Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 16:59

MACHETE (3)Que dire ? À part « Merci, Robert ! ». « MACHETE », c'est un pot-pourri des séries B de Pam Grier, des post-westerns de Walter Hill, des thrillers de complot des seventies, le tout MACHETEépicé d’un esprit comic-books. C'est aussi la revanche des ‘wetbacks’, des pauvres Chicanos qui trouvent leur messie en Machete et entament leur ‘revolución’ contre les exploiteursMACHETE (1) gringos. C'est encore des filles à poil, des combats de sabre, des tueurs à gages, des explosions, des personnages appelés Django et Sartana… Bref : du cinoche !

Aboutissant une démarche entamée avec « EL MARIACHI », Rodriguez signe un petit bijou décomplexé, sans jamais tomber dans les travers de son copain Tarantino. Même si « MACHETE » est hyper-référentiel, il ne cède pas à la parodie, au clin d’œil insistant, à l’hommage stérile. C'est un film qui peut parfaitement se voir au premier degré comme une fable bourrée jusqu'à la gueule de testostérone, magnifiquement filmée, où suinte à chaque plan l’amour du cinéma populaire.

Dans le rôle de sa vie, Danny Trejo éternel 3ème couteau, s’élève directement au rang d’icône. Il fait penser à une version ‘trash’ d’Anthony Quinn, relooké par le dessinateur de BD Neal Adams. Grêlé, musculeux, la voix caverneuse et l’œil torve, il balance comme personne d’improbables répliques-culte (« Machete don’t text ») et crève l’écran sans effort apparent. Entre Jessica Alba en fliquette idéaliste et Michelle Rodriguez (waouh !) en passionaria, on ne sait plus où donner de la tête. De vraies héroïnes de comics de chair et d’os. Quelques vieilles gloires comme Steven Seagal en ‘drug lord’ ventru et Don Johnson en ‘vigilante’ ignoble jouent les méchants. Robert De Niro, en pleine forme, estMACHETE (2) fabuleux en gouverneur raciste et faux-jeton. Sa mort est un grand moment d’ironie hustonienne. Et le clin d’œil à « TAXI DRIVER » est aussi discret que joliment amené. Quant à Jeff Fahey, on ne l’avait plus vu aussi bien depuis « CHASSEUR BLANC, CŒUR NOIR ».

« MACHETE » démarre fort, très fort, par un prologue d’une violence ahurissante (comment décapiter quatre sbires d’un seul coup de machete) et le rythme ne retombe pratiquement jamais, hormis peut-être vers la fin, où la complaisance pointe le bout de son nez. Il faut bien sûr aimer un certain genre de cinéma, ne pas prendre le spectacle une seconde au sérieux, pour jouir pleinement de « MACHETE », mais c'est tellement bien fichu, concocté avec une telle énergie, qu’on ne peut qu’applaudir et faire entrer directement le film dans son panthéon personnel.

En fait, « MACHETE », c'est exactement le film qu’aurait dû être « THE EXPENDABLES ». À la fin du film sont annoncées deux sequels, en forme de boutade. Pourvu qu'ils les tournent !

Partager cet article

Repost 0
Published by Fred Jay Walk - dans LES FILMS-CULTE DE "WWW"
commenter cet article

commentaires

Fred Jay Walk 15/10/2013 23:23

Et moi de pouvoir le donner !

lemmy 15/10/2013 16:00

Un ami m'a proposé de retourner voir ce film au ciné. Je lui ai répondu : "ca va pas, non ?". C'est du Rodriguez : de vrais mauvais films ! Je me demande si un 3ème volet serait souhaitable. Je
suis pressé de lire ton avis.

lemmy 07/10/2013 22:54

"Machete kills" est sorti et comme le dit Machete : "Machete don't tweet". Le deuxième film est beaucoup plus burlesque que le premier (certains gags sont proches d'un ZAZ gore), mais reste
évidemment très jouissif même si mallassson par moments. A ne voir qu'en vost. Le meilleur passage reste dans la bande annonce annoncée du 3ème épisode :"Machete kills again... in space". Banderas
a un rôle minuscule, mais est extraordinaire.

Fred Jay Walk 08/10/2013 05:53



Je piaffe ! 



Val 20/05/2013 19:24

DESPERADO 2 m'a furieusement fait penser à MACHETE.

Il faut dire aussi qu'en ce moment, je n'ai pas beaucoup d'occasion de me détendre : je me suis donc bien amusée à voir les types envoyé à 100 M sous l'impact des balles, ou le jeu complètement
"hors contrôle" de J. Depp devenu aveugle.

Mais tu as raison, les goûts et les couleurs...

Kinskiklaus 20/05/2013 19:06

DESPERADO 2, un chef-d'oeuvre? VAL? Tu es surmenée, prends donc quelques jours supplémentaires pour te reposer! Les goûts et les couleurs...Personnellement, je n'ai vraiment pas aimé ce film, faut
dire aussi que je n'ai jamais tellement compris non plus l'enthousiasme de certains face au premier film (celui avec Banderas)...

Val 19/05/2013 21:29

Vu tout ce que j'ai à découvrir, je suis loin d'être blasée...
Tant mieux !

Val 19/05/2013 20:17

Je découvre l'oeuvre de Robert Rodriguez, et comme à chacune de mes découvertes, j'ai tendance à être très (trop ?) enthousiaste...
;-)

Fred Jay Walk 19/05/2013 21:11



Mieux vaut être trop enthousiaste que blasé, non ?



lemmy 19/05/2013 20:02

Je me souviens être sorti de ce Desperado 2 très dubitatif, jurant qu'on ne m'y reprendrait plus. Au contraire de Machete dont j'attends la suite avec joie (et un optimisme mesuré)...

Fred Jay Walk 19/05/2013 21:12



Pas adoré non plus ce "DESPERADO", mais "SIN CITY" et
"MACHETE" laissent bon espoir que Rodriguez en ait encore sous la pédale...


Il faudrait revoir "THE FACULTY" tiens, que j'ai tout à fait oublié.



Val 18/05/2013 22:15

ONCE UPON A TIME IN MEXICO : j'ai vu ce film aujourd'hui, et je ne peux m'empêcher d'en parler (voilà pourquoi je squatte le post de MACHETE).
Sous un titre français particulièrement pourri (DESPERADO 2, booooouuuu !), c'est un grand bon western, le "grand frère" de MACHETE, avec la même morale bien sanguinolante, et j'ai adoré...
Il va de soit que le post consacré à ce chef-d'oeuvre est déjà prêt sur ANACHRONIC BLOG (lisez-le demain, dit Val qui fait sa pub !) et j'ai hâte de voir les deux premiers films de la trilogie !

VAL 29/03/2012 11:49

Je viens juste de visionner "Homecoming" ("Vote ou crève") et là, question message, on est servi !
Superbe film de morts-vivants avec un contenu politique qui ne pouvait que me plaire, comme je le pensait !
Un humour (noir, comme il se doit) : "Je vais résussiter ton petit soldat..." : j'adore cette phrase, dans ce contexte !
A la fin, un hommage subtil mais délicat à George A. Romero et...Jacques Tourneur !
Pour finir, un conseil aux polititiens : il faut se mefier des voeux que l'on fait...

VAL 29/03/2012 09:50

Tu as sans-doute raison : le film de Rodriguez n'est peut-être pas aussi profond que cela. Mais que veux-tu, moi, j'ai les gènes d'un grand-père "anar" et j'aime voir les misérables botter les
fesses des fascistes...Alors je vois des messages politiques même quand il n'y en as pas ;-)

Fred Jay Walk 29/03/2012 10:49



Si, si. Il y en a bien. Mais comment dire... Simples.



VAL 29/03/2012 09:13

Je voudrais revenir sur "Machete", car, sans que je ne m'en rende compte, mon cerveau à décanté le film depuis mardi, et cette nuit j'ai eu une illumination : il y a deux types de violence dans
"Machete" : celle du héros, cartoonesque, complétement suréaliste, un peu comme si un Tex Avery sous extasy avait décidé de tourner un film live...
Et puis la vrai violence, la plus répugnante, car plus réaliste, celle des "vigilantes" qui massacrent sans état d'âme les pauvres diables de clandestins.
Mine de rien, ce film est plus profond qu'on le pense...

...Ou alors, il faut que je détende mes neurones avant d'aller dormir, moi...

Fred Jay Walk 29/03/2012 09:31



Profond ? C'est peut-être un grand mot concernant le cinéma de Rodriguez.


Je pense que Machete est en quelque sorte le Batman des "wetbacks", des chicanos, des clandestins, le superhéros des miséreux. En cela, le film tente de montrer leurs malheurs pour ensuite
laisser le champ libre à leur sauveur. D'où les deux approches de la violence. L'une se veut "militante", l'autre plus cartoonesque.



VAL 27/03/2012 16:11

Fred, permets-moi de te citer : "je vois mal comment un visiteur régulier de WWW pourrait ne pas aimer MACHETE"...
Tu as sacrément raison !
Un film comme ça, bourré de clins d'oeil, d'humour, de violence quasi cartoonesque, arrosé de giclures de sang que n'aurait pas renié Pekinpah, avec de plus ce message politiquement incorrect sur
l'exploitation des "chicanos", bon sang, tu peux pas savoir à quel point j'ai aimé !
Et tous ces acteurs qui cabotinent à mort (mention spéciale pour Seagal, dont la dernière scène est anthologique) !
Quant à Danny Trejo, il semble fait de testostérone pure.
Et Michelle Rodriguez, superbe, et Jessica Alba qui est -au début du moins- si confiante envers la loi de son pays que c'en est touchant.
Et De Niro, et Don Johnson...
Mâtin, quel film !

VAL 10/03/2012 10:05

Oups, tant qu'a rendre hommage à un maître, autant le faire dans les formes : Kurosawa-Sensei...

VAL 10/03/2012 10:01

Oui, Takeshi "Beat" Kitano que j'ai vu dans "L'été de Kikujiro" et qui avait un petit rôle dans "Furyo"...
Evidement, je connaît un peu plus la filmo de Kurosawa-seinseï.
Il y a un film de Kurosawa que je rêve (je crève ?) de voir un jour, et qui, par je ne sait quelle malédiction, m'échappe depuis longtemps : "Rashomon". Oubli du jour de diffusion ou magnétoscope
en panne...Je n'ose même pas commander le DVD de peur de ne jamais le recevoir...

lemmy 10/03/2012 01:25

Kurosawa (Akira) et Takeshi Kitano sont deux réalisateurs dont j'ai fidèlement toutes les oeuvres. "Hana-Bi" a été un choc cinématographique immense. Dans les acteurs japonais immenses, il y a
évidemment Ken Takakura surnommé le Clint Eastwood japonais (qu'on connaît en Occident pour ses rôles dans le magnifique "Yakuza" de S. Pollack et dans "Black rain"). Ce serait un bon candidat pour
le casting rêvé de Marc.

VAL 09/03/2012 23:27

Bon, je reconnais que ma connaissance des acteurs nippons s'arrête à Mifune...et également à Pat Morita, qui est plutôt nippo-américain, d'ailleurs.
Quant aux réalisateurs du pays du Soleil levant, je connait bien sûr Kurosawa, ainsi que "Beat" Takeshi (j'éspère ne pas écorcher son nom !), mais surtout les réalisateurs de dessins animés.

lemmy 09/03/2012 20:49

Qui pourrait croire que Machete hésiterait à découper en tranches qui que ce soit ? Vieux ou pas vieux, tout est égal pour Machete ! :-)

Dino Barran 09/03/2012 20:09

Fred, parmi les acteurs japonais connus internationalement, n'omets-tu pas Sessue (ce prénom m'a toujours fait rigoler) Hayakawa ?

Fred Jay Walk 09/03/2012 20:13



Je ne l'oublie pas, mais il est un peu oublié aujourd'hui, hormis dans le film de Lean.



VAL 09/03/2012 18:22

Tatsuya Nakadai : il a joué dans "Le dernier Samouraï", c'est ça ? Pas vu ce film.

Fred Jay Walk 09/03/2012 18:36



Non, non. Il est plus âgé que ça. Il a fait une carrière énorme depuis les années 50.



Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens