Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 09:51

Inspiré de plusieurs nouvelles de Tchekhov (on retrouve le nom de Suso Cecchi d’Amico récemment disparue parmi les auteurs), « LES YEUX NOIRS » est un curieux télescopage de baroque italien et de drame russe, un film aux ambiances diverses qui se succèdent et parfoisYEUX NOIRS s’empilent dans une série de flash-backs parfaitement gérés par la discussion entre deux hommes d’un certain âge sur un bateau. L’un un Italien racontant sa vie à l’autre, un Russe récemment marié.

Selon les scènes, on se retrouve balancé entre Fellini et Kusturica, soûlés de musiques et de paroles. C'est une œuvre bouffonne et poétique à la fois, à l’image de Marcello Mastroianni, formidable dans sa composition de clown vieillissant et romantique, tiraillé entre un amour fou, des scrupules, une lâcheté et une paresse naturelles. Il porte le film sur les épaules, cimente le scénario par sa composition tendre et cruelle d’un homme passé à côté de la vie.

Il n’est pas interdit de trouver parfois le temps long et la « chute » excessivement prévisible, mais cela n’entache pas l’impression laissée par ce film complètement à part qui se déroule dans des décors d’un autre âge, dans une blancheur irréelle et se perd par moments dans d’inextricables digressions, comme ce long périple de Romano parmi les officiels russes auxquels il veut soutirer un permis de voyager en trimbalant sa vitre incassable, si hautement symbolique.

Une sorte de film-rêve dont certaines images demeurent gravées dans l’imagination…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • Le blog du West (l'Ouest, le vrai !)
  • : News, photos, critiques films et DVD, avis et commentaires sur le cinéma populaire, ses stars, ses mythes, mais aussi sur les séries TV et quelques à-côtés.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens