay Walk 08/10/2011 18:43



As-tu vu le post sur sa mort dans "LA MÔME VERT DE GRIS" ?



Dino Barran 08/10/2011 17:56


Ote-moi d'un doute, cher Fred. Encore un film ou Ronet meurt à la fin ?


Fred Jay Walk 08/10/2011 18:22



Ben... C'est un ripou ! Il se fait flinguer, mais il a quand même le temps de descendre Bozzuffi...



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens